À quoi ressemble la migraine chez les enfants

La migraine est une maladie invalidante et assez difficile à diagnostiquer chez les jeunes enfants. Il est donc essentiel d'apprendre à reconnaître ses signes.
À quoi ressemble la migraine chez les enfants

Dernière mise à jour : 01 septembre, 2021

La migraine infantile est un type spécifique de mal de tête qui touche les enfants. À l’heure actuelle, on sait qu’elle se produit avec une fréquence élevée et peut affecter 40 % des enfants dans certains sous-groupes de cette population. En plus de cela, c’est l’une des principales causes d’absentéisme scolaire et un grand facteur qui détermine la qualité de vie de l’enfant.

Bien qu’il existe de nombreux traitements, la plupart des études qui démontrent leur efficacité et leur sécurité sont réalisées au sein de la population adulte. C’est pour cela que l’une des principales stratégies chez les enfants est celles des mesures non pharmacologiques.

Il est donc très important que les parents sachent ce qu’est la migraine infantile et comment aider leurs enfants lorsqu’ils en souffrent. Nous allons vous l’expliquer en détail dans cet article.

Comment appelle-t-on une migraine infantile ?

La migraine infantile est une maladie du cerveau caractérisée par des épisodes de céphalées modérées ou sévères, qui sont associés à d’autres symptômes spécifiques (International Headache Society, 2018).

Tous les maux de tête ne constituent pas des migraines, bien que cela représente l’une des causes les plus courantes de céphalées primaires pédiatriques, c’est-à-dire des maux de tête qui ne surviennent pas dans le contexte d’autres problèmes de santé, tels que des saignements ou des tumeurs cérébrales.

Au sein de la population pédiatrique, il existe différents sous-groupes classés par âge. Il est important de savoir que les manifestations d’une même maladie ont tendance à changer au fur et à mesure que l’enfant grandit.

En effet, les migraines chez les enfants de moins de 7 ans présentent certaines particularités qui rendent l’établissement d’un diagnostic précis difficile.

migraine chez une petite fille

Symptômes typiques de la migraine infantile

  • Céphalée modérée à sévère, de type lancinante, généralement au niveau du front et d’un ou des deux côtés. Elle s’aggrave avec le mouvement ou l’effort.
  • Nausées et vomissements (principalement chez les jeunes enfants)
  • Douleurs abdominales (chez plus de 50 % des moins de 7 ans)
  • Gêne causée par la lumière (photophobie) ou les sons (phonophobie). Cela se produit fréquemment chez les enfants plus âgés et les adolescents.

Une caractéristique de la migraine infantile est que la durée de l’épisode peut varier de moins d’une heure (chez les enfants de moins de 7 ans) à 2 heures (chez les enfants plus âgés). Chez les adolescents et les adultes, ils peuvent durer plus longtemps.

Plusieurs fois avant l’apparition du mal de tête, les enfants peuvent avoir des symptômes prémonitoires auxquels nous donnons le nom d’aura. Ceux-ci apparaissent entre 5 et 60 minutes avant la douleur et peuvent être variés, comme l’observation d’éclairs lumineux ou des difficultés d’élocution.

Quelles sont les causes de la migraine chez les enfants ?

Comme la plupart des maladies, la migraine infantile est d’origine multifactorielle. Il existe des facteurs hérités et des facteurs liés à l’environnement qui nous entoure. La combinaison des deux rendra le problème manifeste et se produira plusieurs fois par an ou même par mois.

Prédisposition génétique

Lorsqu’un enfant naît de parents qui souffrent de migraine, la probabilité de développer cette maladie varie entre 75 et 90 %. Cela survient lorsque les deux parents sont atteints de cette maladie.

Par ailleurs, le fait que les parents aient manifesté des symptômes dès leur plus jeune âge augmente les chances que l’enfant développe une migraine infantile. Celle-ci peut même commencer quelques années plus tôt que celle des parents.

Même si l’on ne connaît pas encore les gènes exacts impliqués dans la migraine, on connaît ceux de certains sous-types de la maladie, comme la migraine hémiplégique.

Facteurs environnementaux

Malgré la prédisposition familiale, les épisodes migraineux sont généralement déclenchés par la survenue de certains facteurs bien connus. Ci-dessous, nous allons vous citer les plus pertinents :

  • Habitudes alimentaires inappropriées.
  • Consommation de certains aliments, tels que le chocolat, les aliments épicés, certains fromages et certains colorants ou arômes.
  • Repos insuffisant.
  • Stress.
  • Changements hormonaux, tels que la puberté ou l’utilisation de contraceptifs oraux.

Comment diagnostique-t-on la migraine chez les enfants?

Les maux de tête chez les enfants peuvent être de différents types. Bien que la migraine soit une cause très fréquente, il est important de définir et d’exclure d’autres pathologies qui nécessitent un traitement différent.

Pour cela, il est important de consulter le pédiatre de famille. En plus de procéder à un entretien détaillé et à un examen physique, il demandera un journal des céphalées. Grâce à ce dernier, il sera possible de déterminer les caractéristiques de la douleur et d’orienter les différentes stratégies diagnostiques.

