4 conseils pour prendre soin du microbiote de vos enfants

Avoir un microbiote sain et fonctionnel est crucial pour le développement de vos enfants. Par conséquent, nous allons vous montrer une série de conseils simples à appliquer au quotidien.
4 conseils pour prendre soin du microbiote de vos enfants

Dernière mise à jour : 08 avril, 2022

Prendre soin du microbiote est essentiel pour maintenir une bonne santé au niveau intestinal. Il s’agit d’un ensemble de « bonnes » bactéries qui peuplent le tube digestif et qui conditionnent son fonctionnement. Si elles ne sont pas préservées, d’autres populations de bactéries nocives se multiplient et des symptômes gênants ou des pathologies plus complexes se développent.

Il convient de noter qu’il faut prêter attention au microbiote dès les premières étapes de la vie. Seul le fait d’opter pour l’allaitement aura déjà une influence positive sur la composition de la flore intestinale du bébé. Par conséquent, dans la mesure du possible, on doit au moins proposer le sein pendant la première année de vie.

Conseils pour prendre soin du microbiote

Nous allons ici vous montrer quelles sont les principales astuces pour prendre soin du microbiote de vos enfants. Cependant, en cas de symptômes intestinaux, il peut être préférable de consulter un spécialiste pour s’attaquer à la source du problème.

1. Introduire le yaourt dans l’alimentation

Le yaourt, avec d’autres produits laitiers fermentés, est un aliment à haute densité nutritionnelle qui doit figurer dans l’alimentation au quotidien.

Cet aliment s’est avéré capable de générer plusieurs bienfaits pour la santé, dont certains sont liés à son apport en protéines de haute valeur biologique et en calcium. Il possède également des bactéries probiotiques bénéfiques qui colonisent sélectivement le tube digestif.

maman et fille mangent un pot en verre de yaourt sur la table de la cuisine
Les yaourts nature sont une excellente source de probiotiques. Ils doivent toujours être préférés aux options commerciales, qui contiennent du sucre et d’autres additifs potentiellement nocifs.

2. N’oubliez pas les fibres

Un autre aspect clé pour parvenir à un bon microbiote est d’augmenter la consommation de fibres. Certaines, appelées fibres solubles, s’imposent comme substrat énergétique pour les bactéries qui vivent dans l’intestin, d’après une enquête publiée dans le magazine Nurients.

En fait, les experts recommandent un apport total d’environ 25 grammes de fibres chaque jour pour maintenir une bonne santé digestive. La mauvaise nouvelle est que la plupart des régimes ne répondent pas à cette exigence. Les pommes et les flocons d’avoine sur une base régulière aident aussi beaucoup.

3. Attention aux acides gras trans

La qualité des acides gras contenus dans les aliments peut influencer la composition du microbiote. En règle générale, on recommande de privilégier ceux de type cis, présents dans les aliments frais. Ceux-ci peuvent contrôler l’inflammation dans l’environnement interne, ce qui empêche le développement de pathologies chroniques et complexes au fil des ans.

Mais, en plus de ce qui précède, il est crucial de restreindre les apports en acides gras de type trans, qui abondent notamment dans les aliments ultra-transformés ou industriels. Ceux-ci sont créés en soumettant des lipides à des températures élevées, principalement ceux de faible qualité, comme l’huile de palme.

4. Aidez-les à dormir 8 heures par jour

Il n’y a pratiquement aucun doute sur la connexion bidirectionnelle entre l’intestin et le cerveau car ce qui se passe dans un organe affecte l’autre de manière décisive. Pour cette raison, il est essentiel de bien dormir et de contrôler son niveau de stress afin d’éviter des modifications défavorables du microbiote intestinal.

Certaines thérapies, comme la méditation ou même éviter l’utilisation des téléphones portables avant de se coucher, feront une différence.

Il convient également de mentionner la possibilité d’inclure un supplément de mélatonine dans le régime. Ce n’est pas toujours conseillé pour les jeunes enfants, mais bien pour ceux de plus de 5 ans. Il existe certains produits en pharmacie qui peuvent aider à améliorer la qualité du repos sans effets secondaires, mais vous devez avoir l’approbation de votre médecin avant de les acheter.

Père lisant une histoire au coucher à sa fille.
Assurer une bonne nuit de sommeil calme loin des écrans est un facteur clé pour préserver le microbiote et améliorer la santé globale.

Appliquez ces conseils pour prendre soin du microbiote de votre enfant

Comme vous l’avez vu, les conseils qui peuvent être mis en œuvre pour prendre soin du microbiote de votre enfant sont simples. De cette façon, vous pouvez réduire l’incidence du développement de pathologies intestinales à moyen terme. Par exemple, l’obésité, le diabète, les allergies ou les intolérances à certains nutriments ou aliments. Tout cela aura un impact positif sur son bien-être.

Enfin, n’oubliez pas qu’il est toujours possible d’inclure un supplément probiotique ou prébiotique. Cependant, il est recommandé de consulter d’abord un spécialiste pour choisir l’option la plus appropriée.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment sont liés le microbiome intestinal et l’autisme ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Comment sont liés le microbiome intestinal et l’autisme ?

Les personnes atteintes du trouble du spectre de l'autisme (TSA) souvent souffrent d'une altération de leur microbiome intestinal.



  • Kok, C. R., & Hutkins, R. (2018). Yogurt and other fermented foods as sources of health-promoting bacteria. Nutrition reviews76(Suppl 1), 4–15. Disponible en: https://doi.org/10.1093/nutrit/nuy056
  • Cronin, P., Joyce, S. A., O’Toole, P. W., & O’Connor, E. M. (2021). Dietary Fibre Modulates the Gut Microbiota. Nutrients13(5), 1655. Disponible en: https://doi.org/10.3390/nu13051655