Troubles temporo-mandibulaires chez l'enfant : ce qu'il faut savoir

Parfois, la bouche de l'enfant ne peut pas fonctionner normalement à cause de cette pathologie. Découvrez ce qu'il faut faire pour améliorer la santé bucco-dentaire de votre tout-petit.
Troubles temporo-mandibulaires chez l'enfant : ce qu'il faut savoir

Dernière mise à jour : 02 août, 2021

Il est courant que les tout-petits se plaignent de douleurs, de tensions ou d’inconfort à la mâchoire. Bien que la plupart du temps ces symptômes disparaissent d’eux-mêmes, dans d’autres cas, ils constituent les premières manifestations des troubles temporo-mandibulaires.

Dans le cadre de ce problème, la douleur est persistante et s’aggrave de jour en jour. Cela rend la mastication, la parole et même le sourire difficiles. Pour cette raison, les traitements deviennent tout à fait  nécessaires pour redonner une qualité de vie à nos enfants.

Dans cet article nous vous dirons ce que sont les troubles temporo-mandibulaires, à quoi ils sont dus et comment agir lorsqu’ils apparaissent. À lire jusqu’au bout !

Que sont les troubles temporo-mandibulaires chez l’enfant ?

Les troubles temporo-mandibulaires sont ces conditions cliniques qui impliquent les muscles masticateurs, l’articulation temporo-mandibulaire (ATM) et ses structures associées. Ce complexe articulaire est responsable de la connexion de la mâchoire inférieure avec le crâne et permet à la mâchoire de bouger.

Une ou plusieurs de ces structures peuvent être affectées par différentes causes et provoquer différents symptômes. Lorsque la mobilité de la mâchoire est altérée, les fonctions de la bouche sont également compromises.

Symptômes des troubles temporo-mandibulaires chez les enfants

Selon la cause, les manifestations des troubles temporo-mandibulaires varient. Certains des signes ou symptômes les plus courants sont les suivants :

  • Douleur : au niveau de l’articulation, autour des oreilles, dans les oreilles, dans les muscles du visage ou même dans le cou, la tête et les épaules.
  • Difficulté à effectuer des mouvements buccaux : comme mordre, mâcher, parler, sourire ou bâiller.
  • Spasmes musculaires : ce sont des mouvements soudains et involontaires des muscles masticateurs.
  • Bruits ou clics : des sons se font entendre lors de l’ouverture ou de la fermeture de la bouche.
  • Déviation de la mâchoire lors de l’ouverture ou de la fermeture de la bouche, un léger déplacement latéral est observé.
  • Vertiges
  • Perte auditive ou bourdonnement dans les oreilles.
  • Verrouillage de la mâchoire : la bouche s’ouvre d’un seul coup, mais ne peut plus se refermer.

Causes des problèmes de l’ATM chez les enfants

Bien qu’il ne soit pas tout à fait clair ce qui cause les troubles temporo-mandibulaires chez les enfants, il existe plusieurs facteurs qui pourraient favoriser leur apparition. Dans des situations stressantes, les enfants peuvent développer un bruxisme et réveiller certains des symptômes susmentionnés.

enfant en colère frustré devoirs étude devoirs livre carnet table crayon colère poing poing bruxisme atm

Le bruxisme est l’habitude de grincer des dents ou de serrer fermement la mâchoire. Cela surcharge l’ATM et provoque diverses blessures.

D’autre part, les interférences occlusales telles que les malocclusions et certaines habitudes dysfonctionnelles contribuent aux dommages de cette articulation. Les mouvements compensatoires effectués par les enfants ayant des problèmes de morsure surchargent et blessent également l’ATM.

Enfin, certaines pathologies articulaires ou musculaires et des traumatismes du visage peuvent donner naissance à cette maladie.

Diagnostic des troubles temporo-mandibulaires chez l’enfant

Lorsqu’un enfant présente certains des symptômes typiques de ce trouble, l’idéal est de consulter immédiatement le dentiste. Le professionnel peut trouver la source de l’inconfort et traiter la maladie dans les plus brefs délais.

Pour confirmer l’ATM chez un enfant, il est souvent nécessaire d’effectuer certains tests. Par exemple, un bon examen clinique et quelques radiographies, IRM ou tomodensitométrie.

Traitements des problèmes de l’ATM

Les traitements de ce trouble dépendent de la cause et du patient, car les symptômes et les facteurs qui y sont associés sont variables.

Certaines fois, l’approche consiste à laisser reposer l’articulation pendant quelques jours, afin que les structures se dégonflent et que l’affection se résolve spontanément.

