Bébés prématurés : comment peuvent-ils prendre du poids ?

Assurer une croissance optimale pour les bébés prématurés est un objectif ambitieux avec de multiples avantages pour la santé. Nous vous expliquons pourquoi ils perdent du poids à la naissance et comment les aider à le reprendre.
Bébés prématurés : comment peuvent-ils prendre du poids ?

Dernière mise à jour : 12 juin, 2021

Naître prématuré ne se limite pas à une question de temps. Cela implique de quitter l’utérus avant d’être prêt à survivre dans le monde extérieur. On parle de bébés prématurés quand on fait référence à ceux nés avant 37 semaines de gestation.

Cependant, de manière générale, nous supposons que les difficultés associées à cette condition seront les mêmes dans tous les cas. Il est important de savoir qu’il existe des différences déterminées par les circonstances qui ont conduit à l’abandon prématuré de l’utérus.

Historiquement, ces enfants étaient sous-classés selon l’âge gestationnel (AG) atteint in utero (appelé post- conception ) et le poids de naissance à cet âge. De cette façon, on a tenté de cadrer les difficultés inhérentes aux enfants d’âges similaires. Et qui n’étaient peut-être pas observées à un autre âge.

L’un des plus grands défis avec ces petits sera d’atteindre un niveau d’alimentation suffisant pour maintenir une croissance postnatale optimale. Dans les lignes suivantes, nous vous expliquerons pourquoi la prise de poids est si importante chez ces enfants et comment améliorer leur croissance.

Perte de poids à la naissance chez les bébés

Mère créant l'attachement avec son bébé prématuré.

A la naissance, il y a des changements dans la composition du corps qui nous amènent à éliminer une grande quantité d’eau. Cela se traduit par une perte de poids entre 7 et 20% par rapport au poids avec lequel nous naissons. Ce phénomène se produit au cours de la première semaine de vie et devrait se rétablir entre la deuxième et la troisième.

Par ailleurs, les bébés prématurés peuvent subir une perte de poids encore plus importante. Cela s’explique par le fait qu’ils ont plus d’eau dans leur corps. Et que leur peau est beaucoup plus fine et incapable de la retenir à l’intérieur.

Pourquoi est-il difficile pour les bébés prématurés de prendre du poids ?

Il est préférable de ne pas généraliser lorsque l’on évoque les difficultés liées à la prématurité. Les complications de santé à prévoir pour un prématuré de 25 semaines (appelées extrêmes ) seront sans doute très différentes de celles d’un prématuré de 35 semaines (appelées tardives ).

En termes d’alimentation et de croissance, ce qui fera la différence sera la capacité de se nourrir en tétant. On estime qu’à la 34e semaine de gestation, la plupart des bébés sont capables de maintenir un rythme et une force d’aspiration suffisants pour se nourrir directement du sein de leur mère. C’est ce que démontre cette étude publiée dans Acta Pediátrica.

Cependant, le volume de lait obtenu par la tétée (facteur enfant) ainsi que la disponibilité en production (facteur mère) peuvent être insuffisants pour atteindre un taux de croissance sain.

Enfin, les besoins énergétiques de chaque prématuré doivent être pris en compte, en fonction de leur état clinique. Nous savons que plus l’âge gestationnel est bas, plus les complications présentées sont importantes. Cela nécessite donc une surveillance continue. Ainsi qu’un programme alimentaire adapté à l’enfant pour s’assurer qu’il reçoit les nutriments nécessaires à chaque moment de sa vie et puisse prendre du poids.

Quelques conseils…

Dans le cas où vous avez choisi d’allaiter votre bébé, il est judicieux de demander conseil et soutien dès le jour de la naissance. En effet, il est important que les interventions nécessaires au maintien de l’allaitement soient effectuées dès les premières heures de la vie. Car ce qui se passera dans cette période critique sera décisif.

D’autre part, il est recommandé que dans les 6 premières heures après la naissance, l’extraction du lait commence. L’idéal est que le nouveau-né soit sur la poitrine en contact peau à peau avec sa maman. Toutefois, cela n’est possible que lorsque son état clinique le permettra. Si ce n’est pas le cas, la mère doit être formée à l’extraction manuelle du lait. Et à d’autres techniques pour stimuler la lactation.

Après la naissance, il est important de maintenir des bilans réguliers avec l’équipe de néonatologie pour vérifier les aspects suivants :

  • Le taux de croissance (généralement avec le poids).
  • Coloration de la peau (due à l’ictère néonatal ).
  • Pratiques alimentaires (techniques d’allaitement et utilisation de compléments nutritionnels).

Tout cela permettra aux professionnels de recalculer les stratégies nécessaires pour éviter le risque de maladie chez le bébé.

Quel poids doit prendre un bébé prématuré ?

Bien qu’il n’y ait pas de consensus sur le taux de croissance postnatal des bébés prématurés, “il est considéré comme optimal celui qui suit le schéma de croissance similaire à celui qu’aurait suivi le bébé s’il était resté dans le ventre de sa mère”, selon ce guide d’allaitement professionnel.

D’après les rapports mondiaux sur la croissance des prématurés, des courbes de suivi adaptées à cette population ont été construites. Mais comme il existe des variabilités dans le taux de croissance intra-utérine selon le stade de la gestation, les recommandations doivent être individualisées. En moyenne, après avoir repris du poids à la naissance, on estime que les bébés prématurés gagneront entre 15 et 20 grammes par kilo par jour au cours du premier trimestre de la vie postnatale.

Quelle est la meilleure alimentation pour un bébé prématuré ?

Une mère avec son bébé prématuré.

Sans aucun doute, le meilleur aliment pour le bébé est le lait de sa mère. Cela s’applique particulièrement au cas des bébés prématurés, puisque le lait maternel offre les avantages suivants :

  • Il s’agit de la nourriture parfaite pour nourrir un organisme immature.
  • Il offrira une protection contre les infections.
  • Le lait maternel favorise la guérison rapide des pathologies liées à la prématurité (syndrome de détresse respiratoire).
  • Il produira une maturation plus rapide du tube digestif.

Dans certains cas l’apport de calories, de protéines, de fer et de vitamine D sera insuffisant. Ainsi dans des cas particuliers il sera nécessaire de compléter le lait maternel avec des fortifiants spécialement conçus pour les prématurés.

Lorsque l’allaitement n’est pas une option viable, d’autres alternatives telles que le lait maternel de donneuse ou des préparations spéciales pour bébés prématurés peuvent être utilisées.

Quand il s’agit de prendre du poids chez les bébés prématurés…

Pour conclure, les enfants nés avant terme ont besoin d’une attention particulière. Afin de garantir de bonnes conditions pour achever leur maturation hors de l’utérus.

Bien que jusqu’à présent il n’ait pas été possible de reproduire exactement ce que la nature offre, de grands progrès ont été réalisés pour favoriser la survie des plus petits. Une surveillance étroite de la croissance après la sortie de l’hôpital est une stratégie extrêmement utile pour prévenir de futurs dommages pour la santé.

It might interest you...
Problèmes digestifs chez les bébés prématurés
Être parentsLisez-le dans Être parents
Problèmes digestifs chez les bébés prématurés

Les bébés prématurés, n'étant pas complètement développés, ont plus de risques de présenter certains problèmes de santé, comme des problèmes digest...