Ce que les parents font mal lorsqu'ils interdisent certaines choses à leurs enfants

06 juillet, 2020
Interdire certaines choses aux enfants est quelque chose que tous les parents font : il s'agit d'une façon de protéger et de contrôler les petits. Or, parfois, nous ne devrions pas les interdire car il est important qu'elles aient lieu pour que les enfants évoluent correctement.
 

Tous les parents veulent éduquer leurs enfants du mieux qu’ils le peuvent. Or, parfois, interdire certaines choses aux enfants peut leur faire du tort. Sans le vouloir, bien sûr, et de manière inconsciente.

Nous, les parents, avons tendance à interdire certaines choses aux enfants, pour les protéger, les éduquer, les corriger. Cependant, il arrive que ces interdictions limitent la liberté en tant qu’individu et nous entravons alors le développement de la personnalité, la connaissance de soi, la confiance et même l’autonomie des petits.

Si vous voulez savoir quelles sont les choses que les parents interdisent alors qu’ils ne le devraient pas, n’hésitez pas à poursuivre votre lecture.

Des limites et des normes, oui ; interdire à l’excès aux enfants, non

Nous sommes tous d’accord pour dire que les normes et limites sont nécessaires dans l’éducation de nos enfants. Cela les aide à se lier aux autres et à leur entourage de manière saine. Et c’est aussi important pour leur sécurité et leur bien-être personnel.

Or, s’il y a bien une chose que nous ne devrions jamais faire, c’est interdire certaines choses aux enfants. C’est pourtant ce que nous faisons, pour la majorité d’entre nous. Nous interdisons de crier, de courir, de sauter, de poser des questions, de pleurer et même parfois de se tacher ! Voici donc une liste des choses que nous ne devons pas interdire à nos enfants.

Des enfants jouant dans la boue.
 

Les choses que nous ne devons pas interdire aux enfants

Jouer comme un enfant

Si vous vous souvenez de certains moments de votre enfance, beaucoup sont probablement liés à des jeux dans la boue, des sauts dans des flaques d’eau, des explorations en quête de trésors…

Alors, pourquoi ne pas laisser votre enfant sauter dans des flaques, se tacher avec de la boue et explorer ? Nous laverons les taches plus tard et un pantalon déchiré peut facilement être recousu.

La seule chose dont nous devons nous assurer est que les jeux se déroulent dans un environnement sûr. Si vous voulez passer un bon moment, pourquoi ne pas jouer avec eux, même si vous finissez tous tachés ? Laissez sortir votre côté enfantin pour vous amuser avec vos enfants.

Poser des questions est l’une des choses que nous ne devons pas interdire aux enfants

Parfois, les questions continues de nos enfants finissent par nous épuiser. Or, ils ne le font pas pour nous embêter mais pour donner des réponses à leurs inquiétudes. Ils ont besoin de comprendre le monde.

Par conséquent, au lieu de leur dire « arrête de poser des questions » ou « ne pose pas autant de questions », cherchez plutôt, avec lui, la réponse dans un livre, un atlas ou n’importe quel autre moyen qui pourrait vous aider à éclaircir ses doutes.

« L’éducation n’est pas la réponse à la question, l’éducation est le moyen de trouver la réponse à toutes les questions ».

– William Allin –

S’exprimer

Nous ne devons pas interdire aux enfants de s’exprimer, ni à la maison, ni en-dehors. Nous avons déjà vu comment nos petits peuvent dire quelque chose d’inapproprié devant des proches ou des connaissances et, à cause de cela, nous leur interdisons formellement de parler devant les grandes personnes.

 

Or, si vous enlevez à votre enfant le droit de s’exprimer, il ne saura pas, dans le futur, exprimer ses pensées, ses émotions ou ses idées.

Il convient de leur enseigner des valeurs comme le respect et la considération vis-à-vis des autres. Nous devons aussi leur montrer que, parfois, nous pouvons blesser d’autres personnes avec nos paroles. Acceptez les opinions de votre enfant comme celles de n’importe quelle autre personne.

Une petite fille qui pleure.

Pleurer

Si vous interdisez à votre enfant de pleurer, vous lui interdisez d’exprimer ses émotionsOr, comme lorsqu’il rit lorsqu’il est content, il est totalement normal qu’il pleure en cas de tristesse.

Ne prononcez pas des phrases comme « arrête de pleurer » ou « pleurer c’est pour…». Au lieu de cela, demandez-lui ce qui lui arrive, pour qu’il puisse exprimer ses sentiments et développer son intelligence émotionnelle.

Être possessif avec ses jouets

Pourquoi devons-nous obliger les enfants à tout partager, n’importe quand et n’importe où ? Ce sont ses jouets. Nous devons leur apprendre la valeur de la générosité et l’importance du partage, mais pas les obliger. 

 

Nous ne devons pas non plus leur enlever leur jouet pour le laisser à un autre enfant car, au final, ils ne partagent pas : on leur apprend seulement que, lorsqu’on veut quelque chose, on peut le prendre à un autre.

Être des enfants

Les enfants courent, crient, sautent et rient avec force. Ils font beaucoup de bruit, ils font des colères, ils désobéissent et font des bêtises. En définitive, ils ont beaucoup d’énergie, ils sont curieux, ils explorent, ils découvrent, ils se trompent, ils se tachent… Tout cela, bien évidemment, parce que ce sont des enfants !

Nous ne pouvons donc pas les obliger à se taire, à rester tranquilles et immobiles pendant une heure où que nous allions, sans rien faire. Leur nature est celle de la vitalité et du mouvement.

Vous avez donc vu certaines choses que les parents font mal en les interdisant à leurs enfants. Les enfants sont des enfants et nous ne pouvons pas leur interdire d’être comme ils sont car nous sommes aussi passés par là.

Ces interdictions, au final, finissent par avoir des répercussions sur leur comportement, leur liberté, leur confiance, leur personnalité et leur autonomie. Et si nous essayions de les éviter ?