A quel âge un enfant devrait-il parler correctement?

Un enfant apprend à parler au cours des deux premières années de sa vie. Chaque enfant a sa propre stratégie de communication car il apprend à des rythmes différents. Le développement de la parole est progressif, dès l'âge de deux ans un enfant devrait bien parler. C'est à ce moment qu'il commencera à former des phrases courtes.
A quel âge un enfant devrait-il parler correctement?

Dernière mise à jour : 26 février, 2022

Un enfant devrait être à l’aise pour parler vers l’âge de 2 ans. Votre petit apprend à parler au cours des deux premières années de sa vie. Il apprendra effectivement à utiliser des mots pour décrire ce qu’il voit, entend, ressent et pense. Il le fera progressivement, au fur et à mesure de son développement mental et émotionnel.

Grâce aux recherches sur le sujet, on sait maintenant qu’un bébé apprend les règles du langage et comment les adultes l’utilisent pour communiquer bien avant de prononcer ses premiers mots.

La première chose que votre enfant utilisera pour communiquer sera la langue, les lèvres, le palais et toutes les dents qui sortent pour émettre des sons. Peu de temps après, il commencera à babiller. Petit à petit, ces sons commencent à se transformer en mots. C’est, à partir de ce moment, que votre bébé apprendra davantage de mots et commencera à former des phrases de deux ou trois mots.

Comment se développe le langage? A quel âge un enfant devrait-il commencer à parler?

Pleurer est la première exploration de votre bébé dans le monde du langage. Lorsqu’il pleure, il exprime à quel point il est surprenant de se trouver dans un nouvel endroit qui n’a rien à voir avec le ventre de sa mère. Dès lors, il absorbe des sons, des tons et des mots qui façonneront plus tard sa façon de parler.

Un bébé qui pleure.

La parole est directement liée à l’écoute. En écoutant les autres parler, votre enfant apprend le son des mots et la structure des phrases. De nombreux chercheurs pensent que la compréhension du langage commence dans l’utérus.

Gardez à l’esprit que le bébé se familiarise avec le son de votre voix. De la même manière qu’il le faisait autrefois avec les battements de votre cœur. Quelques jours après sa naissance, il est déjà capable de distinguer votre voix parmi les autres.

Que faire pour que votre enfant apprenne à parler?

Tout ce que vous avez à faire est de lui parler. Sachez que plus vous lui parlerez, plus vous inciterez votre bébé à parler. Les enfants qui entendent beaucoup parler leurs parents sont plus susceptibles de développer la parole plus tôt.

Cela leur permet également de manier un vocabulaire plus riche que les autres enfants qui ne reçoivent pas la même stimulation. Vous pouvez commencer à lui parler pendant la grossesse, afin qu’il s’habitue au son de votre voix. Lisez un livre ou chantez-lui, par exemple.

Rappelez-vous que votre enfant ne parlera correctement que si vous lui parlez correctement. Ne vous empêchez donc pas de dire des mots compliqués. Même si vous simplifiez votre façon de parler pour qu’il comprenne ce que vous dites, la meilleure façon d’élargir son vocabulaire est qu’il vous écoute utiliser de nouveaux mots.

A quel âge faut-il commencer à s’inquiéter?

Si votre bébé ne vous regarde pas lorsque vous lui parlez ou n’émet pas de sons, il peut avoir des problèmes auditifs. En cas de doute, consultez votre médecin. Car la détection précoce est essentielle pour pouvoir offrir à l’enfant le traitement approprié lui permettant de développer le langage en temps opportun.

Auscultation de l'oreille d'un enfant.

Certains enfants commencent à former des mots et à parler vers l’âge de 9 mois et d’autres le font dès 13 ou 14 mois. Si votre enfant ne dit pas un mot ou que vous ne comprenez pas un seul mot de ce qu’il dit et qu’il a déjà 15 mois, il est préférable de consulter votre pédiatre. Il est possible qu’il souffre d’une maladie qui affecte le développement de la parole, comme l’autisme.

Si à 3 ans, l’enfant ne prononce toujours pas toutes les consonnes ou ne substitue pas un son ou une syllabe à une autre, il peut souffrir d’un problème d’élocution ou d’audition.

Il est normal que les enfants bégaient parfois en parlant. Souvent, l’enthousiasme est tel que les mots ne sortent pas. Dans cette situation, laissez votre enfant finir sa phrase et évitez d’intervenir pour l’aider. Sinon il pourrait se sentir mal. De plus, cette attitude ne l’aidera pas à apprendre.

A quel âge un enfant devrait-il commencer à parler? Quelques conseils…

Si le bégaiement est permanent, il est recommandé de consulter un spécialiste de l’audition et de la parole. Il est plus facile pour les enfants de progresser s’ils sont traités dans les 6 premiers mois et jusqu’à un an, à compter de l’apparition du bégaiement, quel que soit leur âge.

Un enfant en séance d'orthophonie.

Si vous avez des inquiétudes concernant le développement de la parole de votre enfant, vous pouvez demander conseil à votre médecin. Cependant, les services d’orthophonie acceptent généralement sans problème les demandes de consultation des parents concernés.

Enfin, rappelez-vous que chaque enfant apprend à son propre rythme et a sa propre façon de communiquer. Le développement du langage est progressif. Une fois qu’il prononcera son premier mot, petit à petit il augmentera sa capacité à s’exprimer verbalement.

Cela pourrait vous intéresser ...
La relation entre le développement du langage et l’alimentation
Être parents
Lisez-le dans Être parents
La relation entre le développement du langage et l’alimentation

Le développement du langage dépend, entre autres, d'une musculature faciale tonique, d'où la nécessité d'exercer la mastication solide via l'alimen...



  • Baddeley, A. (2007). Working Memory, Thought and Action. Oxford: Oxford UP.
  • Brose, N. (2009). “Autismo”, Mente y Cerebro, 38: 36-41.
  • Tordera Yllescas, J. C. (2007). “El trastorno de espectro autista: delimitación lingüística”, ELUA, 21: 301-314.

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.