8 leviers à activer pour stimuler un enfant surdoué

19 octobre, 2019
Encourager l'attention et la motivation d'un enfant surdoué est un véritable défi. Il faut sans cesse trouver des activités qui permettront de stimuler sa créativité et son intelligence. Dans cet article, vous découvrirez les leviers à activer pour y parvenir.
 

Les parents d’un enfant surdoué sont souvent inquiets. Ils estiment que leur enfant ne reçoit pas d’opportunités d’apprentissages étant en adéquation avec son niveau cognitif. Avec cet article, nous mettons à votre disposition des approches à adopter pour stimuler les enfants surdoués.

Si vous désirez stimuler un enfant surdoué pour l’aider à développer son potentiel, vous êtes au bon endroit. Pour y parvenir, il est indispensable de trouver des activités qui vont intéresser et divertir l’enfant.

N’oubliez pas que pour éduquer avec succès un enfant surdoué, il est essentiel de respecter sa singularité, ses opinions et ses idées. Les parents doivent le soutenir, faire preuve de réceptivité et de flexibilité.

8 leviers à activer pour stimuler les enfants surdoués

Ces 8 approches sont des propositions. Elles peuvent vous inspirer et vous aider à stimuler les enfants surdoués.

1. Encourager ses passions

La première chose à faire pour favoriser le développement d’un enfant surdoué est de respecter ses intérêts et ses passions. Gardez à l’esprit le fait que les enfants surdoués ont besoin de s’exprimer vis-à-vis de ce qu’ils apprennent.

Lorsqu’un enfant apprend des choses sur un sujet qui le passionne, il est très positif qu’il en parle avec vous. Cela lui permettra de faire appel à sa créativité et de confirmer sa compréhension.

Si, en tant que parent, vous ne respectez pas la passion de votre enfant, vous pouvez le pousser à perdre cette passion plutôt que de l’encourager à la développer.

 

2. Fixer avec lui des objectifs

Les objectifs doivent être associés à ses passions et à ses désirs les plus importants. Ces objectifs doivent être atteignables à court terme et surtout être mesurables. Ainsi, l’enfant sera en capacité d’apprécier ses réussites. En fixant lui même ses objectifs, il conservera plus facilement sa motivation vers leur réalisation.

les objectifs chez les enfants surdoués

3. Travailler sur son perfectionnisme

Le perfectionnisme est une caractéristique qui définit les enfants surdoués. Ils ont donc tendance à se fixer des objectifs inatteignables et à n’être jamais satisfaits de leurs réussites.

Vous devez prouver à votre enfant que vous l’acceptez tel qu’il est. Poussez-le à avoir des attentes réalistes et faites-lui des compliments lorsqu’il prend des risques payants.

Nous vous recommandons de partager avec vos enfants des anecdotes concernant votre vie. Expliquez lui comment les erreurs que vous avez commises se sont transformées en opportunités d’apprentissage.

4. Faire des activités culturelles

Se rendre au musée, à l’aquarium, au théâtre ou à des concerts permettra aux enfants surdoués d’élargir leurs connaissances culturelles. Cela vous permettra également d’éveiller leur curiosité et leurs émotions.

 

« Un homme sage cherchera plus d’opportunités que celles se présentant à lui »

Francis Bacon

5. Aider l’enfant surdoué à développer ses compétences sociales

Certains enfants surdoués ont des difficultés à établir des relations avec d’autres enfants de leur âge. Cette résistance est due à des différences d’un point de vue du niveau de vocabulaire et des centres d’intérêt.

Pour cette raison, nous recommandons aux parents ayant des enfants surdoués de discuter avec les instituteurs et les parents d’autres enfants afin d’encourager le développement de relation d’amitié. Cette connexion permettra aux enfants d’établir des relations entre eux et pour les enfants surdoués, cela sera un moyen de développer leurs compétences sociales.

6. Apprendre des langues

Pour les enfants surdoués, l’apprentissage d’une nouvelle langue est réellement stimulant. Il représente un défi constant.

Cette activité augmente l’activité neuronale du cerveau. Elle a donc un impact positif sur d’autres aspects de l’éducation de l’enfant.

7. Pratiquer le yoga

Une activité intellectuelle trop importante peut pousser l’enfant à laisser de côté sa santé physique. Vous devez garder à l’esprit le fait que les enfants surdoués sont très sujets au stress. Il est donc important de leur apprendre à se relaxer. Le yoga pourrait être un bon allié.

Un cours de yoga est idéal pour stimuler les enfants très intelligents. En réalité, la pratique de la respiration profonde encouragera la relaxation et permettra à l’enfant de vider son esprit.

 
La passion chez les enfants surdoués

8. Donner de l’espace à un enfant surdoué pour lui permettre de grandir

Les enfants surdoués ont tendance à perdre leur motivation à cause de l’ennui. Lorsqu’ils n’apprennent rien, l’ennui prendra le contrôle sur eux. Ils trouveront donc n’importe quoi pour continuer d’être occupés.

Si vous leur donnez de l’espace et qu’ils ont la possibilité de changer d’activité lorsqu’ils ont terminé l’activité précédente, vous les encouragerez à rester engagés.

Si l’enfant s’ennui et réagit avec colère, ne le prenez pas comme quelque chose de personnel. Concentrez vous sur la manière de lui donner plus d’espace pour lui permettre de se développer.

Si vous souhaitez stimuler un enfant surdoué, vous pouvez agir sur les 8 leviers qui vous ont été présentés précédemment. Les résultats ne tarderont pas à se faire ressentir !

 
  • Barragán, M. C. (2009). Identificación del alumnado con altas capacidades intelectuales. Revista Digital Innovación y Experiencias Educativas25, 1-15.
  • Gálvez, J. M. (2000). Alumnos precoces, superdotados y de altas capacidades. Ministerio de Educación.
  • Manzano, E. S. (1990). Estrategias educativas en la formación de los niños superdotados. Revista complutense de educación, 1(3), 487. https://skat.ihmc.us/rid=1QVG36JZ7-19W327R-2QZ3/Los%20profes%20deben.PDF
  • Sánchez, C. (2006). Principales modelos de superdotación y talentos. Universidad de Murcia, Departamento de Métodos de Investigación y Diagnóstico en Educación, España.
  • Sastre-Riba, S. (2008). Niños con altas capacidades y su funcionamiento cognitivo diferencial. Rev Neurol, 41(Supl 1), S11-6. http://www.carei.es/archivos_materiales/AACC.pdf
  • Tourón, J. & Reyero, M. (2001). La identificación de alumnos de alta capacidad. Bordón, 54 (2), 311-338.