Anomalies du nombril du nouveau-né

Les anomalies du nombril du nouveau-né vont d'un problème de cicatrisation à une infection potentiellement grave.
Anomalies du nombril du nouveau-né
Leidy Mora Molina

Rédigé et vérifié par l'infirmière Leidy Mora Molina.

Dernière mise à jour : 20 décembre, 2022

Le cordon ombilical est la structure qui unit le bébé à sa mère pendant la grossesse et lui permet d’être nourri et oxygéné à l’intérieur de l’utérus. A la naissance, cette union physique est rompue et plus tard, sa cicatrice laissera place au nombril que nous connaissons tous. Pendant la période de séchage et de chute du reste du cordon, des désagréments peuvent survenir, dont certains potentiellement graves. Pour cette raison, nous voulons aujourd’hui vous parler des anomalies du nombril du nouveau-né. Afin que vous les connaissiez et sachiez comment agir lorsque vous les détectez.

1. Chute tardive du cordon ombilical

Habituellement, le moignon (ou le reste) du cordon ombilical se dessèche et tombe dans les 7 à 10 jours suivant la naissance. Cependant, si ce processus se prolonge et met plus de 15 jours à se détacher, on parle de chute tardive du cordon.

Chez les bébés sans maladie sous-jacente, ce phénomène peut être lié à certaines pratiques d’hygiène inadéquates ou à une altération de l’adhérence des globules blancs. Ce dernier n’est pas un problème en soi, cependant, l’évaluation du pédiatre est essentielle.

D’autres fois, la chute tardive du cordon fait partie d’une gamme de manifestations cliniques d’une maladie, comme l’hypothyroïdie congénitale.

2. Hernie ombilicale

Hernie ombilicale chez un nouveau-né.

L’hernie ombilicale est une ouverture dans la paroi abdominale qui résulte d’un défaut de fermeture de l’anneau ombilical. Cela fait sortir certains organes et tissus abdominaux de la cavité, à travers le trou mentionné, et ne sont recouverts que par la peau.

La taille des hernies est variable et chez certains bébés, le renflement devient visible à l’effort (toux, pleurs ou défécation). Il est généralement détecté entre la deuxième et la troisième semaine de vie, après la chute du moignon.

Lorsque l’hernie est très volumineuse et recouverte uniquement d’une très fine couche de tissu transparent, on parle d’omphalocèle.

On estime que 8 hernies ombilicales sur 10 se referment d’elles-mêmes avant l’âge de 4 ans. Si cela ne se produit pas, une fermeture chirurgicale peut être nécessaire, selon les cas.

3. Anomalies du nombril: Omphalite

L’omphalite est une infection du cordon ombilical. C’est un problème de santé potentiellement grave, qui affecte généralement les nouveau-nés au cours de la première semaine de vie. Il présente généralement des symptômes bénins, mais s’il n’est pas traité à temps, il peut s’aggraver. Cela se produit parce que le nouveau-né n’a pas les défenses nécessaires pour faire face aux microbes.

La première cause d’omphalite est la colonisation de bactéries dans le moignon du cordon. Elle est le résultat d’une mauvaise hygiène lors des changements de couches ou des soins ombilicaux. Les germes les plus fréquemment incriminés sont Staphylococcus aureus (qui vit sur la peau) et Escherichia coli (qui constitue la flore intestinale).

Les signes et les symptômes de cette affection comprennent une rougeur et un gonflement de la peau autour du nombril. Ainsi qu’une douleur et une chaleur au toucher et le passage d’un écoulement jaunâtre nauséabond à travers le cordon.

Le traitement de l’omphalite repose sur l’utilisation d’antibiotiques pour éliminer les bactéries qui la produisent. En plus de mesures pour contrôler les symptômes, comme les analgésiques et les antipyrétiques.

4. Granulome ombilical

Le granulome ombilical est une autre des anomalies qui peuvent survenir avec le nombril du nouveau-né. Ceci est formé à la suite d’une croissance excessive du tissu cicatriciel après la chute du cordon ombilical.

Il se présente sous la forme d’une petite masse rougeâtre et brillante dans la zone de la cicatrice. En général, il mesure entre 0,5 et 1 cm de diamètre et ne fait pas mal.

Pour traiter cette condition, vous pouvez recourir à l’application de nitrate d’argent. Une solution qui favorise la récupération des tissus affectés. Suite à cette procédure, une cicatrisation quotidienne est effectuée avec une solution d’alcool à 70% pendant une semaine.

5. Nombril et proboscis cutanés

Cette anomalie du nombril du nouveau-né consiste en un lambeau de peau de 1 à 3 cm, qui dépasse à travers la cicatrice après la chute du cordon restant.

Lorsque le segment est court, le défaut se rétrécit avec le temps et devient une partie de la cicatrice elle-même. C’est ce qu’on appelle le nombril cutané. En revanche, lorsque le lambeau de peau est long et forme une sorte de tube qui ne disparaît pas, il s’appelle nombril proboscis et nécessite une correction chirurgicale.

6. Anomalies du nombril: Polype ombilical

Cette condition est souvent confondue avec le granulome ombilical. Bien que dans ce cas il y ait une persistance du canal omphalo-mésentérique dans l’anomalie. Parce que cette structure doit être complètement fermée après la naissance, un polype ombilical nécessite souvent une intervention chirurgicale .

Nombril et cordon ombilical d'un nouveau-né.

Anomalies du nombril: Vérifier l’état du cordon tous les jours

Comme nous l’avons vu, le cordon du nouveau-né peut également s’infecter. Pour cette raison, il est important de l’évaluer quotidiennement, à chaque changement de couche, afin de détecter tout trait atypique.

D’autre part, il est essentiel d’assurer une hygiène adéquate lors du bain de l’enfant et lors de la guérison du cordon ombilical pour éviter les complications.

Enfin, en cas d’observation d’un retard de cicatrisation du cordon, d’une rougeur de la peau qui l’entoure ou d’une bosse dans la cicatrice du nombril, une évaluation rapide par le pédiatre est recommandée.



  • Araneda, L. y cols (2015). Patología del ombligo. Revista Pediatría Electrónica. Vol 12, N° 1. ISSN 0718-0918.
  • Asociación española de pediatría (2008). Patología Umbilical Frecuente. Protocolos Diagnóstico Terapeúticos de la AEP: Neonatología. Recuperado de: https://www.aeped.es/sites/default/files/documentos/41.pdf
  • García, A y cols (2019) Patología del área umbilical. Medicina clínica pediátrica. Vol 2, Nº 6, pp. 105-108.
  • Novoa, A. (2004) El pediatra ante un lactante con caída tardía del cordón umbilical. Archivos argentinos de pediatría. Vol. 102 Nº Jul./jun. 2004. Disponible en: http://www.scielo.org.ar/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S0325-00752004000300009#:~:text=Se%20considera%20ca%C3%ADda%20tard%C3%ADa%20del,de%20irrigaci%C3%B3n%20y%20la%20necrosis.

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.