Vitamine D et coliques chez le bébé : comment sont-elles liées ?

Le maintien de niveaux adéquats de vitamine D est essentiel pour prévenir le développement de pathologies chroniques à moyen terme. Nous vous disons si ses suppléments provoquent des coliques chez les bébés.
Vitamine D et coliques chez le bébé : comment sont-elles liées ?
Saúl Sánchez Arias

Rédigé et vérifié par le nutritionniste Saúl Sánchez Arias.

Dernière mise à jour : 08 mai, 2023

Les coliques du bébé pendant les premières étapes de la vie sont un problème fréquent. Mais dernièrement, il a été suggéré que le maintien des niveaux de vitamine D dans des plages optimales pourrait réduire cette maladie et ainsi améliorer la qualité de vie des plus petits.

Il est essentiel de veiller à ce que les besoins en vitamines soient satisfaits à toutes les étapes de la vie. Dans le cas contraire, des pathologies pourraient se développer à partir de l’inefficacité de certains processus physiologiques de l’organisme. En fait, dans certaines situations, une supplémentation en préparations pharmacologiques peut être nécessaire pour maintenir une bonne santé.

Nous allons ici vous dire tout ce que vous devez savoir sur la vitamine D. Restez avec nous !

Importance de la vitamine D chez les bébés

Femme allaitant son bébé dans le parc.

La vitamine D est un nutriment qui joue de nombreux rôles dans le corps humain. Parmi eux, il s’agit d’un important régulateur du système endocrinien qui module la fixation du calcium dans les os. Une carence continue en ce nutriment peut entraîner certaines pathologies structurelles, comme le rachitisme ou l’ostéoporose. Ceci a été démontré par des recherches publiées dans la revue Pediatrics and Neonatology .

D’autre part, cet élément pourrait réduire l’incidence des pathologies pulmonaires et cardiovasculaires et de certains types de cancer lorsqu’on le maintient à des niveaux optimaux. Il est donc crucial d’éviter les carences. Cependant, peu d’aliments contiennent de la vitamine D et la meilleure façon d’en recevoir est de s’exposer fréquemment au soleil.

Des doses adéquates de vitamine D chez les bébés

À travers l’exposition au soleil, la peau initie le circuit de production endogène (au sein de l’organisme) de cette vitamine. Mais, en général, il est déconseillé aux jeunes bébés d’avoir un contact direct avec les rayons du soleil afin de protéger leur peau délicate.

Ainsi, pour répondre réellement aux besoins, il est primordial d’assurer un apport nutritionnel quotidien de 400 unités internationales (UI) de vitamine D. Le lait ne couvrant généralement pas cette dose, il est recommandé de recourir à une supplémentation pharmacologique, notamment chez les enfants à haut risque de carences. Ce groupe comprend les nourrissons de moins d’un an, les bébés prématurés et les enfants à la peau foncée.

En plus de cela, il est crucial de veiller à ce que les enfants sortent et entrent en contact avec le soleil de manière appropriée. Un fait important est d’opter pour les écrans solaires qui ne bloquent pas la synthèse de la vitamine.

Les suppléments de vitamine D sont-ils liés aux coliques du nourrisson ?

Certaines mères ont le sentiment que les enfants souffrent de coliques lorsqu’ils consomment des suppléments de vitamine D. Cependant, il n’y a aucune preuve scientifique qui appuie cette association. Cet inconfort n’est pas non plus décrit comme un effet secondaire du médicament.

Il est vrai que certains inconforts digestifs pourraient survenir, mais à des doses bien supérieures à celles indiquées par les spécialistes. Par conséquent, selon les recommandations de supplémentation des directives diététiques actuelles, il n’y aurait aucun risque.

De plus, il est essentiel de noter qu’en cas d’effets secondaires liés à la consommation de fortes doses de vitamine D, ceux-ci sont généralement légers et réversibles. Ce sont des médicaments avec un profil de sécurité assez élevé.

Que faire si le bébé pleure beaucoup après avoir pris de la vitamine D ?

Si l’on soupçonne une apparition de coliques suite à la consommation d’un supplément de vitamine D, malgré le fait qu’il n’existe aucune preuve solide à cet égard, on peut faire un test avec une adéquation de la dose. Cela signifie réduire la quantité jusqu’à atteindre un programme d’administration bien toléré par le nourrisson. Cependant, il est important que cela soit fait avec le consentement du spécialiste.

Dans le cas des femmes qui allaitent des enfants, il est possible d’incorporer le supplément dans le régime alimentaire de la mère. Un apport quotidien de 6 400 UI de vitamine D par jour peut augmenter les niveaux de ce nutriment dans le lait et donc dans le corps du bébé.

surdité

Il n’existe aucune preuve établissant une relation causale entre la consommation de vitamine D et les coliques chez les bébés

Comme vous avez pu le vérifier, il n’existe pas d’articles dans la littérature scientifique qui relient précisément la consommation de vitamine D avec l’apparition de coliques chez les bébés.

C’est un nutriment qui est généralement déficient dans l’organisme et qui participe à des processus très importants. Pour cette raison, il est essentiel de couvrir les besoins quotidiens à toutes les étapes de la vie.

Enfin, rappelez-vous que le schéma d’exposition au soleil fera également une différence. Le problème ne se résout pas uniquement avec la supplémentation car la vitamine D que le corps synthétise lui-même a une qualité supérieure à celle qui est ingérée à travers l’alimentation.

Cela pourrait vous intéresser ...
Quelle vitamine D donner à mon bébé ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Quelle vitamine D donner à mon bébé ?

Une vitamine D végétale naturelle peut permettre à votre bébé de ne pas souffrir de carences et de se développer correctement..


Toutes les sources citées ont été examinées en profondeur par notre équipe pour garantir leur qualité, leur fiabilité, leur actualité et leur validité. La bibliographie de cet article a été considérée comme fiable et précise sur le plan académique ou scientifique


  • Chang, S. W., & Lee, H. C. (2019). Vitamin D and health – The missing vitamin in humans. Pediatrics and neonatology, 60(3), 237–244. Disponible en: https://doi.org/10.1016/j.pedneo.2019.04.007
  • Hollis, B. W., Wagner, C. L., Howard, C. R., Ebeling, M., Shary, J. R., Smith, P. G., Taylor, S. N., Morella, K., Lawrence, R. A., & Hulsey, T. C. (2015). Maternal Versus Infant Vitamin D Supplementation During Lactation: A Randomized Controlled Trial. Pediatrics, 136(4), 625–634. Disponible en: https://doi.org/10.1542/peds.2015-1669

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.