4 remèdes maison pour les brûlures d'estomac pendant la grossesse

Pendant la grossesse, les brûlures d'estomac constituent un problème très fréquent. Elles peuvent cependant être minimisées avec des alternatives non pharmacologiques.
4 remèdes maison pour les brûlures d'estomac pendant la grossesse

Dernière mise à jour : 24 octobre, 2021

Les troubles gastro-intestinaux, tels que les brûlures d’estomac, sont très fréquents pendant la grossesse. En effet, le fœtus peut progressivement comprimer certains organes digestifs et altérer leur bon fonctionnement.

Après l’accouchement, tout redeviendra normal mais, tout au long de la grossesse, vous pouvez ressentir des sensations inconfortables qui peuvent s’atténuer avec certaines stratégies maison.

En ce sens, il est important de noter que la plupart des troubles digestifs peuvent être améliorés grâce à des interventions sur les habitudes alimentaires. Certains ajustements dans l’alimentation et des modifications dans les routines peuvent affecter positivement votre qualité de vie.

Comment soulager les brûlures d’estomac pendant la grossesse

Nous allons vous partager les meilleurs remèdes maison pour soulager les brûlures d’estomac pendant la grossesse, que vous pourrez mettre en pratique dès aujourd’hui.

Si vous ne constatez toujours pas d’amélioration, la meilleure chose à faire est d’aller chez le médecin avant de vous soigner vous-même. N’oubliez pas que ce que vous mangez peut affecter le développement de votre bébé.

1. Optimiser l’alimentation

Femme enceinte suivant un régime végétarien.

Il est important de modifier votre alimentation pour lutter contre les brûlures d’estomac. Ainsi, il faut savoir que certains aliments, comme le chocolat, les sodas, le café et les produits épicés peuvent augmenter cette sensation désagréable.

De plus, manger moins de sucres simples peut vous aider à aller mieux, comme en témoignent les recherches publiées dans le Journal of Thoracic Disease.

2. Dormir avec une légère inclinaison du tronc pour éviter les brûlures d’estomac

Les brûlures d’estomac deviennent plus prononcées lorsque vous vous couchez juste après le dîner. Pour éviter ce symptôme, il est recommandé que deux heures – au moins – s’écoulent entre la dernière ingestion d’aliments et l’heure du sommeil.

De même, il est pratique de chercher une certaine inclinaison avec les oreillers, afin que votre tête soit un peu plus haute que le reste du corps.

Les mêmes recommandations s’appliquent pour les siestes diurnes.

3. Incorporez du lait à votre alimentation

Le lait entier a un caractère basique, qui neutralise l’acide gastrique et réduit la sensation de brûlure.

Cette stratégie est un correctif, pas la solution au problème. Néanmoins, ce peut être une meilleure option que de recourir à des médicaments antiacides. Il existe des preuves suggérant que l’utilisation récurrente de ce type de médicament peut être nocive à long terme.

4. Réduisez votre consommation de graisses

Les graisses sont des nutriments qui mettent plus de temps à être digérés que les autres aliments. Elles restent également plus longtemps dans l’estomac. Cela augmente le risque de souffrir de brûlures d’estomac : il est donc conseillé de limiter votre consommation lorsque ce symptôme est récurrent.

De plus, nous vous conseillons d’éviter les types de cuisson avec des matières grasses (comme les aliments frits) et la consommation d’aliments panés.

Quand aller chez le médecin ?

Si vous avez déjà modifié votre plan diététique et avez restreint la consommation de boissons gazeuses, de produits ultra-transformés et de sucres simples mais que vous ne constatez aucun changement, il est temps de consulter le spécialiste.

Par ailleurs, si ce symptôme nuit à votre bien-être ou conditionne votre qualité de vie, il peut être nécessaire de recourir à des traitements pharmacologiques.

Si vous n’avez encore apporté aucune de ces modifications, essayez-les. N’oubliez pas que de bonnes habitudes alimentaires sont essentielles à votre santé et à celle de votre bébé.

Quant à la prise de poids, même s’il est normal que cela se produise, vous devez essayer de maintenir une composition corporelle correcte pour réduire l’incidence de ce problème. Pour ce faire, maintenez une activité physique régulière et planifiez un régime alimentaire pour faciliter les processus digestifs ultérieurs.

enceinte est pesée balance ventre ventre

Optez pour des remèdes naturels pour éviter les brûlures d’estomac pendant la grossesse

Comme vous l’avez vu, il existe des remèdes naturels pour lutter contre l’inconfort causé par les brûlures d’estomac pendant la grossesse.

Si vous ne remarquez pas de soulagement, nous vous recommandons de consulter votre obstétricien pour évaluer la nécessité d’incorporer tout médicament.

Quoi qu’il en soit, gardez toujours à l’esprit que l’établissement de bonnes habitudes de vie est positif à toutes les étapes de la vie. Il faut non seulement bien manger mais aussi faire de l’exercice fréquemment et passer une bonne nuit de sommeil.

Cela pourrait vous intéresser ...
Conseils pour réduire les brûlures d’estomac pendant la grossesse
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Conseils pour réduire les brûlures d’estomac pendant la grossesse

Les brûlures d'estomac pendant la grossesse sont très fréquentes, surtout au cours du troisième trimestre. Par conséquent, il est essentiel d'adapt...



  • Newberry, C., & Lynch, K. (2019). The role of diet in the development and management of gastroesophageal reflux disease: why we feel the burn. Journal of thoracic disease11(Suppl 12), S1594–S1601. https://doi.org/10.21037/jtd.2019.06.42
  • Paz, M., de Alencar, M., de Lima, R., Sobral, A., do Nascimento, G., Dos Reis, C. A., Coêlho, M., do Nascimento, M., Gomes Júnior, A. L., Machado, K., de Menezes, A., de Lima, R., de Oliveira Filho, J., Dias, A., Dos Reis, A. C., da Mata, A., Machado, S. A., Sousa, C., da Silva, F., Islam, M. T., … Melo Cavalcante, A. (2020). Pharmacological Effects and Toxicogenetic Impacts of Omeprazole: Genomic Instability and Cancer. Oxidative medicine and cellular longevity2020, 3457890. https://doi.org/10.1155/2020/3457890