Bienfaits des soliloques : des enfants en train de parler seuls

15 février, 2021
Voir un enfant parler seul ne peut qu'inquiéter ses parents. Cependant, c'est normal et bénéfique. Apprenez pourquoi.

Avez-vous déjà surpris votre enfant en train de se parler à lui-même, d’avoir une conversation intéressante sans porter son attention sur quelqu’un d’autre que lui ?

Peut-être que ces situations vous ont laissé perplexe et inquiet, surtout si cela se répète fréquemment. Mais il faut savoir que c’est un phénomène tout à fait naturel et que, en plus, les soliloques chez les enfants rapportent de grands avantages.

En réalité, ce ne sont pas seulement les enfants qui manifestent ce comportement. Les adultes se parlent aussi à eux même avec une certaine fréquence.

C’est une stratégie que nous utilisons pour réguler nos émotions ou clarifier nos idées. Ce qui se passe, c’est que nous le faisons à un degré bien moindre que les enfants. Et cela, simplement parce que notre stade d’évolution est différent du leur. Et, pendant l’enfance, les soliloques sont vraiment bénéfiques.

Des enfants qui parlent seuls dans un parc.

Que sont les soliloques chez les enfants ?

Les soliloques sont les conversations que les enfants ont avec eux-mêmes. C’est donc une forme de discours privé. Cela se produit également à d’autres occasions, comme lorsque les enfants répètent les mots ou les phrases des adultes. Dans ces cas, il n’y a pas d’intention sociale. Le but n’est donc pas de communiquer, mais c’est quand même une stratégie utile à plusieurs niveaux.

Les soliloques chez les enfants apparaissent, par exemple, lorsqu’ils parlent devant un miroir. Ou encore lorsqu’ils donnent la parole à leurs jouets et les font interagir.

De nombreux parents auront également vu comment les petits se parlent lorsqu’ils sont confrontés à une tâche difficile ou qu’ils ne maîtrisent pas encore totalement. De cette façon, des consignes sont données à haute voix sur les prochaines étapes à suivre : “D’abord, j’ajoute six plus six… ça fait douze, ensuite, je mets un deux et je retiens un…”

Loin d’être le signe d’une pathologie psychologique, c’est quelque chose de commun que l’on peut observer chez tous les enfants. Mais pourquoi le font-ils ? Quels avantages cela leur apporte-t-il ?

Les bienfaits des soliloques chez les enfants

Les bienfaits des soliloques chez les enfants.

Les soliloques améliorent le langage chez les enfants

Les soliloques améliorent le développement du langage. Ils permettent aux enfants de pratiquer leurs capacités d’expression et de communication. Bien qu’au début il puisse s’agir d’un discours privé, à l’avenir cette capacité sera extrapolée aux conversations sociales.

Ils permettent de mieux organiser les idées

Le développement du langage et de la pensée sont étroitement liés, puisque nous pensons tous par les mots. Ainsi, la façon dont les enfants apprennent à utiliser leur parole leur permettra de penser de manière plus claire et plus organisée.

En parlant seuls, ils mettent leurs idées en ordre et leur donnent forme. Ce qu’ils peuvent ensuite faire mentalement sans avoir à utiliser des mots à voix haute.

Ils régulent leurs émotions

Les émotions peuvent être écrasantes pour les enfants, surtout celles qui sont négatives. Les soliloques sont donc un bon outil pour les gérer et les contrôler.

Ainsi, en les exprimant à voix haute, elles perdent une partie de leur charge émotionnelle et l’enfant fait l’expérience de la libération. “Parler” et se dire à quel point ils sont en colère ou tristes les aide à gérer ce sentiment et à s’en sortir.

Ils dirigent leur comportement

Enfin, ce type de dialogue privé permet aux enfants d’orienter leur comportementet de résoudre plus efficacement les problèmes. Comme dans l’exemple précédent des additions, il est courant que les enfants se rappellent à haute voix les étapes qu’ils doivent suivre.

De cette manière, ils se félicitent également lorsque le résultat a été conforme aux attentes. Ou bien ils cherchent une autre stratégie si la précédente ne fonctionne pas.

Cette orientation, qui peut venir d’un adulte (un enseignant, par exemple), est intégrée dans leurs propres soliloques et appliquée lorsqu’ils font face aux devoirs seuls.

Un enfant qui parle avec le sourire dans le miroir.

Jusqu’à quand les soliloques sont-ils positifs ?

Ce phénomène est très courant chez les jeunes enfants et il est normal qu’il se produise fréquemment jusqu’à l’âge de 7-10 ans. Même si les jeunes enfants interagissent socialement avec d’autres personnes, ces deux formes de discours coexistent pendant une bonne période.

En grandissant, ces soliloques vont diminuer, car les enfants pourront maintenir mentalement ce monologue, sans l’exprimer à voix haute. Toutefois, ils seront toujours présents dans une certaine proportion.

Si vous remarquez que votre enfant se parle à lui-même, ne vous alarmez pas et n’essayez pas de l’arrêter. C’est un processus naturel et bénéfique qui l’aidera à se développer sur le plan cognitif et émotionnel.