Types et causes de l'acné juvénile

L'acné juvénile n'est pas qu'un simple désagrément passager de la peau, elle a aussi de lourdes répercussions sur l'aspect psychosocial des personnes qui en souffrent.
Types et causes de l'acné juvénile

Dernière mise à jour : 30 décembre, 2020

L’acné juvénile est l’un des problèmes de peau qui préoccupent le plus les adolescents. En effet, cela les limite dans leurs relations sociales et affecte souvent leur estime d’eux mêmes. Parmi les causes de l’acné juvénile, il y a une possible perturbation de l’équilibre hormonal ou une mauvaise hygiène. Dans cet article, nous allons donc vous en dire plus à ce sujet.

Quelle est la cause de l’acné juvénile chez les adolescents ?

Tout d’abord, l’acné juvénile est un trouble inflammatoire de l’appareil pilo-sébacée. Son évolution est chronique et l’acné disparaît d’elle-même. Dans la plupart des cas, elle est causée par Propionibacterium acnes au moment de l’adolescence sous l’influence de la déhydroépiandrostérone (DHEA).

Il s’agit d’une affection cutanée très courante qui peut présenter des lésions inflammatoires et non inflammatoires qui se développe en particulier sur le visage, mais qui peut également se manifester sur le haut des bras, le buste ou encore sur le dos.

Acné juvénile chez un garçon.

Les causes de l’acné juvénile sont les suivantes :

  • Tout d’abord, la consommation de médicaments tels que le lithium, les stéroïdes et les anticonvulsivants.
  • L’exposition excessive au soleil
  • L’utilisation de vêtements opaques.
  • Des troubles endocriniens. Par exemple, le trouble des ovaires polsoykystiques ou encore une grossesse.
  • Enfin, des facteurs génétiques qui affectent le taux d’acides gras dans le sébum. On estime que le caractère héréditaire de l’acné juvénile varie entre 50 et 90 %.

L’alimentation et l’acné juvénile

Le lien entre l’alimentation et l’acné est très discuté. Les caractéristiques comédogènes du lait et de ses dérivés est dû aux hormones produites par les vaches pendant leur gestation.

En effet, selon des études publiées dans le Journal of the American Academy of Dermatology, le composant du lait qui stimule le plus l’appareil pilo-sébacée est l’insuline 1 (IGF-1). Ainsi, sa concentration dans le sang est fonction de la gravité de l’acné.

En effet, les niveaux de facteur de croissance analogue à l’insuline 1 augmentent pendant la puberté sous l’influence de l’hormone de croissance. Ils sont directement liés à l’évolution clinique de l’acné juvénile.

Le chocolat noir contient plus d’antioxydants que le chocolat au lait. Cela laisserait à penser que le chocolat noir pourrait avoir des effets beaucoup moins comédogènes.

Un changement de régime alimentaire est donc recommandé pour éviter les crises d’acné. Cela signifie qu’il faut éviter le chocolat, les aliments épicés, la malbouffe et les boissons gazeuses. De plus, suivre un régime alimentaire riche en protéines et pauvre en sucres réduit souvent l’apparition de l’acné.

Les différents types d’acné juvénile chez les jeunes

L’acné se manifeste dans les zones centrales du visage, le dos, la partie supérieure du tronc et la région deltoïde. Dans la plupart des cas, il s’agit de lésions polymorphiques qui commencent par des comédons.

Niveau 1 : Acné superficielle et non inflammatoire

Ce type d’acné de base est le plus léger. Elle est superficielle et les lésions ne sont pas inflammatoires. Elle se caractérise par des comédons ouverts ou fermés. C’est ce qu’on appelle également les points noirs.

Les boutons (ou papules) sont visibles sur les zones concernés, mais ils ne sont pas très enflammés. A ce stade de développement, il n’y a cependant pas d’autre type de lésion

Niveau 2 : Acné inflammatoire et superficielle

Bien que les lésions demeurent en surface, la pathologie progresse en sévérité. Une légère inflammation apparaît alors dans la zone affectée. Elle se caractérise dorénavant par la présence des lésions suivantes :

  • Des comédons ouverts ou fermés.
  • Une inflammation.
  • Des papules et quelques rares pustules.
  • Pas de nodules.
  • Mais pas de cicatrices.
Une femme souffrant d'acné juvénile.

Niveau 3 : L’acné juvénile très inflammatoire

L’inflammation augmente et certaines lésions commencent à générer une légère gêne. L’inflammation peut être modérée à sévère. Enfin, contrairement aux stades précédents, le nombre de papules et de pustules augmente considérablement.

A ce stade d’acné juvénile, on constate l’apparition de nodules dermiques certes en petite quantité, mais de façon évidente.

Niveau 4 : L’acné sévère ou nodulokystique

C’est le plus grave de tous les types d’acné. On l’appelle nodulokystique en raison de la présence de nouvelles lésions qui touchent une plus grande surface sur la peau. Ses caractéristiques sont alors les suivantes :

  • Une inflammation sévère.
  • Des comédons ouverts et fermés.
  • Des papules et des pustules.
  • De nombreux nodules.
  • Enfin, des cicatrices à degré variable.

Des recommandations à prendre en considération

L’acné juvénile est inévitable, mais elle peut être contrôlée par un nettoyage fréquent du visage à l’aide de solutions au pH neutre. Par exemple, à base de peroxyde de benzoyle ou encore d’acide salicylique.

On recommande aussi d’éviter les aliments trop sucrés et les aliments à base de produits laitiers car ils contribuent grandement à l’acné juvénile.

De plus, plusieurs points sont à prendre en compte afin de contrôler l’acné et de prévenir les lésions persistantes. On citera la gestion du stress, la détection précoce et le traitement des causes sous-jacentes, telles que l’ovaire polykystique.

L’acné juvénile n’est pas qu’une simple pathologie de la peau

Même s’il ne s’agit que d’une pathologie de la peau sans gravité, elle a des répercussions psychiques et sociales considérables. Selon certaines publications de l’Académie américaine de dermatologie, les personnes souffrant d’acné juvénile et plus tard de cicatrices développent souvent de l’anxiété et de la dépression.

Avec un traitement adéquat, l’acné se soigne généralement très bien. Cependant, le traitement adapté à chaque personne dépend du type d’acné juvénile.

Si vous souffrez d’une forme d’acné légère à modérée, marquée par des points blancs ou des points noirs, le traitement est généralement simple. Toutefois, si vous souffrez d’acné kystique ou inflammatoire, le traitement peut être plus complexe.

Cela pourrait vous intéresser ...
Qu’est-ce que l’adolescence précoce ?
Être parentsLisez-le dans Être parents
Qu’est-ce que l’adolescence précoce ?

Connaître les dessous de l'adolescence précoce vous permettra de mieux comprendre vos enfants et de promouvoir chez eux une enfance heureuse.