A quel moment ont lieu les pics de production du lait maternel ?

· 16 novembre 2018
Les doutes concernant l'allaitement maternel surgissent toujours, aussi bien chez les nouvelles mères que chez celles qui ont déjà de l'expérience.

Par exemple, bon nombre d’entre elles se demandent si elles ont assez de lait pour répondre aux besoin de leur nouveau-né et quels sont les pics de production du lait maternel.

Les pics de production du lait maternel représentent un bénéfice considérable pour le nourrisson. A quel moment ont-ils lieu ?

Vous pourrez découvrir, dans cet article, comment certaines hormones influencent dans ce processus. Découvrez par ailleurs pourquoi, en tant que mère, votre rôle est fondamental dans l’alimentation saine de votre enfant.

La prolactine : responsable de la production de lait maternel

La prolactine est une hormone chargée de stimuler les glandes mammaires afin de produire le lait maternel. Par conséquent, son activité augmente progressivement dès le premier trimestre de grossesse.

Toutefois, la prolactine ne produit pas de lait immédiatement. En effet, les taux de progestérone et d’œstrogènes générées par le placenta inhibent son action.

Lorsque le placenta est expulsé, la prolactine débute la production de lait maternel. Celle-ci se maintient à des niveaux élevés plusieurs mois après la naissance. En plus de cela, la montée de lait est déterminée par la fréquence à laquelle le bébé tète.

Autrement dit, s’il tète souvent, les niveaux de lait augmentent. Au contraire, si le petit boit peu de lait, la quantité dont la maman dispose diminue.

A quel moment se produisent les pics de production du lait maternel ?

Les niveaux de prolactine se multiplient entre 10 et 20 à chaque tétée de l’enfant. Cela permet l’arrivée des pics de production de lait maternel.

Ces pics atteignent leur niveau maximum lorsque que le bébé tète le sein pendant la nuit, 20 à 40 minutes après le début de la tétée. Cette croissance de lait peut durer environ 3 ou 4 heures.

Il est conseillé d'allaiter la nuit car cela active la production du lait maternel.

De plus, les heures où surviennent les pics de production du lait maternel se situent entre 2 et 6h du matin. Pour cette raison, il est conseillé d’allaiter le bébé pendant la nuit dès qu’il le demande.

Comment agit l’ocytocine sur le lait maternel ?

L’ocytocine est une hormone qui joue un rôle pendant l’accouchement et l’allaitement. Elle permet l’arrivée de lait de façon spontanée dès que le bébé tète.

De nombreuses mères peuvent sentir l’action de cette hormone. Elle provoque une sorte de contraction et de fourmillement dans le sein. C’est une sensation d’arrivée de lait. Quelques gouttes peuvent même sortir. C’est ce que l’on appelle la montée de lait.

Les pensées de la mère peuvent stimuler l’ocytocinePar conséquent, elles jouent un rôle clé dans le déclenchement de la montée de lait. En effet, simplement avec l’intention d’allaiter ou le fait d’écouter pleurer l’enfant, cette production s’active déjà.

En revanche, penser de façon négative à l’allaitement possède un effet inhibiteur. Cela peut diminuer la quantité de lait voire même l’arrêter.

Pourquoi allaiter le bébé pendant la nuit ?

Il est conseillé de donner le sein la nuit car à ce moment-là la production de lait maternel est stimulée. Cela permet également au bébé de prendre du poids.

D’autre part, il a été prouvé que lorsque les enfants sont allaités, ils dorment davantage la nuit. Cela est dû à l’effet relaxant de la prolactine sur la maman et le bébé.

Une autre raison d’allaiter la nuit est que cela réduit le risque d’infections pour la mère. Cela évite aussi les obstructions dans les seins par l’accumulation de lait. Il s’agit d’un problème très commun quand les tétées sont trop espacées.

« Les pics de production du lait maternel atteignent leur niveau maximum lorsque que le bébé tète le sein pendant la nuit, 20 à 40 minutes après le début de la tétée »

Devez-vous augmenter la quantité de lait maternel ?

Dans la plupart des cas, cela n’est pas nécessaire. En effet, chaque femme est préparée naturellement pour la production de lait. De plus, tant qu’il y a une stimulation du sein à travers la succion du bébé, il y aura suffisamment de lait.

Néanmoins, dans certaines circonstances extrêmes, la mère doit aider à stimuler la lactation. Quelles sont-elles ? Par exemple, si le bébé a perdu beaucoup de poids ou s’il est prématuréil requiert une croissance rapide de lait.

Un autre facteur est la séparation forcée de la mère et de l’enfant pour des raisons hospitalières.

L'ocytocine est l'hormone responsable de la production du lait maternel.

Dans ces cas, le médecin peut prescrire certains médicaments ayant des effets galactogènes. Le plus courant est la dompéridone.

Une autre solution est l’extraction. Cette pratique consiste à pomper du lait pendant 5 minutes sur chaque sein. Pour cela, on utilise un tire-lait à chaque heure de la journée.

Durant la nuit on laisse un repos de 4 heures. Cette opération active également la prolactine. Cela permet une augmentation rapide de même que des pics de production du lait maternel.

Finalement, les pics de production du lait maternel aident votre enfant à satisfaire son besoin en lait pour grandir rapidement et en bonne santé. Il s’agit, sans aucun doute, d’un aspect auquel toutes les mères doivent prêter attention et suivre dans leur vie quotidienne.