Comment annoncer à votre enfant que vous attendez un deuxième bébé ?

· 10 novembre 2017

Quand arrive le moment d’avoir un deuxième bébé, les parents doivent non seulement traverser ensemble une deuxième grossesse et un nouveau bouleversement, il leur faut aussi gérer l’éventuelle jalousie du futur grand frère ou de la future grande sœur.

Il est bien de savoir gérer la situation au mieux dès le début, avant l’apparition de ces fameuses jalousies. Dans cet article, nous allons vous proposer quelques stratégies pour annoncer à votre enfant qu’il va avoir un petit frère ou une petite sœur.

Si vous avez déjà pris la décision de faire l’annonce à votre enfant, pensez bien que les petits manquent de perspective sur l’avenir et n’ont pas une bonne mesure du temps qui passe.

Même s’il n’existe pas de bonne ou de mauvaise manière d’annoncer à votre enfant que vous attendez un deuxième bébé, la réaction de votre enfant dépendra beaucoup de sa maturité, tout comme de son âge. Ce n’est pas la même chose d’annoncer à un bambin de 2 ans que le petit frère est en route ou de le dire à un enfant de 8 ans.

Si votre enfant a 4 ans ou plus, vous pouvez lui annoncer la nouvelle une fois passés les trois premiers mois de grossesse, quand le risque de faire une fausse couche spontanée sera derrière vous. Dans le meilleur des cas, il se réjouira de l’arrivée d’un nouveau membre dans la famille.

Mais s’il a moins de 4 ans, il vaut mieux attendre le dernier trimestre ou que votre ventre soit gros. À partir de 8 ans, les enfants sont déjà plus grands. Ils sont plus à même de comprendre.

Vous pouvez donc lui annoncer la nouvelle de façon plus « adulte ». Quand il sera dans la confidence, l’enfant aura sûrement envie de s’impliquer dans l’arrivée du bébé. Vous ne devriez pas l’en dissuader.

Un enfant dessine sur le ventre de sa mère qui attend un deuxième enfant

Un frère ou une sœur et un nouvel univers

Quand votre enfant connaîtra la nouvelle, mêlez-le aux événements en lui parlant des échographies ou en lui racontant ce qui se passe dans votre ventre.

Vous pouvez aussi vous permettre d’imaginer ensemble sur ce qui peut bien arriver à votre bébé pendant la grossesse. Laissez-le caresser votre ventre pour qu’il crée un lien dès le début avec son frère ou sa sœur. Profitez de ces moments d’union pour lui rappeler combien vous l’aimez, que vous êtes heureuse et que le bébé a de la chance d’avoir une grande sœur ou un grand frère si gentil.

C’est la manière de lui annoncer la nouvelle qui est importante. Cela peut tout changer. Nous vous conseillons de le faire de façon naturelle. Si votre enfant a quatre ans ou plus, peut-être même qu’il attend cette nouvelle avec impatience.

L’idéal est que les deux parents soient là pour lui annoncer la nouvelle. L’arrivée d’un bébé, c’est une affaire de famille. C’est une bonne idée de le faire dans un moment de bonheur et d’allégresse. L’enfant associera l’arrivée du deuxième bébé a quelque chose de positif. Mais le plus important, c’est de lancer la conversation de façon naturelle. Il vaut mieux que l’enfant ne remarque aucune inquiétude de votre part.

De plus, nous vous conseillons de lui annoncer la nouvelle avec beaucoup de joie. Rappelez-lui que c’est un miracle et quelque chose de merveilleux d’avoir un frère ou une sœur. Dans un futur proche, les deux enfants pourront jouer ensemble et ils se soutiendront l’un et l’autre toute leur vie.

Transmettez cette idée à votre aîné. Il comprendra que l’arrivée d’un deuxième bébé dans la famille est le commencement de quelque chose de précieux. C’est la promesse d’aventures extraordinaires pour tous les deux.

Un petit garçon avec sa petite sœur bébé dans les bras

Une nouvelle heureuse, mais aussi réaliste

Vous pouvez essayer une autre stratégie. Par exemple, lui lire des histoires sur des enfants qui attendent un petit frère ou une petite sœur. Cela l’aidera à mieux comprendre la situation et ses propres sentiments.

Expliquez-lui quels seront les changements dans votre vie quotidienne. Soyez à la fois optimiste et réaliste. Il doit par exemple savoir que le bébé aura besoin de beaucoup d’attention, comme lui à la naissance. Les nourrissons ne peuvent rien faire tout seuls.

Si vous ne lui parlez pas sciemment des détails qui pourraient l’agacer, il aura une mauvaise surprise quand viendra le grand jour et il ne saura pas comment la gérer.

De nombreux parents ont peur que leur enfant commence à poser des questions indiscrètes. N’ayez pas peur que votre enfant vous demande d’où viennent les bébés. Au contraire, ne rejetez pas cette opportunité d’éclaircir vous-même ses doutes sur la question.

En général, les enfants veulent surtout savoir de quel endroit viennent les bébés, plutôt que la manière dont on les fait. Cependant, ne lui racontez pas d’histoires de cigognes ou de choux. Parlez-lui de façon claire, réaliste et sans mentir. La vérité est votre meilleur outil.