Alternatives plus saines pour remplacer le sucre avec les enfants

L'enfance est le meilleur moment pour inculquer de bonnes habitudes alimentaires. La réduction de la consommation de sucre en fait partie. Nous vous enseignons des stratégies pour réduire cet ingrédient.
Alternatives plus saines pour remplacer le sucre avec les enfants
Saúl Sánchez Arias

Rédigé et vérifié par le nutritionniste Saúl Sánchez Arias.

Dernière mise à jour : 09 décembre, 2022

Remplacer le sucre dans l’alimentation des enfants est un moyen de prévenir de nombreuses maladies et d’assurer une vie plus saine. Le sucre ajouté aux aliments (lait, yaourt, etc.) et les produits contenant des sucres ajoutés sont largement présents dans l’alimentation de nombreux enfants et adolescents. Pour réduire cette quantité, d’autres alternatives au sucre sont possibles. Mais sont-elles saines pour les plus petits ?

Le problème de l’excès de sucre chez les enfants

Un enfant qui mange du chocolat.

Depuis quelques décennies, le sucre est un ingrédient courant dans l’industrie alimentaire et dans de nombreux foyers. Il confère de la saveur, améliore la palatabilité et la texture de nombreuses préparations et prolonge également sa durée de vie.

Cependant, à quelques exceptions près, ce n’est pas un composé nécessaire dans l’alimentation des enfants. Ni dans celle des adultes. Ces sucres libres augmentent la densité énergétique et peuvent favoriser un surplus calorique. L’équilibre est essentiel pour favoriser un poids corporel sain et assurer l’apport en nutriments.

De même, la consommation de ce type de sucre (en particulier sous forme de boissons et de produits transformés) est préoccupante en raison de sa relation avec les problèmes de caries et le risque accru de souffrir de maladies non transmissibles.

Il convient donc de réduire sa présence et de ne pas dépasser les doses journalières recommandées. Une façon d’y parvenir est de rechercher des alternatives plus saines au sucre qui peuvent être utilisées à la maison.

2 alternatives plus saines pour remplacer le sucre dans les aliments pour enfants

Il faut savoir que les fruits sont riches en fructose. Rien qu’en donnant à votre enfant des jus, des smoothies ou en lui offrant des fruits de façon naturelle, vous intégrez déjà les sucres dont il a besoin dans son alimentation.

Cependant, si votre désir est d’augmenter un peu plus la douceur des aliments pour stimuler le sens du goût et ne pas les priver d’une saveur aussi agréable, nous vous recommandons alors deux alternatives plus saines au sucre raffiné.

Le miel

Le miel est riche en glucose. En tant qu’additif c’est un excellent aliment pour sucrer les desserts des enfants. Une seule cuillère à café suffit pour remplir cet objectif.

Ce produit, en plus de sa douceur, possède des propriétés appréciables qui préviennent et soulagent les maux courants pendant l’enfance. Dans tous les cas, évitez de proposer ce produit aux enfants de moins de 1 an. Sinon ils pourraient développer une pathologie connue sous le nom de botulisme infantile, comme le soulignent les experts. Ce problème affecte gravement la santé.

Parmi les propriétés du miel, nous pouvons mentionner:

  • Il est antimicrobien : il empêche la prolifération des bactéries, champignons, virus et parasites.
  • Il est utile pour lutter contre la toux et les maux de gorge.
  • Une aide pour guérir et prévenir les infections des plaies et des brûlures mineures.
  • Sa composition en glucose en fait un puissant énergisant naturel.
  • Il soulage l’inconfort du rhume.
  • C’est une source naturelle de vitamines et de minéraux.

La stévia

La Stévia, populairement appelée stévia, ainsi que le miel, est plus sucrée que le sucre raffiné. C’est un édulcorant artificiel non calorique, qui ne produira pas de gain de poids. Pour cette raison, ces dernières années, il est devenu une alternative largement utilisée pour remplacer le sucre.

Cela ne signifie pas qu’il peut être consommé sans contrôle. Une étude publiée dans la revue Food and Chemical Toxicology associe l’abus d’édulcorants artificiels à des changements dysfonctionnels du microbiote. Pour cette raison, elle doit être consommée avec modération.

L’extrait de feuille de stévia, en tant qu’édulcorant, est expédié à la fois sous forme liquide et sous forme de poudre. Puis parfois sous forme de petits comprimés. Une autre option peut être la saccharine, avec des propriétés similaires.

