Thrombose et grossesse : un duo dangereux

4 mars 2019
La thrombose et la grossesse forment un duo dangereux. En effet, cela entraîne l'adoption d'une série de soins particuliers et de contrôles médicaux pour pouvoir surmonter cette situation. Découvrez-en davantage dans cet article.

Thrombose et grossesse forment un duo dangereux. Néanmoins, avec un diagnostic précoce et l’adoption de certaines mesures, on peut surmonter la situation.

Rappelons que la circulation sanguine peut être affectée par la présence d’un caillot. Cela entraîne ce que l’on appelle une thrombose. En savoir plus sur ses caractéristiques aidera à prévenir cette maladie.

Pendant la grossesse, les probabilités de souffrir d’une thrombose augmentent. Cela est dû au fait que le sang de la femme enceinte est plus propice à former des caillots en raison de quelques changements de coagulation ou dans le placenta.

En outre, l’utérus grossit et diminue ainsi la circulation sanguine, notamment dans les membres inférieurs. Découvrez pourquoi la thrombose et la grossesse sont des situations qui ne s’associent pas.

Qu’est-ce qu’une thrombose ?

L’on dénomme « thrombose » un caillot qui se forme à l’intérieur des vaisseaux sanguins, notamment aux extrémités. Il s’agit pour autant d’une des possibles complications qui peuvent survenir pendant une grossesse.

La thrombose est une pathologie très courante chez les femmes qui ont des varices, sont sédentaires, obèses ou on plus de 30 ans. Le risque d’en souffrir augmente au fur et à mesure de l’avancée de la grossesse.

La thrombose peut apparaître en surface ou dans les veines. Elle peut entraîner de graves complications. En effet, les caillots peuvent se détacher, obstruer ainsi le flux sanguin et ainsi causer une embolie pulmonaire. On estime que la grossesse augmente de 10 % le risque de souffrir de cette maladie.

Lisez également :
Complications liées à une prise de poids trop importante pendant la grossesse

Le schéma de la thrombose

Les symptômes d’une association thrombose et grossesse

Pendant la grossesse, la rétention de liquides dans les cellules de l’organisme est un phénomène très courant, notamment dans les jambes. Cette inflammation peut néanmoins être accompagnée par les symptômes suivants :

  • Fièvre.
  • Toux et douleurs thoraciques.
  • Chaleur et tuméfaction du mollet (phlébite).
  • Tachycardie et difficultés à respirer.
  • Rougeurs au niveau de l’extrémité touchée.
  • Douleur aiguë qui s’étend de la cuisse au mollet.

Causes possibles de la thrombose pendant la grossesse

Bien que la grossesse soit un facteur de risque, il peut également se combiner avec les causes suivantes :

  • Obésité.
  • Sédentarité.
  • Grossesse multiple.
  • Pré-éclampsie et éclampsie.
  • Troubles intestinaux.
  • Césarienne ou accouchement prématuré.
  • Troubles de la coagulation.
  • Pression exercée par la croissance du foetus.

On peut réduire le risque de souffrir de thrombose pendant la grossesse si on aide à diminuer les effets des causes précédentes.

Complications de la grossesse lors d’une thrombose

Souffrir d’une thrombose pendant la grossesse peut entraîner les conséquences suivantes :

  • Restriction de croissance foetale.
  • Fausses couches jusqu’au premier trimestre de grossesse.
  • Décollement placentaire. Il s’agit de la séparation partielle ou totale du placenta de la paroi utérine. En outre, cette complication s’accompagne d’une grave hémorragie mettant en danger la vie de la mère et du bébé.

Traitements de la thrombose

Le traitement dépendra du type de thrombose dont vous souffrez. Voici les deux types de thrombose qui existent :

  1. Thrombose superficielle. Dans ce cas, le traitement se basera sur des mesures prophylactiques telles que l’élévation des jambes, l’exercice physique, l’utilisation de bas de contention ou de chaussettes élastiques spéciales. Ce traitement est parfois complété par la prise d’un anti-coagulant comme l’aspirine.
  2. Thrombose profonde. Pour ce type de thrombose, le traitement contient des médicaments anti-coagulants de type héparine.

Si le caillot parvient au niveau des poumons, une embolie pulmonaire peut survenir. Une fois détectée, la femme enceinte doit recevoir des soins médicaux spécialisés, voire être hospitalisée.

Les globules rouges

Comment prévenir une thrombose pendant la grossesse ?

En soi, la meilleure manière d’éviter cette pathologie est d’augmenter l’exercice physique qui favorise la circulation sanguine. On peut également appliquer les méthodes suivantes en complément :

  • Éviter le travail sous des températures élevées.
  • Conserver une alimentation équilibrée et riche en nutriments.
  • Éviter de rester longtemps assise ou allongée.
  • Aller se promener fréquemment, avec un minimum de 150 minutes hebdomadaires.
  • Ne pas porter de vêtements ajustés qui empêchent une bonne circulation sanguine.
  • Ne pas croiser les jambes trop longtemps. Cela empêche le retour veineux.
  • Consommer les médicaments prescrits par le médecin pour prévenir ou traiter la thrombose pendant la grossesse.
  • Si vous êtes en repos, demander conseil à votre médecin pour la rotation et l’élévation des jambes.
  • Avoir un suivi médical spécifique qui comporte des examens de coagulation, des échographies Doppler, contrôles de tension et exploration des veines.
  • Une autre bonne alternative est de surveiller scrupuleusement son alimentation. Éviter ainsi la nourriture trop riche en sel.

En somme, thrombose et grossesse forment un duo dangereux. Néanmoins, avec un diagnostic précoce et une bonne prise en charge médicale, vous pouvez surmonter la situation.

En outre, il est essentiel d’observer attentivement les symptômes et boire suffisamment d’eau. Cela réduira considérablement les risques de souffrir d’une thrombose.

 

  • Le Querrec, A. (2003). Maladie veineuse thromboembolique de la grossesse. Revue Du Praticien.

  • Chauleur, C., Gris, J.-C., Seffert, P., & Mismetti, P. (2012). Actualités sur les facteurs de risque et la prévention des complications thrombotiques de la grossesse. Gynécologie Obstétrique & Fertilité. https://doi.org/10.1016/j.gyobfe.2012.02.007

  • Schmitt, C., Debord, M. P., Grange, C., Ben Cheikh, A., Krauth, J. P., Dupuis, O., … Raudrant, D. (2010). Thrombose veineuse surrénalienne en cours de grossesse. Journal de Gynecologie Obstetrique et Biologie de La Reproduction. https://doi.org/10.1016/j.jgyn.2009.09.012