Syndrome de fatigue chronique chez les adolescents

23 novembre, 2020
Votre adolescent est souvent très fatigué pendant la journée ? Il se peut qu'il souffre du syndrome de fatigue chronique. Découvrez en quoi consiste cette maladie !

Selon la doctoresse Brenda Cubillo Badillajusqu’à 70 % des adolescents admettent se sentir très somnolents et excessivement fatigués pendant la journée. Cela peut être dû à de multiples raisons, parmi lesquelles nous pouvons citer le fait de souffrir du syndrome de fatigue chronique. Egalement appelé encéphalomyélite myalgique ou maladie systémique d’intolérance à l’effort.

Dans ces cas, il est important de l’identifier rapidement car, plus tôt il est détecté, plus tôt le traitement peut être commencé. On évite ainsi l’aggravation des symptômes et les complications qui peuvent survenir à cause de cette maladie.

C’est pourquoi, nous vous expliquons aujourd’hui en quoi consiste le syndrome de fatigue chronique chez les adolescents et quelles sont ses caractéristiques principales.

Syndrome de fatigue chronique chez les adolescents

Le syndrome de fatigue chronique est une maladie grave et complexe qui se caractérise par la présence de fatigue intense, régulière et incapacitante.

Un adolescent somnolent.

Ce syndrome se manifeste généralement chez les adultes, en particulier chez les femmes, entre 40 et 50 ans. Néanmoins, il peut également se présenter à tout âge de la vie, mais son apparition est plus courante à l’adolescence que pendant l’enfance.

Critères de diagnostic

Pour son diagnostic, selon le Groupe International d’Etude du Syndrome de Fatigue Chroniqueil est nécessaire de remplir les critères suivants :

  • Fatigue chronique persistante (pendant six mois minimum) ou intermittente, sans explication apparente et qui ne disparaît pas avec le repos. Cela a un impact négatif sur le fonctionnement diurne et la réalisation des activités quotidiennes.
  • Il n’existe pas forcément la présence d’autres maladies responsables de la fatigue chronique qui pourraient l’expliquer.

Par ailleurs, il faut souligner que chez les enfants et les adolescents, il n’est pas nécessaire d’avoir six mois minimum de fatigue. Il suffit effectivement de souffrir de fatigue pendant trois mois. En outre, quatre ou plus des symptômes suivants doivent être présents :

  • Troubles de la concentration ou de la mémoire.
  • Mal de gorge récurrent.
  • Ganglions lymphatiques cervicaux ou axillaires douloureux. Autrement dit, inflammation des ganglions lymphatiques dans certaines parties du corps.
  • Douleurs musculaires constantes.
  • Douleurs dans les articulations, sans signes inflammatoires.
  • Céphalée d’apparition récente ou présentant des caractéristiques différentes de celles habituelles.
  • Sommeil peu réparateur.
  • Sentiment de mal-être 24 heures après un effort physique ou mental.

Traitement de la maladie et pronostic à l’adolescence

Actuellement, il n’existe pas de remède spécifique pour guérir le syndrome de fatigue chronique. Toutefois, il existe des traitements ainsi que des ressources qui permettent de contrôler et de diminuer la gravité des symptômes résultant de la maladie. Par exemple :

  • Psychologie cognitivo-comportementale.
  • Traitement pharmacologique.
  • Réalisation d’exercice physique progressif.
  • Acquisition de bonnes habitudes pour l’hygiène du sommeil.
  • Groupes de soutien.
  • Traitement pour le déséquilibre orthostatique.
  • Traitement de la douleur.
Une adolescente qui baille.

Grâce à ce type de traitements, ajustés aux besoins et aux caractéristiques des patients, les adolescents qui souffrent de fatigue chronique récupèrent généralement, de façon partielle ou totale, dans un délais moyen de quatre ou cinq ans après l’apparition des premiers symptômes. En effet, ils ont tendance à se rétablir beaucoup mieux et plus rapidement que les sujets adultes.

A propos du syndrome de fatigue chronique…

Le syndrome de fatigue chronique a un impact négatif et significatif sur le quotidien de la personne qui en souffre. Dans le cas des adolescents, cela peut générer des conséquences dévastatrices sur les résultats scolaires et les relations sociales

Ce sont deux aspects fondamentaux de cette étape du développement. Cela peut donc entraîner des sentiments récurrents de colère, de culpabilité, d’anxiété, de solitude et d’abandon.

Malheureusement, malgré la gravité de cette maladie, il s’agit encore aujourd’hui d’un syndrome peu connu de la population. Bien qu’il existe de plus en plus de conscience et de sensibilisation à ce sujet. De nombreux scientifiques se penchent effectivement sur la question dans le but d’offrir une meilleure qualité de vie aux personnes qui souffrent de cette maladie.

Maintenant que vous en savez davantage sur le syndrome de fatigue chronique, pensez-vous que votre adolescent en souffre ? Si c’est le cas, nous vous conseillons vivement de consulter un médecin afin qu’il puisse dissiper tous les doutes et, si nécessaire, débuter le traitement correspondant.