Anesthésie dentaire pendant la grossesse : y a-t-il des risques ?

De nombreuses femmes enceintes reportent les visites chez le dentiste par crainte d'une anesthésie dentaire pendant la grossesse. Mais à quel point est-ce dangereux ?
Anesthésie dentaire pendant la grossesse : y a-t-il des risques ?

Dernière mise à jour : 23 octobre, 2021

Lorsque les futures mamans attendent leur bébé, elles se soucient de prendre soin de leur santé, de changer certaines habitudes et d’éviter la consommation de substances nocives. Ainsi, de nombreuses femmes se demandent si elles peuvent aller chez le dentiste et recevoir une anesthésie dentaire pendant la grossesse.

Ce doute et la peur d’utiliser des produits anesthésiques dans la bouche peuvent conduire à sauter des consultations chez le dentiste ou à éviter les visites d’urgence. La douleur persistante, l’automédication et la négligence de la santé bucco-dentaire peuvent constituer un risque pour la mère et le bébé.

Négliger sa bouche pendant la grossesse est beaucoup plus dangereux que de se faire anesthésier par une piqûre. Par conséquent, dans cet article, nous allons clarifier tout ce que vous devez savoir sur les anesthésies pendant la grossesse et l’importance de consulter le dentiste lors de cette étape.

Visites dentaires pendant la grossesse

anesthésie dentaire pendant grossesse

Il faut savoir que les visites chez le dentiste sont indiquées avant même de tomber enceinte et tout au long de la grossesse. Le professionnel est formé pour accompagner adéquatement l’ensemble du processus, sans mettre en danger la santé de votre petit.

L’idéal est d’aller chez le dentiste pendant la planification de la grossesse, d’effectuer tous les traitements nécessaires et de laisser la bouche dans des conditions optimales pour concevoir un enfant.

Lorsque la grossesse est confirmée, la future mère doit informer le professionnel de son état et obtenir les conseils nécessaires pour maintenir les soins appropriés de sa bouche. De plus, s’il y a un traitement à effectuer, il doit être programmé au moment le plus opportun.

De manière générale, il est préférable d’effectuer toutes les interventions dentaires au cours du deuxième trimestre de la grossesse. À ce stade, la formation des organes fœtaux est terminée et la mère ne ressent pas autant d’inconfort que lors des derniers mois.

Au troisième trimestre, en outre, il y a plus de risques de déclencher le travail prématurément. Par conséquent, seuls les traitements urgents qui ne peuvent être différés doivent s’effectuer. Les rendez-vous doivent être courts. On doit également adapter la position du fauteuil pour assurer confort et sécurité à la patiente.

Quoi qu’il en soit, comme nous vous l’avons déjà dit, les consultations lors de chacune de ces étapes sont recommandées. Si les nausées le permettent, le dentiste peut juger approprié d’effectuer un nettoyage ou une fluoration topique au cours de l’un de ces rendez-vous.

Urgences dentaires

Tout ce que nous avons mentionné fait référence aux visites dentaires de routine. Il convient néanmoins de préciser qu’en cas d’urgence dentaire, on ne doit pas reporter la consultation.

Lorsque la future mère a des douleurs, une grosse carie dentaire, une gencive qui saigne, souffre d’un traumatisme ou a une infection, elle doit consulter le dentiste dès que possible. En effet, si on ne contrôle pas ces conditions à temps, elles peuvent entraîner de graves complications.

Si des radiographies dentaires sont nécessaires, on peut les réaliser avec une protection adéquate, idéalement à partir du deuxième trimestre.

Anesthésie dentaire pendant la grossesse

L’anesthésie dentaire est une procédure utilisée pendant les traitements dentaires pour éliminer la sensibilité dans la région. De cette façon, le patient ne ressent pas de douleur ou d’inconfort pendant que le professionnel travaille.

On utilise un médicament spécifique qui inhibe temporairement la conduction nerveuse. Ainsi, on bloque la sensation douloureuse pendant le temps nécessaire à la réalisation de l’intervention.

