4 causes d’énervement chez les enfants

24 juillet, 2020
Les enfants peuvent s’énerver pour beaucoup de raisons, et c’est aux parents de les analyser. Même s’il est normal que les enfants s’énervent devant des situations apparemment sans importance, si l’attitude agressive est récurrente, il faudra avoir recours à un soutien psychologique.

Le fait que les jeunes enfants piquent des crises de temps en temps est tout à fait normal. Trouver leurs limites est nécessaire pour leur développement, même si cela peut être difficile à accepter pour eux. Les causes d’énervement chez les enfants peuvent être diverses.

En certaines occasions, ce qui ressemble à un défi de l’autorité parentale est en réalité autre chose. Il est important de trouver la raison de la colère pour aider nos enfants à grandir sainement.

Les pleurs, la colère et même certaines attitudes plus audacieuses comme frapper, mordre, cracher ou dire des gros mots répondent aux attentes de la colère infantile.

Cependant, en plus de connaître les causes possibles, il est bon de prêter attention aux autres signaux comportementaux afin de détecter des situations qui auraient besoin qu’on leur prête plus d’attention.

Causes typiques d’énervement chez les enfants

  1. Difficultés à détecter et exprimer ses sentiments

Il peut être difficile pour un adulte d’exprimer ses sentiments avec des mots sensés, il est donc tout à fait normal que cela se produise également chez les enfants. Par contre, les petits s’attendent à ce que les adultes comprennent cela.

Quand ils sont habitués à ce que leurs besoins soient satisfaits par leurs parents ou tuteurs, les enfants en déduisent que les adultes pourront aussi les aider à gérer leur tristesse ou leur ennui. Si les enfants sentent que leurs parents ou tuteurs sont distraits, occupés ou ne les comprennent pas, ils se mettront en colère.

La bonne nouvelle est qu’aujourd’hui, les ressources pour aider les petits à exprimer ce qu’ils ressentent sont légion. Il existe une liste variée de contes pour enfants dans lesquels les différents personnages se retrouvent des situations de colère, de joie, de tristesse, etc.

Les difficultés à exprimer leurs sentiments comme moteur de la colère

  1. Manque d’attention

Les enfants ont besoin d’être écoutés. Certains adultes semblent croire que l’enfance est une étape insignifiante de la vie. Comme si être un enfant ne venait pas avec son lot de difficultés, de besoins et de désirs spécifiques.

Les enfants ont besoin de se sentir aimés, et c’est en recevant de l’attention qu’ils ressentent l’affection qu’on leur porte. Le fait de jouer avec leurs parents ou tuteurs est fondamental pour les petits, se sentir accompagnés face à leurs peurs, leurs douleurs et sentiments d’insécurité est vital pour leur développement.

Si ce besoin n’est pas satisfait, c’est l’une des causes les plus fréquentes d’énervement des enfants. Si les enfants ne reçoivent pas d’attention juste parce qu’ils sont présents, ils chercheront d’autres façons de l’obtenir.

  1. Frustration

Une autre cause d’énervement chez les enfants est la frustration devant quelque chose qui leur cause de l’angoisse ou de la déception. Cela est lié à la formation de l’égo et aux étapes évolutives propres à l’être humain.

À partir de deux ans et jusqu’à six ou sept ans, les enfants peuvent être égocentriques et tout vouloir pour eux : gagner aux jeux, être le centre de l’attention, être les premiers, etc. Cependant, nous devons leur enseigner avec gentillesse comment vivre avec les autres et respecter leurs besoins.

Ce processus d’apprentissage est plus difficile chez certains enfants, surtout s’ils ne reçoivent pas l’attention nécessaire ou s’il est trop difficile pour eux d’exprimer leurs sentiments. Toutes les causes de colère sont liées entre elles, et elles méritent toutes un dialogue en famille pour aider l’enfant à apprendre à gérer ses propres frustrations.

« Les enfants ont besoin de se sentir aimés, et c’est en recevant de l’attention qu’ils ressentent l’affection qu’on leur porte. »

  1. Simple fatigue

Particulièrement chez les plus petits, le manque de sommeil est l’une des causes les plus communes d’énervement. Une routine saine, qui respecte les heures de sommeil dont chaque tranche d’âge a besoin, est indispensable pour une bonne qualité de vie.

Face à ce manque de sommeil, les capacités de l’enfant à affronter la frustration, le manque d’attention et la difficulté à exprimer leurs sentiments se verront encore plus limités.

Ce n’est pas seulement le corps qui a besoin de récupérer de l’énergie avec le repos, le cerveau des enfants a besoin d’un certain nombre d’heures de repos pour pouvoir fonctionner, apprendre et se développer pleinement.

Le manque d’attention : une des causes de l’énervement

Causes d’énervement chez les enfants qui méritent plus d’attention

À mesure qu’ils grandissent, les enfants apprennent à gérer leurs colères de manière plus efficace. Il peut aussi arriver que leurs colères se fassent plus intenses avec le temps. Voici une liste de cas dans lesquels il est bon d’enquêter, de discuter et peut-être de demander de l’aide à un professionnel pour les plus petits.

  • Comportement agressif à risques pour l’intégrité physique de l’enfant ou celle des autres.
  • Difficulté pour s’intégrer en milieux scolaires ou sociaux.
  • Impossibilité de jouer ou de se divertir avec leurs pairs.
  • Colères « exagérées » par rapport à l’âge.
  • Défi permanent face à l’autorité des parents.

Dans ces cas, ce que les enfants expriment est un symptôme de souffrance qu’ils ne peuvent gérer. Cela n’est pas forcément le signe d’un trouble ou d’un besoin de médiation. Améliorer la compréhension, l’écoute et le soutien relève de la responsabilité des parents.