7 choses qui inquiètent les femmes enceintes

15 janvier 2019
La grossesse n'est pas une étape facile pour les femmes enceintes qui s'inquiètent vite. Soyez sereine. Sauf si votre médecin indique le contraire, les symptômes suivants sont parfaitement normaux et ne représentent aucun risque pour vous ni pour votre bébé.

Lorsque votre grossesse débute, vous commencerez à vous inquiéter pour des choses auxquelles vous n’aviez jamais pensées.

Recevoir cette nouvelle changera votre perspective. Vous vous sentirez nerveuse en voyant votre bébé. Le style de vie des femmes enceintes est complètement différent à cause des facteurs physiques et mentaux.

Il est important que, pendant ce processus, vous partagiez avec votre partenaire la moindre chose qui vous fait peur.

Vous devez savoir que toutes les femmes enceintes ont des doutes et des peurs lors de cette étape. Ce n’est pas quelque chose d’anormal ou que vous devez cacher. Au contraire, racontez vos inquiétudes à votre médecin et à votre famille.

Ainsi, vous recevrez de précieux conseils qui vous aideront à mener une grossesse saine.

Les peurs les plus courantes des femmes enceintes

  1.  « Je peux faire une fausse couche ».

    C’est l’une des plus grandes peurs des femmes enceintes. Néanmoins, avec les soins nécessaires, il est peu probable que cela survienne. La plupart des femmes enceintes accouchent de bébés sains et merveilleux.

    Le pourcentage de fausses couches pendant les six premières semaines est inférieur à 20 %. Après la huitième semaine, le risque diminue sous la barre des 5 %. Si vous recevez les soins nécessaires pendant les premières semaines, vous avez toutes les chances de mener une grossesse sans problèmes.

    « La grossesse est un processus physiologique qui entraîne des changements dans l’organisme de la femme. Il est important de maintenir un bon état de santé mentale. S’il existe des antécédents de maladie psychiatrique, il faut évaluer la possibilité de continuer le traitement ou de le modifier pour éviter un quelconque effet secondaire ».
    -Dr. José Mendoza Velásquez-

  2. « Je me sens très mal le matin ».

    Si le mal-être le matin vous inquiète, vous devez savoir que ce n’est pas un symptôme grave qui pourrait porter atteinte au bébé. Si vous ne souffrez pas d’une déshydratation sévère ni d’un déséquilibre nutritionnel diagnostiqué, c’est quelque chose de normal, surtout au premier trimestre.

    Dans de nombreux cas, les médecins recommandent des médicaments contre les nausées qui sont sans danger pour le bébé.

    Lisez également :
    Que signifient les saignements durant le premier trimestre de grossesse ?

    Une femme enceinte souffre de maux de tête.
  3. « Je ne sais pas quoi manger pour bien nourrir mon bébé ».

    De nombreuses mères enceintes sentent de la pression au moment de choisir les aliments les plus adaptés à leur condition. La bonne nouvelle, c’est qu’il ne s’agit pas de quelque chose de si compliqué que ça.

    Le plus important est que l’alimentation soit équilibrée et qu’elle fournisse assez de nutriments. Ce dont vous avez le plus besoin sont des fibres, des protéines, du fer, de l’acide folique et des vitamines. Votre bébé absorbera tous ces éléments dont vous avez besoin pour se développer correctement.

  4. « Mon stress peut affecter le bébé ».

    Avec les changements hormonaux, la vie professionnelle, la famille, la fatigue et les inquiétudes, il est difficile de ne pas s’effondrer. Mais le stress intermittent ne va pas causer de grands dégâts à votre bébé. En revanche, les épisodes sévères d’anxiété ou de dépression peuvent être nuisibles.

    Les conséquences peuvent être des naissances prématurées et un inconfort pendant la grossesse. Le meilleur conseil est que vous pratiquiez une activité physique ou un passe-temps qui vous aide à libérer ces émotions.

  5. « Il sera impossible de perdre le poids que j’ai pris pendant la grossesse ».

    Toutes les mères enceintes se préoccupent de savoir si elles récupéreront le corps qu’elles avaient avant la grossesse. Pour y arriver, vous devez demander au médecin qu’il maintienne un suivi de votre poids. Il pourra ainsi vous donner les conseils appropriés à votre métabolisme.

    L’allaitement vous aidera à brûler des calories et à perdre du poids -en plus d’être fondamental pour votre bébé.

    Une femme forme un coeur sur son ventre
  6. « L’accouchement sera très difficile et douloureux ».

    Cette inquiétude survient surtout chez les mères primipares ou chez celles qui ont eu des complications lors de leur précédente grossesse.

    Lorsque ces pensées arrivent, rappelez-vous que vous avez supporté des douleurs et des expériences très fortes. Ce ne sera pas l’exception. Rendez-vous à des cours de préparation à l’accouchement. Vous y apprendrez à gérer votre respiration et vous serez prête pour le jour J.

  7. « Je ne serai pas une bonne mère ».

    C’est l’une des choses qui effraient le plus les futures mères. Pour éviter que cette peur vous tourmente, commencez à renforcer votre estime de soi pour vous sentir plus sûre de vous.

    Cherchez du soutien chez votre partenaire et dans votre famille. Pensez aux valeurs que vous voulez cultiver. Ne permettez pas que la peur affaiblisse la merveilleuse expérience qu’est de concevoir un autre être humain.

    Enfin, n’oubliez pas : il est normal d’être anxieuse d’ignorer ce qu’amènera l’arrivée du bébé. Ne vous laissez pas consumer par l’anxiété.

    Si vous recevez les soins nécessaires pendant votre grossesse, vous aurez un accouchement heureux et vous démarrerez une merveilleuse étape de votre vie.