3 raisons scientifiques de ne pas sauter le petit-déjeuner

Nous vous présentons les raisons pour lesquelles le jeûne intermittent chez les enfants et les adolescents n'est pas le plus judicieux.
3 raisons scientifiques de ne pas sauter le petit-déjeuner

Dernière mise à jour : 28 mars, 2022

Les protocoles de jeûne intermittent ont gagné en popularité ces dernières années. En effet, ils sont utiles pour perdre du poids et ont montré de multiples avantages pour la santé. Cependant, sauter le petit-déjeuner chez certaines personnes n’est peut-être pas la meilleure chose à faire. Les enfants et les adolescents en sont un exemple.

Avant de commencer, il est essentiel de souligner que pour parvenir à une alimentation saine, il est nécessaire de veiller à ce qu’elle soit équilibrée et variée. Plus il y a d’aliments différents dans l’assiette, plus les risques de connaître des carences nutritionnelles qui affectent la santé des enfants sont faibles. Pour cette raison, il n’est pas conseillé de faire des restrictions à ce stade de croissance.

Les raisons de ne pas sauter le petit-déjeuner

Comme nous l’avons mentionné, sauter le petit-déjeuner dans certains groupes de population n’est pas la meilleure option. En effet, il est conseillé de prévoir un premier repas complet avec des apports nutritionnels optimaux, afin que l’organisme travaille efficacement tout au long de la journée.

Nous vous disons donc pourquoi il n’est pas approprié de se passer du petit-déjeuner dans l’enfance.

Dessins des muscles d'un jeune garçon.

1. L’apport en protéines est moindre

La plupart des régimes se caractérisent par une carence protéines. Selon une étude publiée dans les Annals of Nutrition & Metabolism, il est nécessaire de consommer au moins 0,8 gramme de protéines par kilo de poids dans le cas des personnes sédentaires.

Mais chez les enfants et les adolescents ces besoins sont accrus, car ils sont en pleine croissance. En cas de déficits, les muscles peuvent ne pas se développer correctement. De plus, si la tendance est à la non-satisfaction des besoins en protéines, retirer un repas augmente le risque de carences.

Pour cette raison, il est non seulement recommandé d’offrir le petit déjeuner aux enfants, mais aussi de préparer des options qui incluent des protéines de haute valeur biologique. Les produits laitiers et les œufs sont excellents pour commencer la journée.

2. L’appétit augmente

Le jeûne intermittent génère généralement une bonne observance chez les adultes, mais pas dans tous les cas. Chez certaines personnes, cela suscite de l’anxiété et le désir de manger des aliments sucrés et malsains. De cette façon, si en milieu de matinée on a recours à un snack parce qu’on n’a pas pris de petit déjeuner, l’effet obtenu sera encore plus négatif.

Gardez à l’esprit que ces aliments contiennent une quantité importante d’acides gras de type trans, dont il a été démontré qu’ils augmentent les niveaux d’inflammation dans le corps. À long terme, cela pourrait se traduire par une incidence plus élevée de pathologies chroniques et complexes, comme le diabète.

Les graisses sont bénéfiques mais seulement celles qui sont naturellement présentes dans les aliments frais.

3. Les risques de souffrir d’autres carences nutritionnelles augmentent

Comme nous l’avons dit, la meilleure façon d’assurer un régime alimentaire sain est d’atteindre une variété optimale. Moins vous mangez de repas tout au long de la journée, moins il y a de possibilités d’inclure différents aliments.

Cela pourrait à terme augmenter le risque de souffrir de carences nutritionnelles qui conditionnent l’état de santé de l’enfant. En effet, beaucoup de minéraux et de vitamines provenant de l’alimentation ne sont pas produits par notre corps.

Ainsi, si les apports sont supprimés, la consigne nutritionnelle doit être optimisée au maximum pour ne pas prendre de risques. Il peut même être nécessaire de recourir à des suppléments dans certains contextes.

Cependant, dans le cas des adolescents et des enfants, il est plus approprié de faire un schéma de 5 repas quotidiens, avec la présence d’aliments très différents tout au long de la journée.

Bien sûr, si l’on soupçonne que la consommation de certains éléments essentiels n’est pas adéquate, il est préférable de consulter un professionnel.

Préparation d'une bouillie d'avoine avec des fruits.

Sauter le petit-déjeuner n’est pas toujours judicieux

Comme nous venons de l’expliquer, sauter le petit-déjeuner pendant l’enfance et l’adolescence n’est peut-être pas la meilleure option. Cela ne veut pas dire que le protocole de jeûne intermittent ne présente pas d’avantages, mais il faut savoir l’appliquer au bon moment et avec la bonne personne. Pendant la phase de croissance, il est préférable d’assurer 4 ou 5 repas de qualité par jour.

Enfin, gardez à l’esprit qu’il n’y a pas que l’alimentation qui compte quand on parle de santé. Il est également essentiel de prendre en compte d’autres habitudes de vie saines, telles que l’exercice physique et une nuit de repos suffisante. Cela permettra d’obtenir un développement optimal des plus petits.

Cela pourrait vous intéresser ...
5 petits déjeuners sains avec des flocons d’avoine pour les enfants
Être parents
Lisez-le dans Être parents
5 petits déjeuners sains avec des flocons d’avoine pour les enfants

Vous souhaitez varier les petits déjeuners de vos enfants? Voici 5 propositions de recettes à base de flocons d'avoine pour petits et grands enfant...



  • Richter, M., Baerlocher, K., Bauer, J. M., Elmadfa, I., Heseker, H., Leschik-Bonnet, E., Stangl, G., Volkert, D., Stehle, P., & on behalf of the German Nutrition Society (DGE) (2019). Revised Reference Values for the Intake of Protein. Annals of nutrition & metabolism74(3), 242–250. https://doi.org/10.1159/000499374
  • Hirata Y. (2021). trans-Fatty Acids as an Enhancer of Inflammation and Cell Death: Molecular Basis for Their Pathological Actions. Biological & pharmaceutical bulletin44(10), 1349–1356. https://doi.org/10.1248/bpb.b21-00449

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.