Astuces pour améliorer la flexibilité mentale chez les enfants

La flexibilité mentale chez les enfants est à la base d'une bonne santé. Il est donc essentiel de l'encourager dès le plus jeune âge. Apprenez à le faire.
Astuces pour améliorer la flexibilité mentale chez les enfants

Dernière mise à jour : 02 octobre, 2022

La souplesse cognitive est une capacité qui permet d’analyser une situation et d’être capable de changer le cours de l’action si nécessaire. Si on y réfléchit, alors c’est une capacité que nous exerçons au quotidien, puisqu’elle est liée à la survie elle-même. Voyons ce que c’est et comment nous pouvons enseigner la flexibilité mentale aux enfants.

Qu’est-ce que la flexibilité mentale chez les enfants?

Comme chez les adultes, lorsque nous parlons de flexibilité mentale chez les enfants, nous faisons référence à la capacité d’adapter la pensée aux circonstances changeantes et à la possibilité d’incorporer d’autres points de vue dans une situation. Cette capacité est également liée à l’organisation, à la planification, à la mémoire et à la gestion des émotions, entre autres. Les avantages sont multiples et parmi eux on retrouve les suivants :

  • Encourage la créativité : celle-ci se développe en étant capable de créer, construire, démonter et recommencer. Cela s’applique aux idées et aux pensées qui sont mises en action pendant le jeu, l’étude et l’apprentissage.
  • Facilite le travail d’équipe : elle permet d’accepter qu’il existe des chemins différents pour arriver au même résultat. Ce qui facilite la cohabitation et le travail en groupe.
  • Favorise l’empathie : grâce à la flexibilité mentale, les enfants peuvent comprendre différentes circonstances.

De son côté, la rigidité est associée au dogmatisme. C’est-à-dire à l’impossibilité de sortir d’une seule idée. Pour cette raison, nous devenons « myopes », en même temps que l’apprentissage stagne.

Comment savoir si un enfant a des difficultés de flexibilité mentale ?

Bien sûr, il ne s’agit pas de donner des réponses absolues. Mais elles doivent être comparées à la lumière d’une lecture plus large basée sur la personnalité de l’enfant et son contexte. Voici certains indicateurs qui indiquent que la flexibilité cognitive doit être davantage travaillée:

  • L’enfant a du mal à changer sa ligne de conduite : Cela arrive parce qu’il reste têtu dans une position. Même quand ça ne marche pas et qu’il n’obtient pas les résultats qu’il attend.
  • Il est frustré ou vit des hauts et des bas émotionnels : Par exemple, lorsqu’on lui demande de changer parce que les circonstances ont changé, l’enfant exprime de la frustration.
Un enfant fâché allongé.

5 clés pour améliorer la flexibilité mentale chez les enfants

Concernant la flexibilité mentale, l’idéal est de commencer à la stimuler entre 3 et 4 ans. À partir de cet âge, les enfants sont capables d’intégrer les informations et de commencer à chercher des solutions pour résoudre un problème. Voici donc quelques clés et activités pour améliorer la flexibilité mentale chez les enfants.

Utiliser des histoires ou des jeux avec des questions

C’est idéal pour créer des jeux qui permettent de penser à différents scénarios et où différentes options peuvent être prises. Vous pouvez renforcer l’activité en lui demandant de vous dire pourquoi il choisit telle ou telle chose et de vous donner quelques indices pour élargir son regard. S’interroger sur la posture que prennent les différents personnages est aussi une bonne alternative.

Faire les choses différemment

Par exemple, utiliser l’autre main pour se brosser les dents, déplacer certaines choses ou trouver différentes utilisations pour des objets est un bon moyen d’encourager la flexibilité mentale chez les enfants. Aussi, nous pouvons leur demander d’être ceux qui établiront une nouvelle routine.

Promouvoir les jeux de rôle

La représentation de différents personnages aide non seulement à développer la flexibilité mentale chez les enfants. Mais aussi l’imagination et l’empathie, pour ne citer que quelques qualités.

Deux enfants déguisés qui jouent.

Encourager la lecture et l’écriture

Au fur et à mesure qu’ils grandissent, faites différentes activités avec les enfants qui impliquent la lecture et l’écriture. Les deux sont liés à la flexibilité cognitive de différentes manières. Par exemple, elles apprennent ainsi qu’une lettre peut s’utiliser dans différents mots ou que les règles d’orthographe nécessitent un changement pour certains usages. Ainsi, la flexibilité cognitive sera également une cause et une conséquence des compétences en littératie.

Demander leur avis et demander ce qu’ils en pensent

Dans les situations qui l’impliquent, vous pouvez demander à l’enfant ce qu’il ferait ou comment il pense qu’une certaine circonstance peut être résolue. De cette façon, non seulement vous faites de lui le protagoniste et vous le faites se sentir important. Mais vous l’aidez également à réfléchir aux différentes possibilités.

Un savoir-vivre

Après deux ans de pandémie, s’il y a une chose que nous devons garder à l’esprit, c’est que la seule chose sûre est l’incertitude et le changement. Par conséquent, apprendre aux enfants à s’adapter, à planifier, mais à être flexibles est une compétence très utile qui les accompagnera pour toujours. Enfin, cela les aidera à résoudre toutes sortes de conflits.

La flexibilité mentale leur permettra de mieux tolérer les changements et les frustrations. C’est pourquoi elle sera également un cadeau pour leur stabilité émotionnelle. Par ailleurs, la rigidité cognitive est souvent à l’origine de biais dans l’interprétation d’une situation. Et cela conduit à de multiples maladies et troubles, tels que l’anxiété ou la dépression. Par exemple, ceux qui souffrent de découragement ont tendance à avoir une vision pessimiste de la vie et sont incapables de générer d’autres lectures. En ce sens, enseigner la flexibilité cognitive, c’est aussi miser sur la santé mentale de l’enfant.

Cela pourrait vous intéresser ...
La pensée alternative, la clé de la flexibilité mentale
Être parents
Lisez-le dans Être parents
La pensée alternative, la clé de la flexibilité mentale

Découvrez ce qu'est la pensée alternative et pourquoi elle est si importante dans la vie des enfants (et des adultes) !



  • Coni, A. G., Juric, L. C., & Andrés, M. L. (2010). Desarrollo de la flexibilidad cognitiva y de la memoria de trabajo en niños de 6 a 9 años de edad. Revista Mexicana de Investigación en Psicología, 12-19.
  • Castro-Castiblanco, Y. M., & Zuluaga-Valencia, J. B. (2019). Evaluación de atención, memoria y flexibilidad cognitiva en niños bilingües. Educación y educadores22(2), 167-186.