Types d'infection à l'oreille

17 juillet, 2020
Il existe plusieurs types d'infection à l'oreille ; il est fondamental de connaître leurs symptômes pour pouvoir consulter un spécialiste le plus rapidement possible.

Lorsque nous sommes parents, nous nous inquiétons de chaque gêne que peuvent afficher nos bébés. Cela est dû au fait que, parfois, ils ne savent pas comment indiquer le type de mal-être qu’ils ressentent, surtout au niveau des oreilles. Il est donc important de connaître les types d’infection à l’oreille et leurs symptômes pour pouvoir les détecter rapidement.

Il existe deux types d’infection à l’oreille qui peuvent affecter le bébé : l’otite moyenne et l’otite externe. La première touche l’oreille moyenne en raison d’une accumulation de fluides derrière le tympan, à cause de rhumes ; la seconde cause l’inflammation du conduit auditif externe à cause d’une entrée d’eau ou des lésions causées par les cotons-tiges.

Comment savoir si un bébé ou un enfant a une infection à l’oreille ?

Il est fondamental que les parents soient très attentifs à son attitude et au moindre changement dans son comportement, que ce soit parce qu’il se touche les oreilles de façon inhabituelle ou en raison d’autres facteurs, comme des odeurs désagréables que nous pourrions percevoir dans ses oreilles.

Par ailleurs, d’autres signaux comme la perte d’appétit, les pleurs, la grippe et un affaiblissement, entre autres, peuvent indiquer que quelque chose ne va pas.

Les types d’infection à l’oreille qui affectent les bébés peuvent être aigus – spontanés et douloureux – ou chroniques – qui durent longtemps –. Ces infections sont communes chez les bébés et les enfants parce que leurs trompes d’Eustache s’obstruent facilement.

Symptômes qui peuvent se présenter

Quand le petit souffre d’une infection à l’oreille, il présente différents symptômes qui peuvent alerter les parents. C’est pour cette raison qu’il est fondamental d’aller consulter un pédiatre qui pourra indiquer le traitement à suivre. Voici les symptômes les plus communs :

  • Températures élevées ou moyennes. La fièvre et les rhumes peuvent provoquer des infections à l’oreille.
  • Se toucher les oreilles. Si les bébés le font de façon excessive, deviennent irritables ou pleurent en le faisant, cela veut probablement dire qu’ils ont mal.
enfant à la piscine

  • Vomissements ou diarrhée. Un virus qui cause une infection à l’oreille peut affecter le tractus de l’estomac.
  • Perte d’appétit. Un mal-être général se met en place, à cause de la douleur que le bébé ressent à l’oreille.
  • Sécrétion liquide jaune ou blanchâtre. Cela ne se produit pas chez tous les bébés, mais il s’agit d’un indicateur sûr d’infection.
  • Mauvaise odeur dans les oreilles. On peut la percevoir en prenant le bébé dans ses bras.
  • Douleur aux oreilles. Surtout quand le bébé essaye de dormir, parce qu’il souffre encore plus en raison de la position.

Les causes les plus communes des types d’infection à l’oreille

La cause la plus commune de l’otite moyenne chez les bébés et enfants est l’entrée de fluide dans l’oreille moyenne, à cause d’un rhume. Étant donné qu’ils ne peuvent pas sortir par la trompe d’Eustache – qui est bouchée –, cela devient le lieu adéquat pour une infection, qui donne lieu à une inflammation, de la douleur et de la fièvre.

Par ailleurs, l’otite externe se produit chez les enfants à cause d’une entrée d’eau dans l’oreille lorsqu’ils nagent, qui s’aggrave ensuite en les nettoyant fort avec des cotons-tiges. En nageant, les oreilles sont exposées à une grande humidité pendant une période de temps prolongée ; lorsque l’on utilise les cotons-tiges un peu trop fort, on provoque une inflammation du conduit auditif externe.

« Il est important, lorsque nous soupçonnons l’existence d’une infection à l’oreille, que le petit n’aille pas à la piscine car cela pourrait faire empirer la maladie »

Comment pouvons-nous prévenir ces infections ?

La première mesure sera de faire en sorte que le bébé ait tous ses vaccins à jour. Ces derniers aident à prévenir certaines maladies pouvant provoquer une infection à l’oreille, par des bactéries comme Streptococcus pneumoniaeHaemophilus influenzae ou Moraxella catarrhalis, ou des virus comme les rhinovirus, le virus influenza et l’adénovirus, entre autres.

En outre, il est essentiel de l’allaiter au cours des six premiers mois de vie, au minimum. Les spécialistes affirment qu’à travers le lait maternel, les mères transfèrent des anticorps qui renforcent le système immunitaire du bébé. Grâce à cela, ils ont moins de probabilités de développer des infections à l’oreille.

Enfin, on doit maintenir le bébé loin de la fumée de cigarette et de tabac. Les enfants d’adultes fumeurs ont plus de risques de contracter une infection à l’oreille et d’avoir des problèmes auditifs que les enfants de parents qui ne fument pas.

maman qui nettoie l'oreille de son bébé

Quand consulter un spécialiste ?

Nous devons aller consulter le pédiatre pour un examen de l’oreille dès le premier signe de gêne du bébé. L’une des raisons pour lesquelles il faut l’emmener chez le médecin est la nécessité de déterminer le type d’infection à l’oreille dont il souffre. Ce n’est que de cette façon que l’on pourra lui donner le traitement nécessaire, selon le cas. Il n’est pas recommandé de lui donner un traitement sans l’approbation d’un professionnel.

Enfin, il est important d’effectuer un suivi de l’infection en allant à des consultations médicales de contrôle, pour s’assurer que la pathologie a bien disparu et que le tympan est en bonne santé. Une infection forte ou non traitée peut perforer le tympan du bébé et mener à une perte de l’audition.