7 signes qui indiquent des problèmes d'élocution du bébé

Il existe des signes à prendre en compte pour détecter d'éventuels problèmes liés au développement de la parole chez les bébés. Découvrez-les.
7 signes qui indiquent des problèmes d'élocution du bébé

Dernière mise à jour : 06 décembre, 2021

Les problèmes d’élocution chez les enfants ne sont pas faciles à détecter au cours des premiers mois de vie car, étant donné que les bébés ne parlent pas, nous ne faisons généralement pas attention à cet aspect. Cependant, lorsqu’un jeune bébé semble avoir dit quelque chose, on peut penser qu’il a commencé à parler.

Le langage du bébé se développe par étapes, tout comme l’élocution. Dans le cas du langage, dès les premiers mois, vous pouvez voir comment le bébé essaie de nous communiquer des choses. Les pleurs et les mouvements des yeux sont en effet les premiers éléments du langage chez les bébés.

Puis, au fil du temps, tous les autres composants du langage et de la parole commencent à mûrir dans son cerveau et ce dernier se dote de compétences pour représenter des sons qui façonneront une expression plus claire, définie et significative.

Les étapes du développement du langage

bébé-84552_640

Connaître les étapes du développement du langage chez les enfants est utile à la fois pour le stimuler et pour identifier les problèmes futurs. Un bébé en bonne santé commence à utiliser les pleurs comme moyen de communication. Une fois qu’il comprend que cela lui apporte quelque chose (on lui offre du réconfort, de la nourriture, de l’attention, etc.), les pleurs deviennent très fréquents.

Mais le bébé doit évoluer pour que l’on sache que tout va bien ; il ne suffit plus de pleurer, il doit aussi connaître la voix des gens qui l’entourent et certains sons qui lui sont familiers. Son évolution lui permet de distinguer les structures phoniques qui composent la parole qu’il perçoit et c’est pourquoi, à six mois, le bébé est capable, au moins, de les différencier.

En ce sens, lorsque l’enfant commence à imiter les sons, c’est parce qu’il les a entendus et compris dans une certaine mesure. Cependant, les progrès à cet égard se produisent de manière différente selon les caractéristiques de l’enfant et, dans certains cas, ils ne se produisent même pas.

En reconnaissant les étapes du développement du langage, les parents et les spécialistes peuvent identifier que le bébé se porte bien. Le retard ou l’incapacité à développer adéquatement le langage peut être une conséquence de troubles de la parole, du langage ou de l’audition.

Les troubles du langage sont centrés sur la difficulté de perception du message et/ou de son expression. Ces problèmes sont classés de façon spécifique et tendent à conditionner l’apparition de la parole.

De leur côté, les troubles de la parole sont décrits par la difficulté de l’enfant à exécuter correctement les sons ; ils impliquent des bégaiements ou des difficultés à joindre les formes.

7 signes qui vous alertent sur d’éventuels problèmes d’élocution

Pour identifier s’il y a un problème dans le développement correct de la parole chez les enfants, il faut être attentif aux signes qui le démontrent. Selon l’âge de l’enfant, on peut parler d’un retard de développement ou de problèmes majeurs.

Par conséquent, pour aider efficacement nos petits dans cette étape importante, il est nécessaire de connaître ces sept signes avant-coureurs :

  1. L’enfant n’a pas, au minimum, cinquante mots compréhensibles dans son vocabulaire à l’âge de vingt-quatre mois.
  2. Il peut imiter la prononciation des phrases mais il n’est pas capable de générer spontanément une expression.
  3. Il est capable de produire des sons isolés mais il n’arrive pas à former des mots.
  4. Le bébé n’utilise pas de phrases de deux mots, même lorsqu’il peut former des mots avec les sons qu’il identifie.
  5. Il évite d’utiliser des liens dans les phrases, car il communique par simplification. C’est-à-dire qu’il préfère utiliser des mots qui expriment à eux seuls tout ce qu’il essaie de communiquer.
  6. Il a des difficultés à parler couramment, comme un bégaiement et une mauvaise articulation des sons, observables dans le volume ou la qualité de voix.
  7. C’est un enfant sans signe de trouble ; il fait preuve d’une bonne capacité intellectuelle, développe correctement sa motricité et comprend normalement.

Ces signes doivent être pris en compte lorsqu’ils apparaissent de façon permanente jusqu’à l’âge de trois ans. Cependant, on peut parler de cas plus graves lorsque, par exemple, à quatre ans, il commence à peine à dire ses premiers mots.

enfants avec problèmes d'élocution

Que faire lorsque l’on soupçonne d’éventuels problèmes d’élocution ?

Il est courant que nous soupçonnions un problème d’élocution chez notre enfant lorsque nous remarquons que, par rapport aux autres enfants de son âge, il ne s’exprime pas de la même manière. En ce sens, bien que tous les enfants ne se ressemblent pas, lorsque ce facteur est combiné à l’un des signes susmentionnés, il est nécessaire de consulter un spécialiste.

Il est normal que certains enfants présentent un développement tardif ; cela implique que leurs premiers mots arrivent plus tard que la normale. Cependant, ils peuvent évoluer favorablement et être capables d’utiliser le langage normalement pour le reste de leur vie.

Cela pourrait vous intéresser ...
Exercices pour stimuler le langage chez les enfants de 1 à 2 ans
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Exercices pour stimuler le langage chez les enfants de 1 à 2 ans

Il est important de stimuler le langage chez les enfants de 1 à 2 ans pour un bon développement de la parole. Découvrez vite quelques idées d'exerc...