Tout sur l’herpès pendant la grossesse

· 20 février 2019
Le virus de l'herpès peut être très contagieux. Mais si des précautions et des mesures nécessaires sont prises, cela n'affectera pas le bébé. Que faut-il savoir sur l'herpès pendant la grossesse ?

L’apparition du virus de l’herpès pendant la grossesse est une énorme préoccupation pour de nombreuses mères. En effet, nous savons qu’il peut infecter le bébé pendant l’accouchement et la naissance.

Il s’agit d’une maladie qui se divise en herpès simple de type 1 (HSV-1), qui affecte principalement les lèvres ou le visage. Et l’herpès de type 2 (HSV-2), qui peut toucher la zone génitale. Il se transmet généralement lors des rapports sexuels.

Types de virus de l’herpès

L’herpès se transmet par le contact direct avec les lésions. Même s’il s’agit de deux types de virus, ils peuvent être transmis de manière indistincte. Autrement dit, l’herpès simple HSV-1 peut également être contracté dans la région génitale à travers le sexe oral.

L’herpès labial

Lorsque le virus est transmis, il se déplace vers les cellules sous-cutanées, où il reste latent. Dans certains cas, il reste caché mais, dans la plupart des cas, il se manifeste par une poussée.

Par ailleurs, il se transmet par le contact direct avec les lésions, principalement à travers les bisous. Cette espèce de bouton se manifeste sous formes de plaies ou d’ampoules dans la bouche ou près de la bouche.

L'apparition du virus de l'herpès pendant la grossesse est une énorme préoccupation pour de nombreuses mères.

L’herpès génital

Ce type d’herpès se transmet surtout à travers les relations sexuelles. Il peut également se propager si une personne a un herpès labial et est en contact avec la zone génitale.

Ce virus est extrêmement dangereux pour les femmes enceintes. En effet, le risque de fausse couche est assez élevé lorsque l’infection est contractée pendant les 20 premières semaines de grossesse.

S’il survient après 32 semaines de gestation, les possibilités de transmission au nouveau-né augmentent pendant l’accouchement.

Les symptômes d’une infection de l’herpès génital

La plupart des personnes infectées ne présentent pas de symptômes ou bien ils sont très légers. Elles ne sont donc pas souvent au courant de l’infection. L’éclosion la plus forte est généralement la première parce que la personne infectée ne possède pas d’anticorps pour combattre l’infection.

Les symptômes de l’herpès ont tendance à apparaître 14 jours après l’exposition au virus et se manifestent de la façon suivante :

  • Sensation de démangeaison, de brûlure, de douleur ou de fourmillement dans la zone génitale.
  • Flux ou sécrétion vaginale.
  • Ganglions lymphatiques enflammés.
  • Douleur en urinant.
  • Apparition de points rouges sur le vagin ou la vulve. Ils s’ouvrent ensuite et se transforment en ulcères douloureux.
  • Les lésions peuvent durer quelques semaines après la première poussée.

« Certaines personnes peuvent présenter des symptômes semblables à ceux de la grippe comme la fièvre, des maux de tête et des douleurs musculaires »

Comment se transmet l’herpès pendant la grossesse ?

Bien que la médecine progresse et que les experts soulignent que les infections chez les nouveaux-nés sont chaque fois moindres, le risque que la mère transmette le virus au bébé existe toujours. Cela peut avoir de sérieuses conséquences pour la santé du bébé.

Si le virus est actif pendant l’accouchement, les probabilités augmentent. Voici en détails les formes les plus communes de transmission :

  • La forme de transmission la plus fréquente se produit à la naissance. Les vésicules qui se trouvent dans le vagin ou dans le col de l’utérus infectent l’enfant quand il passe dans le canal de naissance.
  • Le risque est beaucoup plus élevé lorsque la maman contracte le virus à l’approche de l’accouchement.
  • Les cas où la contagion est due à la rupture du sac amniotique sont peu nombreux.

Une césarienne est-elle pratiquée en cas d’herpès pendant la grossesse ?

Tout dépend du moment de l’infection. Si la femme enceinte a contracté le virus avant la grossesse ou après le troisième trimestre de grossesse et ne présente aucun symptôme, elle peut accoucher naturellement.

En effet, la mère développe des anticorps contre l’herpès après avoir contracté la maladie. Cela transmet l’immunité au bébé.

Toutefois, si la maman présente une éruption cutanée ou des symptômes d’une poussée possible à l’approche de l’accouchement, une césarienne sera nécessaire immédiatement.

Si vous avez contracté un herpès pendant la grossesse lors de la phase finale, les experts conseillent de réaliser une césarienne même en l’absence de symptômes de l’accouchement.

L'herpès pendant la grossesse peut être énormément dangereux pour le bébé.

Prévention de l’herpès

Si vous êtes au courant de la présence du virus depuis un certain temps ou d’une éventuelle contamination de l’herpès pendant la grossesse, il est important de prendre certaines mesures pour prendre soin de la santé du bébé :

Avant la grossesse

  • Si la mère soupçonne la présence du virus, il est primordial de procéder à un contrôle sérologique mensuel voire même bimensuel.
  • Les femmes qui ont obtenu un résultat positif au test de dépistage de l’herpès avant la grossesse doivent effectuer des examens sexuels hebdomadaires à partir de la semaine 32 de gestation.
  • Au cas où le résultat indique la présence du virus, le spécialiste examinera la femme avec un colposcope pour confirmer cette présence.
  • Durant les premières semaines de grossesseil faut vérifier le taux d’anticorps pour vérifier si le bébé peut être infecté.

Après la naissance du bébé

  • Se laver soigneusement les mains lorsque l’on tient l’enfant dans les bras.
  • Donner le sein uniquement s’il n’y a pas de lésions d’herpès sur le mamelon.
  • Ne pas embrasser l’enfant en cas d’herpès labial.
  • Le risque de contagion diminue après quatre semaines.

L’herpès pendant la grossesse peut être très dangereux pour le bébé. Pour cela, vous devez prendre les mesures afin d’éviter la contamination. Et si nécessaire, réaliser une césarienne sans risquer un accouchement naturel.

Pour terminer, il est extrêmement important de s’informer sur ce virus pour empêcher toute contagion dont pourrait souffrir l’enfant.