Mon bébé ne veut pas manger : que faire dans ces cas-là ?

9 mars 2018
Une alimentation saine est la base du développement du bébé. Mais que se passe-t-il lorsque votre enfant ne veut pas manger la nourriture qui lui est offerte ? Voici quelques conseils pour aider votre enfant à manger convenablement.

La nourriture est un outil fondamental dans le développement de chaque être humain. Cependant, il arrive souvent que les bébés ne veuillent pas manger et nous ne savons pas à quoi ce comportement est dû. Nous vous présentons quelques lignes directrices afin de savoir ce que nous devrions faire si le bébé ne veut pas manger.

Lors de l’évaluation des raisons pour lesquelles un bébé ne veut pas manger, les pédiatres suggèrent d’identifier en premier lieu, à quel moment ils présentent ce refus.

Si cela se produit constamment, cela peut être dû à l’une des raisons suivantes :

  • Reflux gastriques : c’est-à-dire que le bébé ne produit pas assez d’acide dans son estomac pour transformer les aliments. Généralement, ceci se résout au cours des premières semaines de vie. Cependant, s’il en produit trop, ceci lui causera des douleurs et il pleurera à chaque fois qu’il sera nourri.
  • Rejet du lactose : se produit lorsque le corps ne produit pas assez de lactose, l’enzyme nécessaire pour traiter les produits laitiers (ce n’est pas le cas des fromages et du yaourt, qui sont des produits laitiers fermentés). L’intolérance au lactose engendre des douleurs intestinales. Gardez à l’esprit que si cette intolérance alimentaire se produit, le bébé aura tendance à être affecté par d’autres.
  • Attentes excessives des parents : le bébé mange par nécessité et non par obligation. Il est fréquent qu’avec une certaine quantité de nourriture, le bébé ait déjà répondu à ses besoins, mais les parents insistent sur le fait qu’il « mange peu », alors qu’en fait le problème ne réside pas dans le nouveau-né, mais dans les attentes des parents.
bébé mange de la purée

D’un autre côté, si le comportement de refus de nourriture est nouveau, il est important de détecter le problème tôt afin de le corriger le plus rapidement possible. Les causes les plus fréquentes de ce comportement sont :

  • Problèmes digestifs : ils apparaissent habituellement avec de la diarrhée, des crampes, de l’inconfort et même des vomissements.
  • Souffrant d’un autre type de maladie. Dans ce cas, il est normal que le bébé ait moins d’appétit. Par exemple, s’il a la grippe ou de la fièvre.

Conseils pour faire manger le bébé

Une fois les causes identifiées, que pouvons-nous faire pour corriger les habitudes alimentaires du bébé ? Il existe des techniques très simples qui servent à façonner la perception que le bébé a du processus d’alimentation.

Les cinq techniques suivantes pourraient contribuer à améliorer les habitudes alimentaires du bébé :

  1. Faites du repas une expérience agréable. Rappelez-vous que durant les premières années de la vie, le bébé absorbe tout ce qu’il perçoit et le rattache au négatif et au positif. Si le moment du repas se déroule dans un environnement calme, cela l’aidera à créer une perception positive.
  2. Soyez prudent avec les températures. Ils ne savent pas ce qui est froid et ce qui est chaud. Par conséquent, essayez de trouver la bonne température pour chaque aliment.
  3. Évitez les aliments tels que le miel, les tisanes ou le thé, son organisme n’est peut-être pas prêt à les digérer. Essayez d’incorporer des variétés de fruits. En ce sens, la purée de pomme ou le yaourt nature sont de meilleures alternatives.
  4. Soyez vigilant avec l’hygiène, à la fois la vôtre et celle du bébé. Les mains doivent être propres pour manipuler la nourriture, ainsi que les couverts qu’il utilise.
  5. Ne le forcez pas à manger des choses qu’il n’aime pas. Il découvre constamment de nouvelles saveurs et textures. Le fait qu’il n’aime pas un fruit ou un légume étant bébé ne signifie pas qu’il ne le mangera pas plus tard dans sa vie. Donnez-lui du temps et cherchez d’autres alternatives.

À quel moment le bébé peut-il manger des aliments autres que le lait ?

À partir de 4 ou 6 mois, vous pouvez offrir d’autres types d’aliments au bébé, en particulier des fruits et des légumes. Il est important d’incorporer de petites quantités d’aliments différents afin que vous sachiez les saveurs qu’il aime et n’aime pas, la température qui lui convient le mieux (aliments chauds ou froids) et toutes préférences.

bébé boude le repas

L’Organisation mondiale de la santé recommande que le lait maternel soit la forme exclusive de nourriture pendant les six premiers mois. Par la suite, soulignent-ils, il est conseillé d’incorporer des aliments en fonction de l’âge et qui sont sans danger pour le bébé. Sans oublier le fait que les dents ne sont pas encore sorties et que, par conséquent, il ne peut pas mastiquer.

Nous vous recommandons d’essayer entre autres, la purée de pommes de terre ou de légumes, les compotes de pomme ou de poire et le jus d’orange, comme options saines et naturelles.

Il existe des techniques très simples qui servent à façonner la perception que le bébé a du processus d’alimentation.

Est-il nécessaire de consulter un spécialiste lorsque le bébé ne veut pas manger ?

Rapportez-vous au début de cet article. Il est extrêmement important de ne pas s’inquiéter et de déterminer quelles sont les raisons pour lesquelles le bébé ne veut pas manger. Cela peut être quelque chose de circonstanciel ou peut-être que le problème est la nourriture ou sa préparation. Bien sûr, s’il présente des symptômes qui justifient une consultation médicale ou si ce comportement se prolonge au fil du temps, n’hésitez pas à consulter votre pédiatre.

 

 

A découvrir aussi