Aliments interdits pour les bébés avant 2 ans

Quels sont les aliments qui ne peuvent pas être introduits dans l'alimentation des plus petits avant l'âge de 2 ans? Ainsi, vous pouvez protéger leur santé à court et moyen terme.
Aliments interdits pour les bébés avant 2 ans

Dernière mise à jour : 27 juin, 2022

Il est important de prendre soin de l’alimentation des bébés pour assurer leur bon développement. Il faut donc savoir qu’il existe certains aliments interdits qu’il ne faut pas proposer avant l’âge de 2 ans. Soit parce qu’ils peuvent provoquer des étouffements, soit parce qu’ils peuvent entraîner des risques pour la santé à moyen terme.

Tout d’abord, il est indispensable de mentionner qu’il est essentiel de proposer une alimentation variée et légèrement hypercalorique dans les premières années de la vie. Un déficit en nutriments essentiels à ce stade pourrait mettre en péril le bon fonctionnement de l’organisme et entraîner des altérations de la croissance et du développement des enfants.

Quels sont les aliments interdits aux bébés avant 2 ans?

Voici donc les aliments interdits aux bébés avant 2 ans. Pour quelles raisons? Il est crucial d’éviter leur inclusion dans la recommandation, même en petites quantités.

1. Le miel

Pot de miel.

Avant la première année de vie, la consommation de miel peut entraîner une pathologie potentiellement grave appelée botulisme infantile, comme en témoignent des recherches publiées dans la revue Lakartidningen.

L’organisme des plus petits n’est pas préparé à traiter la toxine de la bactérie Clostridium botulinum, qui colonise habituellement ce produit alimentaire.

Il est également déconseillé d’inclure du miel dans l’alimentation des enfants de moins de 2 ans. Car à ce stade, le risque que les bébés développent des allergies au pollen pourrait augmenter. De plus, la texture onctueuse augmente la probabilité d’étouffement.

2. Bonbons

La consommation de grandes quantités de sucre pendant l’enfance augmente le risque de développer des maladies métaboliques à moyen et long terme. Pour cette raison, il est nécessaire de limiter la présence d’aliments à index glycémique important, comme les glucides simples.

D’autre part, les bonbons contiennent une série d’additifs qui peuvent nuire au microbiote des plus petits. Il s’agit d’aliments qui apportent des calories “vides”. Il est donc important d’éviter leur consommation durant les premiers stades de la vie.

3. Noix entières

Les noix sont des aliments très sains, car elles fournissent une bonne quantité de protéines et de matières grasses de haute qualité. Elles concentrent également des micronutriments, tels que le fer, le zinc ou le calcium.

Cependant, elles ont un potentiel allergène élevé. Et ne doivent donc pas être incluses dans l’alimentation des enfants s’il y a des antécédents d’atopie.

De même, il faut noter que lorsqu’elles sont entières, elles peuvent provoquer des étouffements, du fait de leur dureté. Ainsi, chez les bébés et les jeunes enfants, il est possible de profiter des nutriments de ces aliments en les proposant sous forme de farines ou de poudre.

4. Boissons gazeuses

Avec les boissons gazeuses, il se passe quelque chose de similaire à ce dont nous avons parlé à propos des sucreries. Ce sont des boissons qui n’apportent rien de bon d’un point de vue nutritionnel et qui, pour ne rien arranger, contiennent une quantité excessive de sucres simples et d’additifs artificiels. Pour cette raison, moins elles sont consommées, mieux c’est.

Un jeune enfant qui boit une boisson gazeuse.

Éviter les aliments interdits pour les enfants de moins de 2 ans

Comme vous pouvez le constater, il existe un certain nombre d’aliments interdits pour les enfants de moins de 2 ans. Pour la plupart, ce sont des aliments qui n’ont pas une densité nutritionnelle élevée et qui pourraient être inclus dans le groupe des aliments industriels ultra-transformés. Ils ne devraient donc pas figurer dans le régime alimentaire de presque tout le monde.

Enfin, n’oubliez pas que l’optimisation de la nutrition durant les premiers stades de la vie est considérée comme primordiale. Il est essentiel de promouvoir une série de bonnes habitudes et coutumes qui peuvent être facilement maintenues au fil des années. En effet, les routines mises en place dans l’enfance créent une bonne base pour éviter le développement de pathologies à l’avenir.

Cela pourrait vous intéresser ...
Le sucre chez les enfants : son impact sur le comportement ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Le sucre chez les enfants : son impact sur le comportement ?

Quand ils mangent une friandise sucrée, l'esprit et le comportement des enfants se transforment. Ils sont agités et débordants d'énergie à cause du...



  • Wikström, S., & Holst, E. (2017). Spädbarnsbotulism – skäl att inte ge honung till barn under ett år [Infant botulism – why honey should be avoided for children up to one year]. Lakartidningen114, ELMF.
  • Fidler Mis, N., Braegger, C., Bronsky, J., Campoy, C., Domellöf, M., Embleton, N. D., Hojsak, I., Hulst, J., Indrio, F., Lapillonne, A., Mihatsch, W., Molgaard, C., Vora, R., Fewtrell, M., & ESPGHAN Committee on Nutrition: (2017). Sugar in Infants, Children and Adolescents: A Position Paper of the European Society for Paediatric Gastroenterology, Hepatology and Nutrition Committee on Nutrition. Journal of pediatric gastroenterology and nutrition65(6), 681–696. https://doi.org/10.1097/MPG.0000000000001733