Une mauvaise alimentation pendant la grossesse peut entraîner l'obésité infantile, selon une étude

31 mars, 2021
Le surpoids au cours des premiers stades de la vie conditionne l'apparition de pathologies métaboliques chroniques. Prendre soin de son régime pendant la grossesse peut éviter une telle situation.

Le surpoids est l’un des principaux problèmes de santé dans les pays développés. Cette condition augmente le risque de souffrir d’autres pathologies chroniques et complexes, comme le diabète, ou de nature cardiovasculaire. Ce que beaucoup de gens ne savent pas, c’est qu’une mauvaise alimentation pendant la grossesse peut conduire à l’obésité infantile.

Pendant la phase de gestation, il est essentiel de s’assurer que le fœtus reçoit tous les nutriments dont il a besoin, mais dans les bonnes quantités. L’inclusion d’une grande quantité d’additifs, de composés toxiques ou d’éléments malsains dans l’alimentation de la femme peut nuire à la santé future de l’enfant.

Femme prenant soin de son alimentation pendant la grossesse.

L’obésité avant la grossesse conditionne la santé future du bébé

Selon une recherche publiée dans l’International Journal of Epidemiology, le fait qu’une femme soit en surpoids ou obèse avant de devenir enceinte pourrait augmenter le risque que le bébé développe des problèmes neurologiques. Même d’autres pathologies pourraient apparaître à partir de cette situation, comme les allergies.

De ces publications, il a été conclu que l’état de la composition corporelle de la mère affecte la santé du fœtus et du futur enfant. Mais non seulement cela compte, mais la nutrition pendant la grossesse est également un conditionneur essentiel afin de prévenir les problèmes chroniques chez le bébé à des stades ultérieurs.

Une mauvaise alimentation pendant la grossesse augmente le risque d’obésité chez le bébé

Comme nous l’avons mentionné, les aliments consommés pendant la grossesse ont un impact significatif sur la santé et le développement du fœtus et du bébé. En ce sens, il est important de s’assurer que les besoins en nutriments essentiels sont satisfaits pour assurer une progression correcte.

Comme en témoigne une étude publiée dans la revue Obésité pédiatrique , les interventions diététiques et de style de vie pendant la grossesse sont utiles pour réduire le risque d’obésité infantile.

En ce sens, il est important de garantir la présence de légumes dans l’alimentation. Dans le même temps, il est essentiel d’éviter les sucres simples et les graisses trans. Ces éléments conditionnent la santé métabolique de la mère, mais aussi du fœtus. De cette manière, des inefficacités de développement peuvent se produire, ce qui peut se traduire par une tendance à prendre du poids en graisse au cours des premières années de la vie.

Il faut toujours garder à l’esprit que l’obésité répond à des facteurs environnementaux, mais aussi génétiques. Pour cette raison, lors des premiers stades de la reproduction cellulaire chez le fœtus, toute inefficacité liée à une mauvaise alimentation de la mère pourrait causer de graves dommages.

Une alimentation équilibrée pendant la grossesse pour réduire l’obésité infantile

Si le régime alimentaire est pris en charge pendant la grossesse, il est beaucoup plus probable que le bébé naisse sans complications et dans un état de santé adéquat. De plus, le risque d’altérations métaboliques conduisant au développement d’un état de surpoids ou d’obésité, pouvant déclencher d’autres pathologies plus inquiétantes, sera également réduit.

Pour cette raison, il faut toujours garantir que la consommation d’aliments frais passe avant celle des aliments industriels ultra-transformés. Dans le même temps, nous devons éliminer la consommation de toxines, comme l’alcool.

Il est également conseillé de réduire l’apport d’additifs alimentaires, tels que les édulcorants artificiels ou certains conservateurs. La meilleure option est d’acheter les produits sur le marché et de les cuire à la maison, en contrôlant les préparations pour éviter la présence de composés de qualité douteuse.

Femme enceinte suivant un régime végétarien.

La nourriture est d’une importance vitale pendant la grossesse

Comme nous l’avons commenté, la surveillance de l’alimentation pendant la grossesse est vitale. De cette manière, un développement correct du fœtus est assuré afin qu’il naisse sans altération de ses fonctions physiologiques.

Il faut rappeler que l’obésité infantile est un problème de santé publique croissant qui conditionne l’apparition de pathologies complexes mettant la vie en danger. Un exemple d’entre eux serait le type cardiovasculaire. En ce sens, la meilleure stratégie est la prévention.

Il faut miser sur l’éducation nutritionnelle dès les premiers stades de la vie. Mais tout commence par les habitudes de la mère, avant même de décider de tomber enceinte. Partir d’une situation de poids normal réduit les risques tout comme ajuster le régime alimentaire pendant la grossesse.

  • Álvarez-Bueno C, Cavero-Redondo I, Lucas-de la Cruz L, Notario-Pacheco B, Martínez-Vizcaíno V. Association between pre-pregnancy overweight and obesity and children’s neurocognitive development: a systematic review and meta-analysis of observational studies. Int J Epidemiol. 2017 Oct 1;46(5):1653-1666. doi: 10.1093/ije/dyx122. Erratum in: Int J Epidemiol. 2017 Oct 1;46(5):1667. PMID: 29040611.
  • Hoffmann J, Günther J, Stecher L, Spies M, Geyer K, Raab R, Meyer D, Rauh K, Hauner H. Infant growth during the first year of life following a pregnancy lifestyle intervention in routine care-Findings from the cluster-randomised GeliS trial. Pediatr Obes. 2021 Feb;16(2):e12705. doi: 10.1111/ijpo.12705. Epub 2020 Jul 28. PMID: 32725809.