Les vitamines dans la nutrition infantile: mythes et conseils

Donnez-vous des compléments multivitaminiques à vos enfants? Sachez que la science ne soutient pas cette décision. Découvrez pourquoi.
Les vitamines dans la nutrition infantile: mythes et conseils

Dernière mise à jour : 15 juillet, 2021

Les vitamines sont des substances nécessaires et essentielles dans la nutrition infantile. Il est important de répondre aux besoins de l’enfant pour s’assurer qu’il n’y a pas de carences qui peuvent avoir un impact négatif sur l’état de santé. Pour cela, il est nécessaire de consommer une alimentation riche et saine.

Gardez à l’esprit qu’il existe deux types de vitamines : hydrosolubles et liposolubles. Tandis que les premières se dissolvent dans l’eau, les autres le font dans la graisse. Dans cet article, nous vous présentons une série de curiosités sur les vitamines dans la nutrition infantile que vous ne connaissiez peut-être pas.

Mythes sur les vitamines dans la nutrition infantile

Un père qui sert un jus d'orange à sa fille.

La première chose à noter est que les jus ne perdent pas leurs vitamines s’ils ne sont pas consommés sur le moment, le problème est qu’il y a une oxydation de ceux-ci. Ce processus a lieu lorsque le liquide entre en contact avec la lumière. Pour cette raison, il faut les conserver dans un endroit frais et à l’abri du soleil.

D’autre part, il faut tenir compte du fait que les processus de cuisson peuvent affecter la concentration de vitamines dans certains aliments. Par exemple, la cuisson des légumes dans l’eau libère une bonne partie des nutriments hydrosolubles. Si le bouillon n’est pas consommé, la densité nutritionnelle de ces aliments est réduite.

La meilleure chose à faire est de toujours profiter du liquide de cuisson pour faire des soupes. Vous pouvez également tout écraser et former une crème végétale ou une purée. C’est le meilleur moyen d’éviter de perdre des nutriments essentiels.

De même, il est déconseillé de peler les fruits lorsqu’il est possible de consommer la peau. Car elle contient des vitamines et des antioxydants importants. Ces derniers sont chargés de lutter contre l’apparition de radicaux libres nocifs, selon une étude publiée dans Trends in Pharmacological Sciences .

Suppléments vitaminiques dans la nutrition infantile

Bien que son utilisation soit de plus en plus répandue, l’utilisation de suppléments vitaminiques dans le cadre de la nutrition infantile n’est pas recommandée. Il n’aurait de sens d’inclure ces produits que s’il y a un déficit d’un certain élément. Ceci est démontré par une étude publiée dans The Lancet .

En revanche, il est toujours préférable de consulter un spécialiste avant d’introduire un supplément en vitamine dans l’alimentation des enfants. Oui, il est certain que les vitamines peuvent parfois être utilisées pour prévenir des états pathologiques. Mais, en général, la science ne supporte pas leur utilisation.

Pour assurer la couverture des besoins en vitamines, il est nécessaire de prévoir une alimentation variée et équilibrée. Si des légumes de différents types, du poisson et des dérivés de viande sont consommés quotidiennement, il est peu probable que des déficits en micronutriments se développent.

De plus, il faut tenir compte du fait qu’un apport excessif de certaines vitamines dans l’alimentation infantile pourrait être contre-productif. Aussi bien le déficit que l’excès de micronutriments peuvent générer des effets secondaires. Un exemple serait l’apparition de fer dans le sang au-dessus des valeurs recommandées lorsqu’il y a un apport très élevé en vitamine C.

Garantir la consommation de légumes

Deux parents avec leur fille qui font la cuisine.

L’enfance est le meilleur moment pour inculquer de bonnes habitudes alimentaires à maintenir tout au long de la vie. Il faut insister sur la consommation de légumes, car ces aliments contiennent de nombreux micronutriments essentiels pour l’organisme.

Si l’enfant s’habitue à manger des légumes tous les jours, il est moins susceptible de les rejeter à l’avenir. De cette façon, on améliore l’état de santé à moyen terme. Puisqu’un apport optimal en vitamines prévient le développement de nombreuses pathologies, telles que l’anémie, l’ostéoporose et les maladies infectieuses.

Des vitamines dans l’alimentation des enfants, nutriments essentiels

Comme vous l’avez vu, il est essentiel de garantir la consommation de vitamines dans le cadre de la nutrition infantile. Cependant, il existe encore de nombreux mythes et doutes à ce sujet. C’est toujours une bonne option de consulter un professionnel avant de prendre toute décision pouvant impliquer une modification significative du régime alimentaire.

Enfin, et avant tout, il faut être prudent avec les suppléments, car il y a beaucoup de marketing à ce sujet et ils ne sont pas recommandés à chaque fois. Tous les produits existants sur ce marché ne sont pas non plus de bonne qualité. Choisir la qualité est la clé.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment le manque de vitamines affecte la santé de l’enfant?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Comment le manque de vitamines affecte la santé de l’enfant?

Même si cela passe souvent inaperçu, le manque ou la carence en vitamines chez l'enfant peut avoir de sérieuses répercussions...Quelles sont-elles?



  • Poprac P, Jomova K, Simunkova M, Kollar V, Rhodes CJ, Valko M. Targeting Free Radicals in Oxidative Stress-Related Human Diseases. Trends Pharmacol Sci. 2017 Jul;38(7):592-607. doi: 10.1016/j.tips.2017.04.005. Epub 2017 May 24. PMID: 28551354. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28551354/
  • Maitland K, Olupot-Olupot P, Kiguli S, Chagaluka G, Alaroker F, Opoka RO, Mpoya A, Walsh K, Engoru C, Nteziyaremye J, Mallewa M, Kennedy N, Nakuya M, Namayanja C, Kayaga J, Nabawanuka E, Sennyondo T, Aromut D, Kumwenda F, Musika CW, Thomason MJ, Bates I, von Hensbroek MB, Evans JA, Uyoga S, Williams TN, Frost G, George EC, Gibb DM, Walker AS; TRACT trial group. Co-trimoxazole or multivitamin multimineral supplement for post-discharge outcomes after severe anaemia in African children: a randomised controlled trial. Lancet Glob Health. 2019 Oct;7(10):e1435-e1447. doi: 10.1016/S2214-109X(19)30345-6. PMID: 31537373; PMCID: PMC7024999. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31537373/