L’utilisation de l’anesthésie dentaire pendant la grossesse est sans danger car on utilise des substances non toxiques pour le bébé et à très petites doses. Cependant, son utilisation se limite aux urgences et aux traitements que l’on ne peut pas différer durant cette étape.

Dans le domaine dentaire, il est courant d’utiliser des anesthésiques qui ont un effet vasoconstricteur (qui resserre les vaisseaux sanguins). Le but est d’augmenter la durée de l’effet anesthésique et de réduire les saignements dans la région.

Concernant l’utilisation de ces médicaments pendant la grossesse, les avis sont partagés. De nombreux professionnels optent, à ce stade, pour des anesthésiques sans vasoconstricteurs.

Faites confiance au professionnel

Comme vous avez pu le voir, l’utilisation de l’anesthésie dentaire pendant la grossesse est sans danger. On la recommande, de préférence, pendant le deuxième trimestre de la grossesse.

Il faut se rappeler qu’il est plus bénéfique d’aller chez le dentiste pour soigner une douleur, une infection ou une carie, que d’avoir mal ou de se soigner soi-même. Le report des soins de la bouche peut entraîner des complications pendant la grossesse. Cela peut aussi provoquer une lésion bucco-dentaire beaucoup plus importante ou même la perte de la dent.

La visite chez le dentiste avant et pendant la grossesse vous permettra de prendre soin de votre santé bucco-dentaire tout au long de cette étape. Il est important de rappeler au professionnel votre état de grossesse et de suivre ses instructions. Le but est de conserver un sourire sain pendant que vous attendez votre bébé.

Cela pourrait vous intéresser ...
12 conseils d’hygiène bucco-dentaire pendant la grossesse
Être parents
Lisez-le dans Être parents
12 conseils d’hygiène bucco-dentaire pendant la grossesse

L'hygiène bucco-dentaire devrait s'améliorer considérablement pendant la grossesse car notre santé est compromise en raison de différents facteurs.



  • Bozzo, R. B., & Quiroga, H. J. L. (2021). manejo anestésico de la paciente de urgencia embarazada. Rev Chil Anest, 50, 171-195.
  • Sano, J., Colmenares, N., Sakkal, A., Cedillo, M., & Duran, C. (2001). Anestesia local odontológica y embarazo. Acta Odontológica Venezolana, 39(2), 61-63.
  • Rodrigues, F., Mármora, B., Carrion, S. J., Rego, A. E. C., & Pospich, F. S. (2017). Anestesia local em gestantes na odontologia contemporânea/Local anesthesia in pregnant women in contemporary dentistry/La anestesia local en mujeres embarazadas en la odontología contemporánea. Journal Health NPEPS, 2(1), 254-271.
  • Ramírez, I. H. G., Juárez, M. D. N., & de la Torre, B. N. (2019). Tratamiento dental más atendido en pacientes embarazadas que acudieron a Centro de Atención Médica Integral, período 2018 A. Revista Mexicana de Estomatología, 6(1), 55-56.
  • Lomas Delgado, G. A. (2021). Conocimiento de las gestantes sobre la relación entre enfermedades bucodentales y complicaciones del embarazo (Bachelor’s thesis, Universidad de Guayaquil. Facultad Piloto de Odontología).
  • Martínez Menchaca, H. R., Escamilla Ocañas, C. E., Noyola, A. S., & Treviño Alanís, M. G. (2012). Directriz para el cuidado oral durante el embarazo. Revista ADM, 69(1).
  • Suárez, J. L. C., & Guzmán, L. M. D. (2009). Embarazo, enfermedades sistémicas de alto riesgo y enfermedad periodontal. Perinatología y Reproducción humana, 23(2), 65-73.
  • García, O. M. F., & Medrano, M. G. C. (2010). Atención odontológica en la mujer embarazada. Archivos de investigación materno infantil, 2(2), 80-84.
  • Hernández, A. L., & Montealegre, C. S. (2016). Manejo odontológico de mujeres embarazadas. Archivos de Investigación Materno Infantil, 8(3), 105-112.