Parmi les mesures générales, il est indiqué d’éviter les activités qui nécessitent des mouvements de la bouche, comme le chewing-gum ou le grincement des dents. Il faut aussi prendre la précaution de ne pas trop ouvrir la bouche en bâillant, d’assurer une alimentation sans trop de morceaux durs, de masser la zone et d’appliquer des compresses froides sur la zone pour soulager la douleur.

En cas de blocages mandibulaires, il est nécessaire de se rendre aux urgences dentaires, afin que le professionnel puisse relocaliser l’os. Celle-ci se fait par différentes manœuvres et il est souvent nécessaire de proposer une sédation au patient.

Traiter les causes du trouble fait également partie de la solution. Si ces facteurs persistent, les maux réapparaîtront encore et encore. Le dentiste peut commander des attelles pour le bruxisme, réajuster les obturations ou suggérer l’orthodontie pour corriger les malocclusions.

Dans certains cas, l’utilisation d’analgésiques peut être utile. Et dans des situations plus extrêmes, lorsque les autres thérapies ont échoué, un traitement chirurgical peut être nécessaire. Cependant, ces chirurgies ne sont pas souvent pratiquées sur les enfants.

traitement dentaire reste plaque dentiste enfant bruxisme atm

Quelques stratégies préventives

Bien que la cause exacte de ces troubles chez les enfants n’ait pas encore été déterminée, il existe certaines mesures qui aident à prévenir leur apparition.

Parmi eux, apprendre à gérer le stress et l’anxiété afin que le petit puisse libérer son énergie sans avoir besoin de serrer ou de grincer des dents. Aider à prendre conscience des situations qui suscitent le bruxisme est un moyen de contrôler l’habitude. Certains exercices de respiration ou activités de relaxation peuvent également aider.

Une bouche qui fonctionne sans gêne ni douleur est essentielle pour assurer le bien-être des enfants.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les bébés de moins de six mois ne savent pas respirer par la bouche
Être parentsLisez-le dans Être parents
Les bébés de moins de six mois ne savent pas respirer par la bouche

Il est important de veiller à ce que le nez des bébé soit toujours bien dégagé, parce qu'à moins de six moins, ils ne savent pas respirer par la bo...



  • Espinosa-De Santillana, Irene, et al. Trastornos temporomandibulares en niños y su relación con la lactancia artificial con uso del biberón. Odontología Sanmarquina 23.4: 393-399.
  • Mamani Mamani, Karen Paola. Anomalías funcionales masticatorias y su relación con trastornos temporomandibulares en niños de 9 a 10 años de edad. Institución Educativa Enrique Paillardelle Tacna, 2018. (2019).
  • Holguin Santana, M., and Torres Ibarra. Frecuencia de trastornos temporomandibulares en niños de la Clínica de Odontología Infantil de la Facultad de Odontología Unidad Torreón de la Universidad Autónoma de Coahuila.
  • Llanos, Libia Soto, et al. Signos y síntomas asociados a trastornos temporomandibulares en niños y adolescentes. Cali, Colombia. Duazary: Revista internacional de Ciencias de la Salud 16.3 (2019): 54-62.
  • Corsini, Gilda, et al. Determinación de los signos y síntomas de los trastornos temporomandibulares, en estudiantes de 13 a 18 años de un colegio de la comuna de Temuco, Chile. International Journal of Morphology 23.4 (2005): 345-352.
  • Rodríguez, Ana María Prendes, Isabel Martínez Brito, and Mercedes Faget Mora. La disfunción temporomandibular y su relación con algunos factores de riesgo en niños de 7 a 11 años. Los Arabos, Matanzas. Revista Médica Electrónica 36.1 (2014): 15-24.
  • Rodríguez-Robledo, Emilio R., et al. Prevalencia de bruxismo y trastornos temporomandibulares asociados en una población de escolares de San Luis Potosí, México. International journal of odontostomatology 12.4 (2018): 382-387.
  • Cortese, S., and D. Fridman. Análisis de trastornos temporomandibulares en niños de 10 a 15 años. Rev. Fac. de Odon. UBA· Año 30.69 (2015).
  • Herrera Boza, Marjorie Daniela. El bruxismo y su relación con las alteraciones temporomandibulares en pacientes pediátricos. Revisión sistemática. (2021).
  • González Condeza, Daniela, and Trinidad Sánchez Ruiz. Trastornos temporomandibulares en niños y adolescentes. Una revisión narrativa. Diss. Universidad Finis Terrae (Chile)–Facultad de Odontología, 2017.