Mauvaise prononciation des enfants : les erreurs des parents

4 février 2019
Dans cet article, découvrez ce qu'il ne faut pas faire face à la mauvaise prononciation des enfants. Comment donc les aider au mieux ?

Quand nous corrigeons un enfant sur sa mauvaise articulation des mots, que ce soit à cause d’une difficulté physique ou de tout autre problème, nous devons le faire avec l’intention qu’il développe le langage de la manière correcte.

Pourquoi ? Car ce que nous recherchons, c’est l’expression orale, claire, juste et facile à comprendre de l’enfant. Cela est très important pour l’enfant, à court terme et pour le reste de sa vie. Si nous ne corrigeons pas à temps la mauvaise prononciation des enfants, leur personnalité peut en souffrir.

L’importance de l’éducation parentale

L’apprentissage du langage, et de toutes ses nuances, ne dépend pas seulement de l’école. En tant que parents, nous avons toute la responsabilité et le devoir de collaborer activement avec nos enfants dans tous les domaines. Cela comprend effectivement l’apprentissage du langage.

Une autre chose essentielle à garder à l’esprit est que, le fait de mal prononcer les mots ne veut pas dire que l’enfant est mauvais à l’école ou qu’il a un handicap mental. Souvent, nous avons tendance à exagérer.

La façon de participer dans le processus d’apprentissage est beaucoup plus simple que vous le pensez. En effet, on peut commencer par encourager l’amour de la lecturechanter des chansons ou raconter des histoires à voix haute.

Bien que ce soit de petites choses très simples, elles sont réellement très efficaces pour développer le langage et accompagner nos enfants.

Raconter des histoires, chanter des chansons est excellent pour éviter la mauvaise prononciation des enfants.

Ce qu’il ne faut PAS faire lors de la mauvaise prononciation des enfants

Le fait de ne pas savoir comment agir devant un enfant qui articule mal rendra la situation difficile. Cela peut également entraver son développement comportemental. Voici donc les erreurs les plus fréquentes à éviter :

  1. Inclure dans notre langage quotidien des mots mal articulés. Il est certain que lorsque vos enfants apprendront à parler, il y aura des mots qu’ils ne pourront pas prononcer par manque de coordination linguale. Aussi drôle que cela puisse paraître, vous devez le corriger afin que l’expression orale ne s’atrophie pas.
  2. Utiliser des diminutifs. Parfois, on éprouve de la tendresse devant la mauvaise prononciation des enfants. Toutefois, le fait d’exagérer les mots pour qu’ils les comprennent peut retarder leur connaissance et leur expressivité normale.
  3. Exclure les articles dans les phrases et éviter les prépositions. Avec cela, non seulement vous créez de la confusion dans l’apprentissage. Mais la grammaire peut être touchée également. Rappelez-vous que cela est directement lié à ce que l’enfant écoute et interprète.
  4. Ne pas montrer le visage dans les conversationsLe langage parlé se compose et se nourrit de nombreuses expressions faciales qui expriment des sentiments et des émotions. Par ailleurs, l’enfant apprend par le modèle ou l’exemple. Par conséquent, si vous le regardez et que vous vous placez à sa hauteur, il pourra recopier la meilleure manière de parler et de prononcer.
  5. Ne pas remplacer les mots justes par des mots inventés. Le langage doit être compréhensible. De plus, il doit appeler chaque objet, animal ou pièce par son nom correct.

Ce qu’il FAUT faire pour les aider

Votre exemple est indispensable. Par conséquent, n’oubliez pas les conseils à suivre pour permettre à votre enfant d’apprendre à mieux s’exprimer. Prenez en compte les étapes suivantes:

1. Conversation quotidienne

Essayez d’avoir des conversations de quelques minutes tous les jours avec votre enfant. Efforcez-vous de créer un environnement sain afin qu’il se sente suffisamment à l’aise pour s’exprimer.

Cette même ambiance vous aidera à le corriger de façon claire et constructive. Ainsi, vous épargnerez à votre enfant de la honte et le traumatisme de faire une erreur.

La mauvaise prononciation des enfants peut être accompagnée avec l'aide d'un professionnel.

2. Patience

Si votre enfant a des difficultés à prononcer un mot, placez-vous devant lui calmement et prononcez-le lentement. Vous permettez alors à votre enfant de ne pas seulement copier les sons mais également le mouvement de votre langue et de la bouche.

En plus de vos gestes, demandez-lui de le répéter uniquement deux ou trois fois. C’est bien plus que suffisant pour le moment.

3. Demander l’aide d’un professionnel

La mauvaise prononciation des enfants est parfois due à une gêne physique. Si vous pensez que c’est le cas, adressez-vous à un professionnel. Il vous conseillera sur la façon d’agir et vous donnera des solutions possibles.

En effet, la mauvaise articulation est parfois engendrée par le frein labial, par exemple. Il se peut que votre enfant ait besoin de faire des exercices de prononciation ou de porter un appareil spécial pendant un certain temps.

4. Accorder du temps à votre enfant

Si un enfant articule mal, il ne faut pas l’ignorer. Corrigez plutôt le mot avec une prononciation claire et précise, en le regardant dans les yeux. Rappelez-vous que vous êtes là pour l’aider et non le punir.

Parfois, nous commettons des erreurs inconsciemment. Par exemple, nous pouvons rire en écoutant un mot mal prononcé. Cela est normal mais essayez de l’éviter au maximum si vous voulez vraiment aider l’enfant.

L’effort quotidien ainsi que la confiance vous aideront à atteindre l’objectif d’une manière satisfaisante. Courage !