Signes d'anxiété chez les enfants qui peuvent passer inaperçus

Parfois, nous négligeons les comportements et les attitudes des enfants qui cachent de graves problèmes tels que l'anxiété. Nous évoquons quelques signes qui peuvent vous aider à les identifier.
Signes d'anxiété chez les enfants qui peuvent passer inaperçus

Dernière mise à jour : 02 août, 2022

Certaines difficultés psychologiques vécues par les plus petits sont frappantes et évidentes. Par exemple, des problèmes de comportement. Cependant, d’autres manifestations d’inconfort, comme les états d’anxiété, sont plus subjectives et donc plus difficiles à détecter pour les adultes. Comme les enfants ne savent pas toujours ou ne peuvent pas toujours exprimer clairement ce qu’ils vivent, il est important d’être à l’affût de plusieurs signes d’anxiété chez les enfants qui peuvent passer inaperçus.

Souvent, nous minimisons les comportements et les attitudes des petits en pensant qu’il s’agit d’une phase ou d’un “caprice”.

Mais les styles de pensée que nous avions l’habitude d’utiliser dans l’enfance et les émotions que nous ressentons le plus souvent sont gravés en nous. Pour cette raison, il faut veiller à ce que ces bases soient aussi positives et favorables que possible. Puisqu’elles détermineront en grande partie la personnalité adulte.

Un enfant qui manifeste de l’anxiété au cours de ses premières années court un risque accru de développer des troubles anxieux plus tard dans sa vie. Surtout si nous ne lui apprenons pas à rediriger ces pensées et à changer cette tendance. Par conséquent, il est judicieux d’être conscient et d’agir dès les premiers signes.

Signes d’anxiété chez les enfants

Garçon avec son doigt dans sa bouche parce qu'il souffre d'anxiété.

Symptômes somatiques

Les symptômes somatiques sont les signes les plus faciles à identifier. Car les plus petits expriment clairement leur douleur physique ou leur inconfort. Ce sont des manifestations physiologiques d’une difficulté qui se déroule au niveau mental. Il peut s’agir de maux de tête, de problèmes d’estomac, de nausées, de tensions musculaires. Ou de toute autre affection pour laquelle il n’existe aucune explication médicale ou organique.

Gardez à l’esprit que les enfants n’ont pas encore complètement développé leur intelligence émotionnelle. Pour la même raison, il peut être difficile pour eux d’identifier et de gérer leurs propres émotions. En l’absence de ressources pour gérer ce qu’ils ressentent, cela finit par se manifester dans leur corps physique.

Alors, si votre bout de chou a de gros maux de tête avant d’aller à l’école ou vomit à l’approche d’un examen ou d’une compétition sportive, soyez attentif. Il a besoin de vous pour l’aider à gérer une anxiété qui le submerge.

Perfectionnisme

Le perfectionnisme chez les enfants est un autre signe clair d’anxiété. Cela se manifeste lorsqu’ils sont très exigeants avec eux-mêmes et avec tout ce qu’ils font. Ils ne sont jamais satisfaits du résultat de leurs tâches et ne se permettent pas d’échouer. Ils voient l’erreur comme quelque chose de catastrophique et ils s’inquiètent de la possibilité de faire une erreur. Cela dénote des niveaux élevés d’anxiété interne qu’il faut apprendre à gérer.

Vous pouvez détecter le perfectionnisme chez vos enfants en voyant comment ils gèrent leur travail scolaire, mais aussi leurs activités ludiques. Observez s’il est difficile pour eux de tolérer la frustration lorsque quelque chose ne va pas. Faites attention à la façon dont ils réagissent aux critiques et à ce qu’ils pensent de leurs réalisations.

Ces enfants recherchent toujours l’approbation des autres et sont très sensibles à l’avis des autres. Un petit échec ébranle leur estime de soi et aucune réussite ne leur semble assez bonne. De plus, ils ont tendance à éviter de prendre des risques et optent pour des activités familières de peur de ne pas être à la hauteur de la tâche.

Inquiétude excessive

Enfin, un autre des signes les plus clairs d’anxiété chez les enfants est l’inquiétude excessive. Certains enfants peuvent se sentir excessivement bouleversés par des situations qui, pour d’autres enfants de leur âge, sont indifférentes, voire positives.

Un enfant anxieux à son bureau.

Par exemple, ils peuvent craindre de partir en voyage scolaire ou de passer la nuit chez un ami. Les activités qui devraient les exciter, paradoxalement, génèrent de l’anxiété. Cela peut masquer des problèmes tels que l’anxiété de séparation, la phobie sociale, une faible estime de soi et d’autres conditions à surveiller.

Comment agir sur les signes d’anxiété chez les enfants?

Enfin, si vous détectez l’une des manifestations ci-dessus chez votre enfant, ne la minimisez pas. L’anxiété est généralement causée par une série de pensées ou de croyances dysfonctionnelles qui doivent être détectées et modifiées. Aidez votre enfant à le faire. Aussi, apprenez-lui une technique efficace pour réguler ses émotions, comme la méditation ou la relaxation.

Tout d’abord, demandez l’aide d’un professionnel si nécessaire. N’oubliez pas que les habitudes acquises dans l’enfance se maintiennent à l’âge adulte. Ne laissez pas l’anxiété s’installer dans le jeune esprit de vos enfants. Donnez-leur de bonnes stratégies d’adaptation.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment faire pour lutter contre l’anxiété infantile ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Comment faire pour lutter contre l’anxiété infantile ?

Près de 20% des enfants pourraient souffrir d'anxiété infantile. C'est un problème plus fréquent qu'on ne le pense. Que faire pour aider son enfant...