5 astuces pour parler à un enfant en colère

14 juillet 2018
Il est très commun que l'enfant soit en colère lorsqu'il ne reçoit pas ce qu'il demande ou lorsqu'il doit accepter une réponse négative. Dans ces cas-là, le plus important, c'est que vous suiviez ces conseils pour arrêter les crises de colère. 

La colère est une réaction typique de tout le monde lorsque l’on n’arrive pas à atteindre un but. Dans le cas des enfants, ces épisodes de colère sont constants et peuvent être dus à toutes sortes de situations. Par conséquent, nous allons vous donner des astuces pour parler à un enfant en colère.

En tant que mère, vous pouvez souffrir lorsque vous voyez votre enfant en colère. Cependant, il est important que vous sachiez qu’il s’agit d’une réaction habituelle de laquelle vous devez tirer les leçons pertinentes. Nous devons détecter l’origine du conflit pour qu’il puisse être une leçon sur différentes situations qui provoquent ce type de réactions.

5 astuces pour parler à un enfant en colère

Voici quelques propositions qui vous permettront de parler avec un enfant en colèreDans ces cas-là, nous vous conseillons de rester calme et patient. Vous y arriverez certainement !

1. Ne perdez jamais votre sang-froid

Le premier conseil pour parler à un enfant en colère est de ne pas perdre votre sang-froid. Dans ce cas, la meilleure chose à faire est de rester à ses côtés et d’attendre que la rage soit complètement passée.

En plus de donner des coups de pied et des cris, le répertoire de votre enfant peut comporter des gestes dangereux. Si vous êtes aussi frustré, alors vous feriez mieux de prendre votre temps pour reprendre le contrôle et ensuite revenir. Si vous restez calme, vous aiderez l’enfant à se calmer.

2. Aidez l’enfant à se détendre

Si vous pouvez aider votre enfant à réaliser qu’il doit apprendre à se calmer, il fera moins de crises de colère. En effet, la relaxation du corps est un outil très utile pour surmonter les difficultés physiques comme le stress, l’impatience chronique ou les crises de colère.

Vous pouvez donner à l’enfant des conseils simples qui l’aideront à contrôler sa colère. Il existe des techniques de base de relaxation, de respiration, de concentration ou pour se défouler. L’utilisation de ces méthodes lui permettra de se défaire de cette émotion négative.

Il est important de savoir gérer un enfant en colère, surtout s'il souffre du syndrome de l'empereur.

3. Essayez d’empêcher la colère

Nous vous recommandons de faire attention aux situations qui énervent l’enfant et de vous préparer aux conséquences. Si, par exemple, votre enfant fond en larmes quand il a soif, vous devriez toujours apporter une bouteille d’eau avec vous pour étancher sa soif.

Si, au contraire, vous voyez que c’est un caprice, vous devriez essayer de le distraire. Vous pouvez l’emmener ailleurs, lui donner un jouet ou faire quelque chose qu’il n’attend pas, pour le faire oublier ce qu’il demande.

« Un enfant peut apprendre trois choses à un adulte. A être heureux pour rien, à toujours être occupé par quelque chose et à savoir exiger de toutes ses forces ce qu’il veut ».

– Paul Coelho –

4. Employez le ton correct

Un enfant qui ne reçoit pas d’informations précises et claires aura du mal à écouter ce qu’on lui dit. Intéressé par tout ce qui se passe autour de lui, l’enfant se distrait très vite. D’où la nécessité de répéter les choses plusieurs fois avant qu’il les prenne en considération.

Si vous employez le bon ton pour lui parler, il ne peut être efficace que lorsque l’enfant connaît ses limites. Si ce n’est pas le cas, il est important que vous appreniez à être plus ferme. Sinon, vous courez le risque de perdre le contrôle et votre autorité.

5. Apprenez-lui à exprimer sa frustration avec des mots

Lorsque l’enfant est contrarié, il a parfois tendance à frapper ou à lancer des objets. Dans ces cas-là, vous devez lui dire clairement que vous n’acceptez aucun acte de violence de sa part. S’il persiste, faites-lui comprendre que ses actions auront des conséquences.

Si l’enfant sait qu’il peut obtenir ce qu’il veut à l’aide d’un geste agressif, il peut reproduire ce comportement de façon régulière. Par conséquent, il est nécessaire que vous lui appreniez à exprimer sa frustration avec des mots.

Parler à un enfant en colère demande beaucoup de patience et de calme.

6. Ne cédez pas à ses exigences

Notre dernier conseil pour parler à un enfant en colère est de ne pas céder à ses exigences. Peu importe combien de temps la colère dure, l’important, c’est de ne pas céder à ses demandes irrationnelles ou essayer de négocier avec l’enfant quand il crie. Même si vous êtes dans un endroit public et vous voulez arrêter ses pleurs à tout prix.

Si vous cédez, il comprendra que c’est la bonne façon d’obtenir ce qu’il veut. Cela fait aussi sentir à l’enfant qu’il a le contrôle.

En bref, vous devez garder à l’esprit que le conseil ci-dessus est destiné à calmer les enfants quand ils sont contrariés de manière proactive et positive, sans avoir à lui imposer de punition. Avec l’aide de ces conseils, vous pourrez enfin mettre fin à ses crises de colère !

 

A découvrir aussi