10 exercices pour améliorer la diction chez les enfants

Pour bien se comprendre, rien de mieux que de prononcer correctement toutes les lettres. Comment ? En jouant et en chantant !
10 exercices pour améliorer la diction chez les enfants

Dernière mise à jour : 15 mai, 2022

Exprimer des lettres et des mots avec le son correct est essentiel pour communiquer. Par conséquent, si vous constatez que votre enfant a des problèmes de prononciation, n’hésitez pas à mettre en pratique ces exercices pour améliorer la diction chez l’enfant.

Vous devez garder à l’esprit que nous ne parlons pas tous de la même manière. Comme on la définit généralement, la diction est « l’ensemble des caractéristiques qui définissent la façon de parler et d’écrire d’une personne. »

En d’autres termes, bien qu’il existe des traits personnels dans la parole, il existe également des mécanismes universels qui permettent de construire des mots et des phrases afin que nous puissions communiquer correctement.

Si la diction de votre tout-petit pose problème, aidez-le avec les activités que nous partageons ci-dessous.

Améliorez la diction chez les enfants avec des exercices faciles et amusants

Fille avec l'orthophoniste pendant le traitement du bégaiement.
La diction peut être améliorée avec des interventions opportunes et appropriées.

1. Exercice au crayon

C’est l’un des plus connus car il donne de très bons résultats et est très amusant pour les enfants.

Il consiste à mordre horizontalement un crayon avec les dents et à lire à voix haute pendant 10 ou 15 minutes. L’objectif est que les muscles faciaux et la langue fassent un effort pour effectuer une diction correcte.

2. Pratiques de lecture

La lecture est une grande alliée pour l’acquisition et l’enrichissement du langage, mais aussi pour améliorer la diction chez les enfants.

Lire un virelangue à voix haute améliore la prononciation de l’enfant ; lire de la poésie l’aide à vocaliser, à faire des pauses et à moduler sa voix ; la lecture en syllabes lui permet de distinguer les sons.

3. Parler lentement

Lorsque les enfants parlent trop vite, ils altèrent les mots et ne font pas attention à la prononciation. Une façon de changer cela est de leur apprendre à parler plus lentement.

4. Exercer les muscles du visage

Une bonne stratégie pour renforcer et mobiliser les muscles du visage est d’articuler de manière exagérée et avec la bouche ouverte. On peut aussi faire des exercices comme ceux-ci :

  • Bouger sa mâchoire des deux côtés.
  • Ouvrir et fermer la bouche de façon répétée.
  • Jouer avec l’air en gonflant et dégonflant les joues.

5. Faire des mouvements avec les lèvres

Exercer les lèvres et la bouche est très amusant et également bénéfique pour améliorer la diction chez les enfants. Voici quelques exemples :

  • Envoyer des bisous en l’air.
  • Siffler pour appeler son animal.
  • Retrousser les lèvres (celle du haut, celle du bas ou les deux).
  • Souffler et faire des bruits de moteur.
  • Sourire de façon répétée.

6. Exercices avec la langue

La langue est l’un des organes impliqués dans la diction et définit de nombreux sons. Certains exercices linguistiques sont les suivants :

  • Tirer la langue à plusieurs reprises avec la bouche ouverte.
  • Toucher le coin des lèvres avec la langue.
  • Faites des claquements.
  • Plier la langue et la tirer sans se toucher les lèvres.
  • La bouche fermée, toucher ses dents et passer sa langue dessus.

7. Ajuster la façon de respirer

Contrôler sa respiration quand on parle est essentiel pour éviter la fatigue. Pour cela, il est important que vous appreniez à votre enfant à parler lentement, à ne pas respirer la bouche ouverte et à faire attention à sa respiration. Mettez-le en pratique avec ces exercices simples :

8. Chanter ses chansons préférées

Lorsque les enfants chantent, ils apprennent à prononcer les mots et améliorent leur diction. De plus, la musique est relaxante, elle les aide à incorporer un nouveau vocabulaire et même à apprendre d’autres langues.

9. Pratiquer les sons de tous les jours

Cela peut aussi être un jeu très amusant ! Imiter le bruit d’un cheval au galop, d’un chat qui miaule, d’un chien qui aboie, d’un avion ou d’un train sont d’excellents moyens d’exercer les muscles impliqués dans la diction.

Petite fille chez l'orthophoniste.
Imiter les sons des animaux permet aux tout-petits de découvrir comment les structures de la bouche sont disposées lors de la prononciation des différents phonèmes.

10. Ajouter le langage corporel

Vocaliser des mots avec exagération, y compris des gestes et des mouvements corporels, aide à améliorer la diction.

Que disent les experts ?

Selon les experts, la difficulté à prononcer certains sons est un trouble bénin appelé dyslalie, qui se classe dans le groupe des problèmes d’élocution. On la définit comme suit :

« La dyslalie est une erreur dans l’articulation spécifique de certains sons consonantiques ; elle est presque toujours transitoire. »

En général, il s’agit d’un problème de coordination motrice des organes phonoarticulaires (lèvres, langue, palais, dents, mâchoire ou joues). Ces structures s’habituent à mal articuler et provoquent des altérations du son des lettres et des mots.

Si cela se produit avec votre enfant, la première chose à faire est de consulter un professionnel de la santé pour évaluer le type de trouble. En cas de dyslalie confirmée, ces exercices pour améliorer la diction chez l’enfant seront très utiles à pratiquer à la maison.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment améliorer la dysfluence du langage
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Comment améliorer la dysfluence du langage

L'explosion de vocabulaire qui a lieu entre 2 et 6 ans chez les enfants s'accompagne parfois de certains problèmes de dysfluence du langage.