10 phrases de L’histoire sans fin pour les enfants

· 6 avril 2018
Il est dit que son nom devrait être traduit par L'histoire interminable, une expression plus connue dans le monde de la langue française.

L’histoire sans fin est une histoire écrite en 1979 par un Allemand nommé Michael Ende. C’est une histoire d’une grande imagination dans laquelle les contributions vont bien au-delà des limites. Et cette dernière fut un succès sans précédent.

Le contenu de L’histoire sans fin se concentre sur Bastian, son protagoniste. Bastian est la cible des méchants à l’école jusqu’à ce qu’un jour inattendu, il s’abrite dans une bibliothèque.

Dans la bibliothèque, le propriétaire lui mentionne un livre de magie. Alors, Bastian, une fois qu’il entre dans le livre, entre dans le monde de la fantaisie. 

L’histoire sans fin emploie la fantaisie et à travers celle-ci renforce l’apprentissage et, surtout, le courage qui est nécessaire pour réaliser des objectifs proposés.

Des phrases de L’histoire sans fin pour les enfants

  1. Il est affirmé que dans le monde de la fantaisie, chaque partie d’une personne appartient au monde des rêves. Il en est de même pour l’espoir de l’humanité. C’est pourquoi, comme nous l’avons dit, pour le monde de la fantaisie, il n’y a pas de limites. Vous pouvez rêver autant de fois que vous voulez et désirez.
  2. Il y a de la curiosité de la part du lecteur quand il ouvre un livre qui était fermé. La première question qui lui vient à l’esprit est que quelque chose doit arriver. Parce que quand je l’ouvre, une histoire éternelle apparaît toujours.
L'histoire sans fin

  1. On considère que chaque histoire est une histoire sans fin.
  2.  L’être humain est composé de passions humaines. Il y a des gens qui mènent des activités sans savoir pourquoi ils le font.
  3.  Parfois nous nous demandons ce que l’on voit dans son miroir. Qu’est-ce qu’on voit dans un autre miroir?

Des phrases de L’histoire sans fin pour les enfants

  1. Les humains ne peuvent pas vivre sans espoir. Car celui qui exerce le contrôle, contrôlera très facilement. Et il sera le plus  puissant.
  2. Parfois nous nous demandons : Pourquoi la fantasie meurt-elle ? Parce que l’espoir meurt chez les humains et parfois même, on oublie les rêves.
  3. Ils se serrent la main sans s’en rendre compte et ils s’écoutent sans s’en rendre compte. Tout se déroule dans le silence. C’est parce que chacun savait ce qu’il ressentait au sujet de l’autre. Et pour aucune autre raison que la joie d’avoir trouvé un ami.
  4. Dans ses rêves, il sentait qu’il était le plus fort, le plus grand ou le plus intelligent. Ces désirs, il les avait déjà surmontés. Maintenant, tout ce qu’il voulait, c’était être aimé comme il était.
  5. Il est important de suivre le chemin des désirs. Bien que cela soit compliqué, cela ne semble pas si difficile. C’est la plus dangereuse de toutes les routes.

Données et curiosités

L’histoire sans fin est divisée en deux parties. Dans la première partie, l’enfant Bastian commence à lire le livre et connaît les aventures du prince Atreyu. Ce dernier est le personnage envoyé par l’impératrice avec la mission de sauver la fantaisie.

Dans la seconde partie, Bastian est devenu un prince aux pouvoirs surnaturels et décide de parcourir la terre qu’il a sauvée. Puis Bastian décide de commencer la guerre pour devenir le souverain suprême du royaume.

Princesse fantaisie

Par le biais de ses souhaits, dans cette entreprise inventée et au fil du temps, il se souvient de sa vie antérieure. Pour finalement avoir la certitude de son nom: Bastian Baltasar Bux. On considère donc que la première partie du livre est la plus fantastique. L’écrivain Michael Ende a estimé que l’histoire était destinée à la lecture des enfants et des jeunes.

La capacité de dire des choses différentes à différents âges. Ce qui fait que l’enfant, une fois qu’il atteint l’âge adulte ou de la déception, peut avoir la capacité d’analyser tous les passages de cette fable qu’il a lu une fois.

« La littérature et les mensonges sont faits de la même substance: la fiction. Cette substance peut être un médicament ou un poison, selon les mains dans lesquelles elle tombe »

-Michael Ende-

L’histoire sans fin  est un livre qui permet le sauvetage avec une grande sympathie. Sans raccourcis et avec le confort qui, de temps en temps, nous fait vouloir retourner en enfance.