8 épices interdites pendant la grossesse

Saviez-vous qu'il existe des épices courantes que vous devriez éviter pendant la grossesse? Quelles sont-elles et quels sont les risques?
8 épices interdites pendant la grossesse

Dernière mise à jour : 22 septembre, 2021

Il existe un groupe d’épices culinaires interdites pendant la grossesse, car leur consommation peut entraîner des complications pour la santé de la mère et du bébé. Certains d’entre eux interfèrent avec le bon développement du fœtus, tandis que d’autres peuvent provoquer des avortements.

Pour cette raison, il est important de les identifier et de les éliminer de votre alimentation le plus rapidement possible. Nous vous disons pourquoi.

Épices interdites pendant la grossesse

En règle générale, la consommation régulière d’épices culinaires est une habitude très saine. En effet, ils sont constitués d’un grand nombre de phytonutriments, qui fonctionnent comme des antioxydants naturels et aident à prévenir certaines pathologies complexes. Cependant, pendant la grossesse, ils peuvent causer des problèmes et il est donc conseillé de les éviter. Prenez note!

1. Noix de muscade

Cet épice contient une substance appelée myristicine, qui est capable de causer des problèmes de santé lorsqu’elle est consommée en excès. Parmi eux, des symptômes neurologiques et psychiatriques, tels que décrits dans une étude publiée dans la revue Complementary Therapies in Medicine.

À n’importe quel stade de la vie, il est préférable de ne pas dépasser son utilisation. Pendant la grossesse, il est même judicieux de la supprimer. De cette façon, on évite les dommages au fœtus.

Noix de muscade.

2. Piment de Cayenne, l’une des épices à éviter pendant la grossesse

Le piment de Cayenne ne provoque pas d’effets néfastes sur la santé lorsqu’il est consommé avec modération. Cependant, il est possible que les brûlures d’estomac et les reflux typiques de la grossesse s’aggravent. C’est pourquoi il est préférable de l’éviter.

3. Cannelle

Cette épice est généralement fortement recommandée pour les personnes atteintes de maladies métaboliques, en raison de ses propriétés hypoglycémiantes. Mais pendant la grossesse, elle doit être limitée, car elle a un effet relaxant sur le muscle lisse utérin. Cela prédispose donc aux fausses couches ou aux naissances prématurées.

4. Cumin, l’une des épices à éviter pendant la grossesse

Le cumin est une autre des épices ayant des capacités abortives, s’il est consommé à fortes doses. Il est préférable d’éviter sa présence dans l’alimentation de la femme enceinte, surtout lorsqu’il est utilisé en présentations concentrées ou sous forme d’huile. Il est beaucoup plus sûr de l’utiliser en poudre, si vous souhaitez l’ajouter à la préparation de certains plats.

5. Réglisse

Une autre des épices à éviter pendant la grossesse est la réglisse (glycyrrhiza). Cette substance peut provoquer des changements dans la santé de l’enfant à l’avenir, comme l’indiquent des recherches publiées dans l’American Journal of Epidemiology.

6. Fenouil

Le fenouil peut provoquer des fausses couches à fortes doses, ainsi que prédisposer à l’apparition d’arythmies cardiaques et d’insomnie. Bien qu’il n’y ait aucune preuve solide à cet égard, il est préférable de retirer cette épice de l’alimentation pendant la grossesse.

7. Thym

Pendant les 3 premiers mois de grossesse, la consommation de thym doit être supprimée. Ensuite, il peut être réintroduit dans l’alimentation sous surveillance médicale. En effet, des altérations peuvent survenir dans le développement des organes fœtaux, un processus qui se produit principalement au cours du premier trimestre.

8. Sauge

La sauge est capable de provoquer une hypertension artérielle, car elle présente la thuyone parmi ses composants . En plus de favoriser cette maladie, cette substance peut provoquer des fausses couches pendant la grossesse. Il est donc préférable de la restreindre.

Feuilles de sauge.

Attention aux épices pendant la grossesse!

Comme vous venez de le constater, il existe plusieurs épices qu’il ne faut pas consommer pendant la grossesse. Elles peut effectivement entraîner des altérations de santé pour vous et votre enfant.

Vous devez garder à l’esprit que pendant la grossesse, il est plus que jamais nécessaire de faire attention à l’alimentation. Il est fondamental de renforcer la prise de certains aliments et d’en supprimer d’autres, afin d’assurer le bon développement de votre enfant à naître. Si des erreurs nutritionnelles sont commises, le résultat peut être fatal.

De même, il est nécessaire que vous preniez des mesures extrêmes liées à l’hygiène alimentaire et que vous ne mangiez pas d’aliments crus ou insuffisamment cuits. Cela pourrait augmenter le risque d’infections gastro-intestinales dans une période très délicate de votre vie.

Cela pourrait vous intéresser ...
Une mauvaise alimentation pendant la grossesse peut entraîner l’obésité infantile, selon une étude
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Une mauvaise alimentation pendant la grossesse peut entraîner l’obésité infantile, selon une étude

Manger pendant la grossesse est une méthode décisive pour prévenir l'obésité infantile. Éviter une mauvaise alimentation est la clé.



  • Räikkönen, K., Martikainen, S., Pesonen, A. K., Lahti, J., Heinonen, K., Pyhälä, R., Lahti, M., Tuovinen, S., Wehkalampi, K., Sammallahti, S., Kuula, L., Andersson, S., Eriksson, J. G., Ortega-Alonso, A., Reynolds, R. M., Strandberg, T. E., Seckl, J. R., & Kajantie, E. (2017). Maternal Licorice Consumption During Pregnancy and Pubertal, Cognitive, and Psychiatric Outcomes in Children. American journal of epidemiology185(5), 317–328. https://doi.org/10.1093/aje/kww172
  • Beckerman, B., & Persaud, H. (2019). Nutmeg overdose: Spice not so nice. Complementary therapies in medicine46, 44–46. https://doi.org/10.1016/j.ctim.2019.07.011