4 conseils pour les mères stressées

Accepter que la maternité a ses bons et ses mauvais jours est un bon point de départ pour évacuer le stress et profiter de cette expérience unique.
4 conseils pour les mères stressées

Dernière mise à jour : 13 septembre, 2021

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi de nombreuses mères se sentent stressées ? Vous n’êtes pas la seule et, dans cet article, nous souhaitons vous expliquer pourquoi, en vous proposant des stratégies pour bien gérer vos émotions. Ne passez pas à côté !

Le stress d’être maman

Avoir un enfant est un énorme défi et nous, les mamans, découvrons progressivement le monde complexe de la parentalité. La maternité implique non seulement de prendre soin de quelqu’un mais aussi de répondre aux croyances sociales et aux mandats sur ce que signifie être une bonne mère.

C’est peut-être l’une des choses les plus stressantes car cela ajoute une charge très lourde à notre sac à dos de responsabilités. En plus de gérer les horaires, le sommeil et l’épuisement physique, nous devons gérer les commentaires sur la façon dont les choses doivent être faites.

Pour cette raison, il est très important d’apprendre à gérer le stress et les émotions de la parentalité afin de vraiment profiter de la maternité. Et surtout, pour ne pas nous négliger, nous qui sommes un pilier fondamental dans la vie de nos enfants.

mère stressée en télétravail

Comment améliorer le stress de la maternité

Si vous êtes maman et vous sentez stressée, essayez de mettre en pratique certains des conseils que nous vous avons préparés.

1- Apprenez à déléguer et à demander de l’aide

Pendant longtemps, les mères ont exercé une domination et un contrôle absolus sur l’éducation des enfants. Cette coutume s’est transmise de génération en génération, à chaque nouvelle mère née dans la famille. C’est peut-être la raison pour laquelle de nombreuses mères ont tant de mal à déléguer et à céder du terrain à d’autres personnes, y compris leur partenaire.

Or, la vérité est que si vous n’apprenez pas à demander de l’aide, vous ne pourrez pas avoir de temps pour vous. Et, à long terme, cela affectera votre état émotionnel, votre estime de soi et vos relations personnelles.

Déléguer implique de faire confiance à l’autre personne, qui sait faire les choses aussi bien que vous. Il ne s’agit pas de contrôler ce que l’autre fait en continu car cela affectera celui qui essaie de vous aider.

Dans tous les cas, une bonne stratégie consiste à proposer de céder progressivement la garde des enfants, jusqu’à ce que vous vous sentiez suffisamment en confiance pour les laisser avec l’autre personne.

2- Organisez-vous

Le temps, qui est un véritable tyran, est l’un des pires condiments du stress. Pour éviter de courir toute la journée derrière l’horloge, il est important de garder une bonne organisation des activités, des horaires et des engagements de la journée.

Par exemple, essayez d’avoir la garderie des garçons à proximité de votre lieu de travail ou le cours de danse à proximité de votre salle de sport. De cette façon, il sera plus facile de concilier vos activités avec celles du reste de la famille.

En revanche, il n’est pas nécessaire que vous réalisiez de grands exploits. Afin d’atteindre vos objectifs, il est important que vous vous fixiez des objectifs réalisables, que vous pourrez atteindre petit à petit. Ainsi, votre état émotionnel s’améliorera et vous éviterez la frustration.

Par exemple, si vous aviez envie de mettre de l’ordre dans le cagibi depuis un moment, vous pouvez commencer par trier une étagère, puis continuer avec les cartons et, enfin, les valises. Petit à petit, vous réussirez à le ranger comme vous le vouliez, sans vous plier en quatre ou sans reporter vos besoins par manque de temps.

3- Connectez-vous à votre intérieur et prenez du temps pour vous

Pour réduire le stress, il est important que vous ayez le temps de faire des activités agréables, qui vous aident à vous échapper de la routine et des tâches quotidiennes.