Quelles informations sont recueillies dans un journal des maux de tête ?

  • Localisation de la douleur.
  • Intensité.
  • Durée.
  • Fréquence.
  • Caractéristiques.
  • Symptômes ajoutés (comme des vomissements ou des bourdonnements dans les oreilles).
  • Éléments déclencheurs.
  • Ce qui soulage la douleur et ce qui l’empire.

Parfois, l’évaluation clinique suffira à clore le diagnostic et, d’autres fois, il sera nécessaire de réaliser des tests complémentaires.

mal de tête d'une petite fille

Quels sont les traitements pour la migraine chez les enfants ?

Un accompagnement professionnel dans la prise en charge de la migraine infantile est essentiel, notamment pour offrir les conseils nécessaires à la famille.

Il est important que le médecin propose des options sûres et efficaces pour les enfants, car de nombreux médicaments sur le marché n’ont été étudiés que chez les adultes.

Médicaments pour les épisodes

Le scénario idéal est de commencer le traitement des symptômes dès le début de l’épisode, lorsque le mal de tête est léger ou n’a pas encore commencé.

Pour ce faire, il est recommandé de proposer à l’enfant des analgésiques que l’on utilise à la maison, comme du paracétamol ou de l’ibuprofène. Chez les enfants plus âgés et les adolescents, d’autres options comme le naproxène associé au sumatriptan peuvent être utilisées, mais ce dernier ne doit être utilisé que sur prescription médicale.

Autres traitements non pharmacologiques

Dans une révision récente publiée dans la revue Pediatrics (2021), on a évalué l’efficacité de méthodes de traitement alternatives pour la migraine infantile. Parmi elles, les techniques de relaxation, le biofeedback, la psychothérapie cognitivo-comportementale et la thérapie auto-administrée.

Même si de nombreux essais cliniques montrent des changements positifs dans la gestion des maux de tête, il existe des différences importantes entre les utilisateurs. Autrement dit, les enfants ne répondent pas tous de la même façon. Il est donc important de mener une approche individualisée du patient.

Médicament préventif

Lorsque la migraine infantile limite considérablement les activités de l’enfant, des médicaments spéciaux peuvent être choisis. Cette stratégie sera évaluée par le médecin généraliste ou spécialiste.

À propos de la migraine chez les enfants

En dépit de ce que l’on peut penser, la migraine infantile est un problème de santé fréquent et capable de conditionner la qualité de vie des enfants.

Bien qu’il existe de nombreuses stratégies de traitement, les réponses à chacune d’entre elles peuvent varier d’un enfant à l’autre. Cela souligne l’importance du soutien familial et de l’offre d’une solution individualisée.

Bien que les analgésiques soient utiles, il est possible que, lorsqu’ils sont combinés à d’autres traitements non médicamenteux, ils puissent déboucher sur de meilleurs résultats. Enfin, même s’il existe d’autres produits sur le marché développés avec des ingrédients naturels, les études sur leur utilisation chez les enfants ne sont toujours pas concluantes.

Cela pourrait vous intéresser ...
La migraine chez l’adolescent : un problème sensible
Être parentsLisez-le dans Être parents
La migraine chez l’adolescent : un problème sensible

La migraine est un drame pour l'adolescent qui en souffre. Nous vous donnons les causes les plus courantes et les traitements les plus fréquents.



  • Al Khalili Y, Chopra P. Migraine Headache In Childhood. 2021 May 4. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2021 Jan–. PMID: 32491745. Disponible en: https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32491745/
  • Raieli V, D’Amico A, Piro E. Migraine in Children Under 7 Years of Age: a Review. Curr Pain Headache Rep. 2020 Dec 16;24(12):79. doi: 10.1007/s11916-020-00912-5. PMID: 33326057. Disponible en: https://link.springer.com/article/10.1007/s11916-020-00912-5
  • International Headechache Society. IHS Classification IHSD-3. [Internet]. Disponible en: https://ichd-3.org/1-migraine/
  • Cromb D, Grigoratos D. Acute treatment of migraine in children and adolescents: review of the American Academy of Neurology Practice guideline update. Arch Dis Child Educ Pract Ed. 2020 Dec 8:edpract-2019-318580. doi: 10.1136/archdischild-2019-318580. Epub ahead of print. PMID: 33293301. Disponible en: https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33293301/
  • Koechlin H, Kossowsky J, Lam TL, et al. Nonpharmacological Interventions for Pediatric
    Migraine: A Network Meta-analysis. Pediatrics. 2021 Apr;147(4):e20194107. doi:
    10.1542/peds.2019-4107. Epub 2021 Mar 9. PMID: 33688031. Disponible en: https://pediatrics.aappublications.org/content/147/4/e20194107?download=true
  • Kaur K, Hernandez V, Al Hajaj SW, et al. The Efficacy of Herbal Supplements and Nutraceuticals for Prevention of Migraine: Can They Help? Cureus. 2021 May 6;13(5):e14868. doi: 10.7759/cureus.14868. PMID: 33972917; PMCID: PMC8105190. Disponible en: https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33972917/