Les enfants ayant une faible tolérance à la frustration : des lignes directrices pour les aider

8 mars 2018
La frustration représente une expérience émotionnelle qui se manifeste lorsqu'un projet, une illusion ou un désir n'est pas réalisé. Enseigner à nos enfants à faire face à ce type de situation les aidera à devenir des adultes patients et décisifs.

Pour que les enfants soient capables de faire face efficacement aux différentes circonstances de la vie quotidienne, il est nécessaire qu’ils apprennent à tolérer la frustration dès leur plus jeune âge. Nous devons comprendre que la frustration représente une expérience émotionnelle. Celle-ci se manifeste lorsqu’un projet, une illusion ou un désir ne se concrétise pas.

Cela génère un ensemble d’émotions telles que la tristesse, la colère, l’anxiété ou l’angoisse. Chaque enfant peut réagir et faire face à ces situations d’une manière différente. C’est pourquoi il est essentiel de savoir identifier les enfants ayant une faible tolérance à la frustration.

Caractéristiques des enfants ayant une faible tolérance à la frustration

Lorsque nous empêchons nos enfants de se sentir frustrés par n’importe quel événement ou essayons de leur faire plaisir tout le temps, nous agissons mal. Une façon de promouvoir le développement intégral des enfants est de les aider à assumer que dans la vie il y a des situations d’échec et de succès.

Les enfants peuvent montrer leur frustration et leur colère de plusieurs façons
  • Un enfant ayant une faible tolérance à la frustration est plus impatient et impulsif.
  • Ils trouvent cela plus difficile de contrôler leurs émotions.
  • Les enfants ayant une faible tolérance à la frustration sont très exigeants.
  • Ils essaient de satisfaire immédiatement leurs besoins. Ainsi, lorsque leurs exigences sont reportées, ils peuvent facilement pleurer et avoir des crises de colère.
  • Ils sont plus susceptibles de développer une dépression ou de l’anxiété face à des difficultés ou des conflits importants.
  • L’enfant a une capacité réduite d’adaptabilité et de flexibilité.
  • Ils croient qu’ils méritent tout et que le monde tourne autour d’eux. Ils arrivent mème à penser que la limite représente quelque chose d’injuste à leurs souhaits. Il leur est difficile de comprendre les raisons pour lesquelles ils ne reçoivent pas tout ce qu’ils désirent.
  • Les enfants ont tendance à penser que tout est noir ou blanc. Pour eux, il n’y a pas de juste milieu.

Les causes de la faible tolérance à la frustration

Certaines des causes les plus fréquentes d’enfants ayant une faible tolérance à la frustration sont celles que nous présentons ci-dessous:

  1. L’obtention immédiate de leurs satisfactions. L’enfant obtient immédiatement tout ce qu’il veut, ce qui implique fondamentalement son incapacité à retarder la gratification. L’enfant préfère recevoir une petite récompense immédiatement plutôt que d’attendre un cadeau plus important.
  2. Le manque de limites dans l’éducation. Derrière ces comportements, il y a souvent des situations d’éducation sans règles et des enfants qui ne connaissent pas de « non ».
  3. Les parents qui prennent des décisions pour eux. En effet, choisir entre différentes options implique un renoncement et un risque. Ce sont donc souvent les parents qui décident finalement pour éviter que les enfants ressentent de l’inconfort.

« Une façon de promouvoir le développement intégral des enfants est de les aider à assumer que dans la vie il y a des situations d’échec et de succès »

 Comment aider les enfants ayant une faible tolérance à la frustration ?

Aider les enfants ayant une faible tolérance à la frustration est très simple. Voici quelques conseils :

  • Vous devez être conscient des raisons spécifiques qui provoquent cette réaction.
  • Expliquez le nombre de fois nécessaires qu’il est normal de faire des erreurs. De plus, l’aider à exprimer ses sentiments est une façon de faire face à des situations qui lui provoquent des frustrations.
  • Il est essentiel que vous essayiez de faire en sorte que l’enfant apprenne à différencier ses besoins et ses désirs. Il pourra ainsi mieux contrôler son impulsivité.
  • En tant qu’adulte, vous devriez être en mesure de fixer des objectifs et des limites en tenant compte des compétences et de l’âge de l’enfant. De cette façon, des frustrations inutiles seront évitées.
  • Parfois, pour résoudre des situations difficiles, utiliser un peu d’humour peut être d’une grande aide.

Activités pour les enfants ayant une faible tolérance à la frustration

Les thérapies et les exercices pour les enfants avec une faible tolérance à la frustration sont d’excellents outils de soutie. En effet, ces derniers peuvent stimuler le développement global de l’enfant. Ainsi, dans le stade adulte, l’enfant pourra gérer de manière efficace la frustration.

Thérapies pour les enfants ayant une faible tolérance à la frustration

  • Les techniques de relaxation. Vous pouvez enseigner à l’enfant des techniques de relaxation, afin qu’il puisse gérer les événements indésirables de façon plus positive lorsqu’il est détendu. Enseignez-lui à travers la relaxation du corps à augmenter la tolérance à la frustration.
La méditation est l'une des meilleures techniques pour se détendre.
  • Enseignez-lui à distinguer la frustration. Il est essentiel que les enfants ayant une faible tolérance à la frustration puissent identifier le moment où le sentiment de frustration apparaît.
  • L’enfant doit apprendre à demander de l’aide. Vous devez lui apprendre à essayer de trouver une solution d’abord. Si, en faisant une certaine tâche, il se sent frustré, apprenez-lui la meilleure façon d’éviter le sentiment de frustration. Que pourrait-il faire avant d’abandonner la tâche ou de se mettre en colère?

Exercices pour les enfants ayant une faible tolérance à la frustration

  • Le renforcement des actions adaptées. Il est essentiel qu’il reçoive un compliment lorsque sa réponse est d’utiliser une stratégie appropriée.
  • Changer la tâche. Montrez-lui une alternative différente pour atteindre ses objectifs.
  • Personnaliser les rôles. Vous pouvez faire un jeu avec l’enfant où il interprète un événement frustrant. Laissez-le d’abord interpréter la frustration et ensuite le rôle opposé. Encouragez-le à parler positivement avec lui-même et à trouver la meilleure façon de résoudre le problème.

Dans de nombreux cas, l’affection et la compréhension sont la meilleure stratégie pour éviter une faible tolérance à la frustration. Étant donné qu’il existe des situations dans lesquelles elle ne peut être évitée, le plus important est que vous appreniez à votre enfant à l’identifier, de sorte qu’il lui soit plus facile de la canaliser et de demander de l’aide si nécessaire.

 

 

A découvrir aussi