Frustration et développement du langage chez l'enfant: quel est le lien?

Dans les situations d'effondrement émotionnel, il est important d'aider les enfants à mettre des mots sur ce qui leur arrive.
Frustration et développement du langage chez l'enfant: quel est le lien?

Dernière mise à jour : 20 juillet, 2022

Dans son développement, le langage passe par différentes étapes : le babillage, les sons gutturaux, les premières syllabes qui se répètent. Petit à petit, il commence à prendre de nouvelles formes. Mais pour que cela se produise, les enfants doivent être exposés à la parole dès leur plus jeune âge et recevoir une stimulation adéquate pour le faire, même s’ils ne comprennent pas pleinement ce qu’on leur dit. Le langage est un outil clé pour s’exprimer et sa gestion devient une ressource nécessaire pour la gestion des émotions, la prise de décision et d’autres fonctions importantes. Voyons donc comment le langage et la frustration sont liés.

Développement du langage chez les enfants : ce qu’il faut savoir

Lorsque nous pensons au développement du langage, nous devons savoir que nous avons affaire à un processus complexe et graduel qui implique bien plus que de combiner des mots ou de produire des sons.

La parole nous permet de partager et de communiquer avec les autres et d’exprimer ce que nous ressentons. Pour cette raison, le développement du langage représente un grand défi, car c’est un véhicule qui nous aide également à organiser notre univers émotionnel.

D’une part, il est précieux de comprendre qu’au moment d’apprendre à communiquer il existe toute une base biologique qui sert de support. Ainsi, il est essentiel de déterminer que tout fonctionne correctement et qu’aucun désordre n’empêche le cours de son développement. Sinon, l’objectif devrait viser à fournir les outils nécessaires pour adapter correctement la communication.

D’autre part, il faut savoir que le langage s’apprend par la pratique. Le maintien d’un environnement riche en mots sert donc de point de départ à son bon développement.

Une jeune fille qui crie dans un supermarché.

Frustration et développement du langage chez l’enfant : quel est le lien?

Lorsque nous sommes frustrés, nous sommes confrontés à un “déchaînement émotionnel” imminent. Le cerveau est “piraté” par nos émotions et cela rend difficile de donner une réponse acceptable. En ce sens, en tant qu’adultes, il est important de pouvoir identifier ces moments et d’aider les enfants à comprendre ce qui leur arrive. La gestion de ses émotions est essentielle pour pouvoir traverser la frustration et trouver les meilleures façons de s’exprimer.

Par exemple, lorsqu’ils sont confrontés à une situation inconfortable, les enfants ont du mal à mettre des mots sur ce qui leur arrive. A la place, ils frappent, crient ou pleurent. Autrement dit, ils remplacent les mots par des actions. Même jusqu’à ce qu’ils se calment, lorsqu’ils essaient de dire quelque chose, cela peut-être une phrase qui renforce encore leur problème : “Je suis un imbécile pour être tombé de mon vélo, je suis inutile.”

Comme on peut le voir, la frustration peut être un obstacle au développement du langage et de la communication. Dès lors, il est essentiel d’accompagner les enfants à se calmer pour qu’ils puissent ensuite laisser place à l’expression.

Quelques conseils supplémentaires à propos de la frustration et le langage

Les adultes sont les principales références dans le développement des enfants. Par conséquent, tout ce que les petits voient, perçoivent et entendent des aînés, est “à portée de main” pour le répéter quand ils en ont besoin. En ce sens, il est crucial d’être les régulateurs dans un moment de crise et d’éviter d’utiliser des expressions de menace ou de punition, car celles-ci ont tendance à les rendre plus nerveux.

D’autre part, il est également important de leur parler afin qu’ils se familiarisent avec le langage et son utilisation. L’une des mesures consiste à complexifier progressivement la communication.

De plus, il faut laisser le temps aux enfants de s’exprimer et il faut tenir compte de quelques conseils :

  • Ne pas compléter leurs idées.
  • Ne pas répondre à leur place.
  • Éviter d’agir jusqu’à ce qu’ils aient fini de demander ce dont ils ont besoin.
  • Respecter leurs processus.
  • Les mettre au défi de pouvoir communiquer quelque chose du début à la fin.

Vous pouvez également lire des histoires ou chanter aux enfants. Ce sont des façons amusantes de les aider à entrer en contact avec les mots et à développer leur imagination.

Enfin, lors d’une correction, il est préférable de pointer du doigt la manière appropriée de s’exprimer, au lieu de souligner l’erreur. Voyons un exemple : Jean dit à son père « La fenêtre a été ouverte par le vent ». Dans ce cas, l’idéal est que son père lui dise “tu as raison, le vent fort a ouvert la fenêtre”.

Une maman qui lit un livre à sa fille.

Le développement du langage implique bien plus que le langage oral

Penser le développement du langage dans toute sa complexité permet d’adapter les outils nécessaires pour faciliter son apprentissage. Dans le choix des mots que nous utilisons, dans les tons ou dans les silences, il y a bien plus d’informations que simplement ce que nous disons. Être conscient de la polyvalence et de la richesse du langage nous permettra de communiquer plus facilement ce que nous voulons.

Cela pourrait vous intéresser ...
Stimuler le langage par des jeux
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Stimuler le langage par des jeux

Comment stimuler le langage par le jeu ? Nous vous présentons 7 idées pour travailler avec les plus petits de la maison!



  • Bilbao, Alvaro (2015) El cerebro del niño explicado a los padres.Plataforma Actual.
  • Goleman, D. (1995). Inteligencia emocional. Barcelona: Kairós.
  • Gómez-Madrid, Marina; Aguirre Delgado, Triana; Borges del Rosal, María de África. Tolerancia a la frustración en niñez con altas capacidades. Diseño y evaluación de un programa de intervención. Revista Educación, vol. 46, núm. 1, 2022. Universidad de Costa Rica, Costa Rica