Autres façons d’édulcorer et alternatives au sucre

L’utilisation de fruits déshydratés comme les dattes, les abricots secs ou les raisins secs, peut être intéressante lorsqu’il s’agit de donner une touche sucrée aux préparations des plus petits. Ce sont donc les sucres concentrés de ces aliments qui apportent cette saveur.

Ceci est valable qu’il s’agisse de préparer des recettes (gâteaux, biscuits, glaces) ou de sucrer certains aliments couramment utilisés (yaourt ou bouillie d’avoine).

De plus, dans de nombreux magasins spécialisés, il est possible de trouver de plus en plus de produits comme le sirop d’agave, le sucre de coco ou le xylitol en poudre. Gardez à l’esprit que même s’ils sont de meilleures alternatives au sucre raffiné, il ne faut pas en abuser.

Recommandation nutritionnelle: Un dessert sans édulcorant ni sucre ajouté

Un enfant devant une assiette de riz.

Nous soulignons qu’il est toujours préférable d’offrir aux enfants des aliments naturels qui ne contiennent pas d’additifs. Cependant, dans le cas des édulcorants, il est préférable d’utiliser des alternatives telles que le miel et la stévia, plutôt que du sucre raffiné.

Enfin, nous vous proposons cette délicieuse recette de dessert au riz au lait que votre enfant va adorer. Suivez simplement les étapes et vous remarquerez que vous n’avez pas besoin de sucre dans sa préparation.

Ingrédients:

Préparation

Mettre les 3 cuillères à soupe de riz à ramollir avec le ½ litre d’eau. Puis le faire cuire entre 15 et 20 minutes.

Verser ensuite le litre de lait dans un autre récipient et le mettre sur le feu pour qu’il bout afin que l’eau du lait s’évapore. Laisser environ 15 minutes après qu’il commence à bouillir.

Ensuite, verser le riz et l’eau de l’autre récipient dans la casserole avec le lait puis poursuivre la cuisson. Remuer de temps en temps pour qu’il ne colle pas.

Le dessert sera prêt lorsqu’il devient épais, sucré et avec un ton jaune.

Utiliser des alternatives pour remplacer le sucre

Le meilleur pour la santé des enfants s’avère limiter la consommation de sucre raffiné. De cette façon, ils n’en ressentiront pas le besoin à l’âge adulte. De plus, le métabolisme ne sera pas affecté et l’incidence du diabète et de l’obésité sera réduite. Enfin, rappelez-vous que le meilleur moment pour inculquer de bonnes habitudes est l’enfance.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment réduire la consommation de sucre dans l’alimentation des enfants ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Comment réduire la consommation de sucre dans l’alimentation des enfants ?

Il est crucial de réduire la consommation de sucre des enfants pour s'assurer qu'ils développent une bonne santé à moyen terme.



  • Committee on toxicity of chemical in food, consumer products and environment. Discussion paper on potential risks from various sweeteners in the diet of infants aged 6 to 12 months and children aged 1 to 5 years. TOX/2019/36.
  • Food Data Central. Dates, medjool. Departamento de Agricultura de Estado Unidos. Abril 2019.
  • Gómez Fernández-Vegue M. Recomendaciones de la Asociación Española de Pediatría sobre la alimentación complementaria. Comité de Lactancia Materna y Comité de Nutrición de la Asociación Española de Pediatría. Noviembre 2018.
  • Lobach AR., Roberts A., Rowland IR., Assessing the in vivo data on low/no calorie sweeteners and the gut microbiota. Food Chem Toxicol, 2019. 124: 385-399.
  • Organización Mundial de la Salud (OMS). Ingesta de azúcares para niños y adultos. 2015.
  • Paglia L, Friuli S, et al. The effect of added sugars on children health outcomes: obesity, obstructive sleep apnea syndrome (OSAS), Attention-defycit/Hiperactivity disorder (ADHD) and chronic diseases. Intedisciplinary Update. 2019.
  • Saraiva A, Carrascosa C, et al. Natural sweetener: the relevance of food naturalness for consumers, food security aspects, sustainability and health impacts. International Journal of Environmental Research and Public Health. Septiembre 2020. 17 (17): 6285.
  • Wikstrom S., Holst E., Infant botulism – why honey should be avoided for children up to one year. Lakartidningen, 2017.

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.