Apprentissage croisé ou crossover learning : qu'est-ce que c'est et en quoi consiste-t-il

Nous parlons d'une méthodologie d'enseignement innovante qui cherche à établir le lien entre les contextes formels et informels de l'éducation : l'apprentissage croisé.
Apprentissage croisé ou crossover learning : qu'est-ce que c'est et en quoi consiste-t-il

Dernière mise à jour : 17 septembre, 2022

Selon l’apprentissage croisé ou crossover learning, les réponses aux questions suivantes sont affirmatives : un élève pourrait-il apprendre l’histoire de l’art en visitant un musée ? Les enfants pourraient-ils reconnaître certaines espèces de plantes lors d’une excursion dans la nature ? Est-il possible que des notions mathématiques et statistiques aident les adolescents à planifier des projets sociaux ?

C’est principalement le cas parce que l’idée fondamentale sur laquelle repose l’apprentissage croisé est sous-jacente à toutes les questions. Elle renvoie à la nécessité d’établir un lien entre des contenus appris à l’école et des situations informelles, agréables et attrayantes pour les élèves, pour que des apprentissages réellement significatifs se produisent.

Des enfants étudient dans un musée grâce à l'apprentissage croisé.

Apprentissage croisé ou crossover learning

C’est un apprentissage qui vise à unir les environnements éducatifs formels et informels. Ainsi, dans une perspective globale d’éducation, l’apprentissage croisé cherche à établir des liens entre les contenus scolaires et les apprentissages quotidiens. C’est-à-dire qu’il vise à relier le programme scolaire à des expériences qui ont lieu hors du milieu scolaire.

En ce sens, le rapport Sharples 2015 parle de l’apprentissage croisé comme d’un environnement d’apprentissage alternatif en dehors de la salle de classe. Il s’agit d’une étude menée par l’Institute of Educational Technology de l’Open University au Royaume-Uni, en relation avec le crossover learning, à travers lequel on explore de nouvelles formes d’enseignement qui relient la salle de classe à l’apprentissage secondaire.

Ce rapport stipule que « l’apprentissage dans les écoles et les universités peut être enrichi par des expériences de la vie quotidienne ; et l’apprentissage informel peut être approfondi en ajoutant des questions et des connaissances de la classe. »

Ainsi, l’intérêt de l’apprentissage croisé, comme son nom l’indique, est d’établir des transferts et des interconnexions entre différents contextes d’apprentissage.

Et comme l’indique le rapport auquel il est fait référence, « ces connexions fonctionnent dans les deux sens ». En d’autres termes, les apprentissages académiques et quotidiens sont resignifiés, enrichis et approfondis lorsqu’on les connecte.

Apprentissage croisé pour motiver et susciter l’intérêt des élèves

D’un point de vue motivationnel, l’apprentissage croisé constitue une méthodologie d’enseignement intéressante pour les éducateurs. En effet, lier des contenus académiques à d’autres plus proches et connus des élèves est une manière d’éveiller leur attention et leur intérêt pour l’apprentissage.

De nombreux contenus académiques typiques d’un contexte d’éducation formelle peuvent être mieux appris si on les « retire » de la salle de classe. En d’autres termes, comme le suggère l’apprentissage croisé, de nombreuses matières scolaires pourraient être beaucoup plus attractives si on les reliait à la pratique.

Ainsi, il existe des expériences quotidiennes qui, dans un contexte d’apprentissage croisé, sont considérées comme des opportunités d’apprentissage, telles que des excursions en plein air et dans la nature, des visites de musées, de théâtres ou d’expositions ou la participation à des fêtes populaires.

Dans toutes ces situations, l’élève peut interpréter des réalités quotidiennes plus stimulantes pour lui, à la lumière des connaissances acquises à l’école.

Apprentissage croisé et nouvelles technologies

De nos jours, les nouvelles technologies ont provoqué des changements dans les façons d’enseigner et d’apprendre. Grâce à elles, les options d’apprentissage se sont considérablement développées et diversifiées, tant dans des contextes formels que plus informels.

Par conséquent, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la salle de classe, la technologie joue un rôle clé. Les nouveaux environnements virtuels, les plateformes d’enseignement et l’éducation en ligne sont aujourd’hui devenus des outils incontournables pour permettre et améliorer la formation des personnes.

Des enfants main dans la main traversant un passage pour piétons.

Il est donc beaucoup plus logique de miser sur une méthodologie d’apprentissage croisé, soutenue à son tour par les nouvelles technologies, pour essayer de garantir aux personnes, de cette manière, une formation plus complète, complexe et permanente.

La nécessité de relier les connaissances et les contextes formels et informels de l’éducation

Outre le besoin reconnu d’une éducation réglementée, formelle et institutionnalisée, l’importance actuelle de l’apprentissage informel est également presque indiscutable, un apprentissage qui se produit plus naturellement – n’importe quand et n’importe où – et qui, pour de nombreuses personnes et dans de nombreuses circonstances, est plus engageant et enthousiasmant.

En général, l’apprentissage informel est davantage lié à l’environnement, à l’expérience et à la pratique des personnes. Il répond, en général, à des motivations intrinsèques, des goûts et des besoins très spécifiques de l’apprenant. Et il est lié à divers objectifs d’apprentissage, connaissances et contenu attitudinal et procédural.

Dans la société d’aujourd’hui, il est important de prendre en compte l’éducation formelle et informelle dans la formation des personnes. Car, comme le soutient l’apprentissage croisé, une véritable formation implique l’appropriation des savoirs académiques mais aussi des savoirs quotidiens.

Ainsi, il est très important de recouper ce qui se passe à l’intérieur de la classe avec ce qui se passe à l’extérieur, dans la vie de tous les jours et vice versa.

Cela pourrait vous intéresser ...
En quoi consiste le processus d’enseignement-apprentissage ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
En quoi consiste le processus d’enseignement-apprentissage ?

Les enseignants ont le devoir d'enseigner et les élèves, celui d'apprendre. Mais en quoi consiste le processus d'enseignement-apprentissage ?



  • Sharples, Mike; Adams, Anne; Alozie, Nonye [et al.] (2015). “Innovating Pedagogy 2015: exploring new forms of teaching, learning and assessment, to guide educators and policy makers”. Open University Innovation Report 4. Milton Keynes: The Open University. Recuperado de https://iet.open.ac.uk/file/innovating_pedagogy_2015.pdf
  • Pereira, S., Fillol, J. y Moura, P. (2019). El aprendizaje de los jóvenes con medios digitales fuera de la escuela: De lo informal a lo formal. Comunicar: Revista Científica de Comunicación y Educación27(58), pp. 41-50.
  • Breuer, H., Baloian, N. y Konow, R. (2007). Integración móvil de aprendizaje formal e informal. In Proceedings of the Interacción 2007 workshop. Zaragoza, Spain. Retrieved from http://www. aipo. es/articulos/1/12437 (v2). pdf.
  • Fernández García, C. M. y Rodríguez Menéndez, M. D. C. (2005). Educación formal, no formal e informal en el Espacio Europeo: nuevas exigencias para los procesos de formación en educación. Aula Abierta, 85. Recuperado de http://digibuo.uniovi.es/dspace/bitstream/10651/26947/1/AulaAbierta.2005.85.45-56.pdf
  • Ballineas, A. N. M. (2011)La familia y el museo como sistemas creativos, propicios para el aprendizaje informal (Doctoral dissertation, Universidad Autónoma de Madrid).