8 leçons de Momo, pour petits et grands

14 décembre, 2018
L'influence des personnages : les leçons de Momo.
 

Momo est un merveilleux roman de Michael Ende dédié aux enfants. L’auteur fait preuve d’une grande imagination et d’une immense capacité pédagogique. Pour cette raison, les leçons qu’il contient sont d’une grande valeur.

Ce qui est très attrayant pour les lecteurs, peu importe la génération à laquelle ils appartiennent, est le fait que les leçons se transmettent de façon créative, intéressante et amusante, par le biais de l’histoire d’une petite fille appelée Momo.

Le livre pourrait être classé comme une oeuvre qui invite chacun à la réflexion. D’autre part, il peut également être catalogué comme un texte ayant une forte critique de la société.

Le roman raconte l’histoire d’une petite fille qui doit soudain faire face à des hommes étranges. Ils sont habillés de gris et portent des chapeaux et des porte-documents. Leur mission consiste à convaincre les gens d’investir leur temps dans une espèce de banque du temps.

Michael Ende est l'auteur du livre Momo à travers qui il transmet des valeurs essentielles et des critiques sur la société actuelle.

Le temps, c’est la vie

Momo critique sévèrement la façon dont on gaspille le tempsDans les sociétés contemporaines, le temps est devenu une marchandise que l’on achète et que l’on vend. Il est devenu un élément mercantile supplémentaire.

 

Ce livre expose comment le temps peut devenir un élément en plus sur le marché. Et pourquoi il est nécessaire de ne pas laisser l’argent déterminer comment nous utilisons le temps.

En d’autres termes, le livre incite les personnes à aller plus loin et à utiliser le temps dans ce qui nous remplit et nous apporte des avantages non matériels.

Savoir écouter, une des leçons de Momo

Les leçons de Momo sont dispensées à travers des exemples. Dans le cas de l’importance de savoir écouter, l’histoire présente un personnage qui sait réellement comment le faire. En effet, il est attentif aux autres, sans les interrompre. Il permet aussi à ses interlocuteurs de s’exprimer librement.

Un bon entendant n’est pas pressé et cherche avant tout à soutenir les autres avec son écouteDans un monde où tout le monde veut parler, mais où peu écoutent, Momo est un exemple idéal.

La solidarité est une valeur essentielle

Momo est une petite fille qui vit dans une communauté avec de faibles ressources. C’est pourquoi, chacun s’entraide et partage ce qu’il a avec les autres.

Momo elle-même est la première bénéficiaire de cette aide: elle n’a pas de logement et la communauté subvient à ses besoins. Elle ne possède pas de biens et les autres interviennent pour qu’elle en obtienne. Momo, à son tour, devient la lumière qui guide les autres.

La créativité et l’imagination

Une des leçons les plus intéressantes de Momo est celle de la valeur de l’imaginationDe plus, avec la créativité, l’ordinaire peut devenir quelque chose de spécial. Nous n’avons pas besoin de choses pour se sentir bien et s’amuser. Ce qui fait la différence, c’est la capacité d’imaginer.

 

« C’est une leçon que de nombreux enfants et adolescents d’aujourd’hui devraient apprendre »

De nos jours, malheureusement, beaucoup pensent que le plaisir est dans le matériel et non dans les expériences. On croit que posséder un objet est une garantie de plaisirMomo prouve que c’est l’inverse.

L’utilitarisme n’est pas la meilleure option

Bon nombre des leçons de Momo visent à sauver ce qu’il y a de plus authentique chez l’être humain. Une grande partie se trouve en dehors des circuits de « l’utile ».

Dans la vie, nous ne devons pas faire les choses pour tirer profit ou une utilité. Il existe des actes gratuits comme imaginer et rire. Tout ne doit pas être axé sur les bénéfices monétaires.

Momo enseigne avant tout la solidarité, l'écoute, l'importance des petites choses et la notion de bonheur immatériel.

La satisfaction n’est pas dans la consommation

Tout l’engrenage de la société actuelle se concentre à rendre possible la consommation. L’idée s’est répandue que la plus grande satisfaction est d’acheter et d’avoir de l’argent pour le faire.

C’est pourquoi, nous avons perdu des activités qui ne s’inscrivent pas dans cette logique. Néanmoins, Momo montre qu’il s’agit, au contraire, d’un chemin vers le malheur.

 

Le bonheur est dans les petites choses

Chaque journée est pleine de petits détails qui passent souvent inaperçus. C’est parce que les gens se centrent uniquement sur ce qu’ils nomment des « affaires importantes ».

Au final, rien ne les satisfait. Une dynamique se construit, dans laquelle il faut toujours plus à chaque fois. En même temps, la capacité de voir la magie des petites choses se perd. C’est en elles que se trouve le bonheur.

Le mensonge fait mal

A plusieurs reprises, Momo fait référence aux dommages causés par les mensongesDans le roman, elle dit que « selon elle, tous les malheurs du monde naissent des multitudes de mensonges.

De ceux qui ont été racontés intentionnellement mais aussi ceux qui sont involontaires, causés par la hâte ou l’imprécision ». Elle enseigne que l’effet le plus négatif du mensonge est la destruction de la confiance.