Refaites les activités que vous aimiez faire, comme sortir avec des amies. Élargir votre monde au-delà des biberons, des siestes et des devoirs vous aidera à vous reconnecter aux autres facettes de votre vie. N’oubliez pas que vous êtes beaucoup de choses en plus d’une mère.

Vous n’avez pas besoin de grands projets pour prendre soin de vous. Tout ce que vous avez à faire est de vous permettre de vous asseoir au soleil pendant un moment, de savourer une tasse de thé au calme ou de regarder une série. Après ces pauses, vous verrez comment votre humeur s’améliore et à quel point vous vous détendez.

4- Exprimez vos émotions et partagez vos expériences

Un autre conseil est d’essayer de reconnaître vos propres émotions et d’accepter les hauts et les bas de la maternité. Pas besoin de faire croire que la maternité est toute rose. Soyez sincère avec vous-même !

Si la maternité a un côté merveilleux, elle est aussi épuisante. Il y a des bons et des mauvais jours, mais les deux méritent d’être racontés et vécus.

Ne gardez pas vos émotions pour vous et partagez vos bonnes et moins bonnes expériences avec vos amies. Libérez-vous des pressions de votre environnement proche et profitez des moments partagés pour effectuer une catharsis.

Reconnaître vos émotions et accepter qu’il y a des jours où vous avez envie de prendre une fusée vers la lune est la première étape pour vous détendre et trouver un soulagement. Vous êtes humaine, vous n’êtes pas parfaite, et c’est très bien comme ça ! Votre enfant a besoin d’une mère authentique et humaine.

Maman parle à son groupe de soutien à la maternité.

Ceci peut vous intéresser : Que faire quand la maternité vous fait avoir une crise d’identité 

Pour prendre soin des autres, il est important de prendre soin de soi

Si vous demandez aux mères de votre entourage quel est le sentiment le plus courant de la parentalité, beaucoup d’entre elles vous répondront : la culpabilité.

Dès qu’elles s’accordent un peu plus de temps ou d’espace, elles sentent qu’elles ne remplissent pas leur rôle de bonnes mères. Cependant, le plus important n’est pas la quantité mais la qualité du temps partagé avec les enfants. C’est ce qui fait que la relation devient positive et qu’un attachement amoureux se développe.

Afin d’aimer et de prendre soin des autres, il est important d’avoir du temps pour prendre soin de soi. En ce sens, la société doit réfléchir à la manière dont elle accompagne les mères et cesser de porter des jugements sur les décisions qu’elles prennent. Les super-mamans n’existent pas.

Chaque mère sait ce qui est le mieux pour sa famille et il est très important que la société la soutienne, au lieu de devenir son détracteur. L’éducation des nouvelles générations est une responsabilité collective.

Cela pourrait vous intéresser ...
6 grands mythes sur la maternité
Être parentsLisez-le dans Être parents
6 grands mythes sur la maternité

Il existe d'innombrables mythes sur la maternité, lesquels se transmettent de génération en génération. Découvrez ici quels sont ces mythes.



  • Castañeda-Camey, N., de León Siantz, M. L., & Brazil-Cruz, L. (2019). Embarazo y maternidad: percepciones de las jóvenes en un contexto binacional México-Estados Unidos. Revista Latinoamericana de Ciencias Sociales, Niñez y Juventud, 17(1), 327-342. doi:https://dx.doi.org/10.11600/1692715x.17120
  • Gómez, Viviola (2004). Estrés y salud en mujeres que desempeñan múltiples roles. Avances en Psicología Latinoamericana, (22),117-128.[fecha de Consulta 31 de Agosto de 2021]. ISSN: 1794-4724. Disponible en: https://www.redalyc.org/articulo.oa?id=79902211
  • Olhaberry, M. & Farkas, Ch. (2012). Estrés materno y configuración familiar: estudio comparativo en familias chilenas monoparentales y nucleares de bajos ingresos. Universitas Psychologica, 11(4), 1317-1326.