5 problèmes orthopédiques chez les enfants

17 juillet 2019
Si vous remarquez des déviations ou de mauvaises postures dans la démarche de votre bébé, ou même simplement en position debout, soyez attentifs. Surtout s'ils persistent après l'âge de 3 ans.

Les troubles orthopédiques sont ceux liés aux déformations pouvant survenir dans le corps humain. Celles-ci peuvent apparaître dès l’enfance et il est possible de les traiter avec des dispositifs et des techniques spécifiques. À cet égard, nous vous racontons tous les détails des cinq problèmes orthopédiques chez les enfants plus fréquents.

Bien que certains paramètres délimitent plus ou moins ce à quoi on doit s’attendre durant la croissance de l’enfance, en réalité ce processus ne répond généralement pas tout à fait aux attentes. En somme, des inconvénients ou des circonstances peuvent surgir, qui, bien que sans gravité pour la santé, nécessitent des soins particuliers.

Dans cette catégorie, nous pouvons inclure certaines affections respiratoires mineures, des problèmes de vision ou d’ouïe ou pour prendre un autre exemple, des allergies. Nous pourrions aussi parfaitement parler, à ce propos, de problèmes orthopédiques chez les enfants, qui ont tendance à se produire assez souvent.

5 problèmes orthopédiques chez les enfants

Ci-dessous, nous parlerons de cinq malformations, congénitales ou non. De plus, nous vous donnerons un bref aperçu des traitements courants pour chaque problème en particulier.

1. Pied plat

Quand nous naissons, nous avons tous les pieds plats. Cependant, au fil du temps, la plante du pied doit prendre la forme arquée en son côté interne. Autrement dit, cela est considéré comme normal.

Un des problèmes orthopédiques les plus communs chez les enfants est précisément que cette courbure ne se produit pas. C’est ainsi que le premier symptôme qui se manifeste est la faiblesse des chevilles, qui se déplacent vers l’intérieur lors de la marche.

Au cas où ce problème causerait de la douleur à l’enfant, le spécialiste pourrait indiquer l’utilisation de semelles orthopédiques ou un support spécial pour la chaussure. Malgré ce qui précède, le pied plat ne représente pas un problème grave. En fait, cela n’empêche aucune activité, même sportive.

problèmes orthopédiques chez les enfants

2. Jambes arquées

C’est un trouble connu sous le nom de Genu Varum. L’enfant qui en souffre se caractérise par la présence d’une déviation au niveau des genoux. Au point que cela entraîne leur séparation et leur orientation vers l’extérieur.

Il peut être héréditaire et se produit fréquemment chez les nourrissons. Cependant, il est généralement corrigé naturellement avec le temps. Tant qu’il ne s’agit pas d’une maladie plus grave, telle que le rachitisme ou la maladie de Blount, ce trouble ne nécessite généralement pas de traitement. Cela étant dit, la douleur dans le tibia et les articulations du genou peut être un signe de ces conditions.

3. Jambes en X

Aussi connu sous le nom de Genu valgum, ce problème serait l’inverse du précédent. Dans ce cas, les genoux se rencontrent au centre. Les cuisses et les jambes sont déviées. Contrairement au genu varum, cela se produit généralement entre 3 et 6 ans. Durant cette période, les jambes subissent des modifications qui affectent également leur alignement.

Dans les deux cas, l’aspect principal à considérer n’est pas l’aspect esthétique, mais dans ce cas, l’aspect fonctionnel. C’est-à-dire que tant que la courbure ne provoque pas de douleur ou n’affecte pas les activités de l’enfant, aucun traitement ne sera généralement nécessaire.

« Nous avons tous les pieds plats ; cependant, avec le temps, la plante du pied prend une forme arquée en son côté interne »

4. Pied creux

C’est précisément le contraire du pied plat. Chez les enfants ayant le pied creux, la voûte plantaire est trop prononcée. Elle ne génère généralement pas davantage de complications majeures, au-delà desquelles certaines chaussures peuvent être inconfortables.

Comme dans les cas précédents, la présence de douleur est un indicateur suffisant pour que la situation mérite une consultation chez le médecin. Il en va de même de l’impossibilité de réaliser une démarche normale ou d’une déformation trop importante.

5. Marcher sur la pointe des pieds

Lorsqu’ils apprennent à marcher, presque tous les enfants marchent sur la pointe des pieds. Cependant, ce comportement devrait disparaître au moment où l’enfant aura 3 ans. Si cela ne se produit pas, les causes pourraient être une faiblesse musculaire ou des conditions plus complexes. Considérons par exemple celles liées au cerveau ou au système nerveux. Il sera nécessaire de consulter rapidement le médecin pour écarter ces complications et corriger le trouble.

Comment identifier les problèmes orthopédiques chez les enfants ?

Pour reconnaître si un nourrisson souffre d’un problème lié à la structure de son corps, il est important que les parents aiguisent leur sens de l’observation. Les professionnels affirment qu’il est normal que les enfants soient « cagneux » au cours des 18 premiers mois de leur vie. C’est-à-dire qu’ils présentent des courbures non conventionnelles dans les jambes.

problèmes orthopédiques chez les enfants

Il faut considérer que c’est durant la période où l’enfant apprend à marcher, qu’il y a un grand effort de la part du train inférieur. Et d’autant plus car il est en cours de développement. À l’âge de 2 ans, les changements peuvent rétablir des genoux droits et, à un an, on peut avoir des genoux alignés et rapprochés en position debout. À partir de là et durant l’enfance, les caractéristiques devraient s’approcher progressivement de ce qui est la « normale ».

Si les parents observent une anomalie au cours de cette dernière étape, ils peuvent profiter de toute consultation avec le médecin pour un examen pertinent. Bien sûr, ils doivent également le faire si l’enfant ressent des douleurs. Un examen physique et des examens complémentaires tels que des radiographies seront essentiels au diagnostic.