3 questions fréquentes sur l'alimentation des bébés

Il existe une série de questions fréquentes au sujet de l'alimentation des bébés qu'il convient de connaître afin d'éviter de commettre des erreurs qui pourraient conditionner leur développement.
3 questions fréquentes sur l'alimentation des bébés

Dernière mise à jour : 14 septembre, 2022

L’alimentation des bébés peut générer une série de doutes pour les toutes nouvelles mamans. En effet, les besoins nutritionnels des tout-petits sont différents et varient au fil des mois. À ce stade, il est essentiel d’offrir un bon régime diététique pour atteindre un développement et une croissance optimaux, ce qui empêchera également les altérations de santé à l’avenir.

Avant de commencer, il est important de mentionner que jusqu’à 6 mois de vie, l’allaitement maternel exclusif est préférable. Dans le cas contraire, vous pouvez recourir à un produit maternisé, mais vous devez toujours bien faire attention à l’étiquetage. Gardez à l’esprit qu’il existe des laits contenant trop de sucres ajoutés, ce qui ne serait pas une bonne chose.

Voici quelques questions fréquentes au sujet de l’alimentation des bébés

Nous allons ici vous parler des doutes les plus fréquents concernant l’alimentation des bébés. Gardez à l’esprit qu’il existe une série de guides pour l’introduction des différents aliments dans l’alimentation complémentaire qu’il est important de respecter. Sinon, davantage d’allergies pourraient se développer au fil des ans.

En ce qui concerne les préparations pour nourrissons, vous pouvez opter pour celles qui contiennent des protéines hydrolysées.

1. Quand faut-il commencer l’alimentation complémentaire ?

Comme nous l’avons évoqué, jusqu’à 6 mois de vie, il est préférable d’opter pour l’allaitement maternel exclusif. Cela génère une série d’avantages sur la santé future qui ont été largement mis en évidence. En fait, le lait maternel fournit non seulement des nutriments mais également des composés bioactifs qui stimulent le fonctionnement du système immunitaire. Ils peuvent protéger le petit contre le développement d’infections et de pathologies complexes. S’il n’est pas possible d’offrir le sein, voici les autres options :

  • Tournez-vous vers les banques de lait. De cette façon, vous ne perdez pas les avantages mentionnés ci-dessus.
  • Optez pour une alimentation à base de produits maternisés. Cela devrait être la dernière option. Si vous faites appel à ces derniers, il existe des alternatives pour tous les goûts sur le marché. Il y a même des options avec des protéines hydrolysées pour ceux qui ont des limitations digestives.

2. Est-il préférable d’offrir de la bouillie ou des aliments entiers ?

Depuis quelques années, la pratique du Baby Led Weaning est devenue à la mode. Cette méthode consiste à offrir des aliments entiers au bébé de plus de 6 mois, sous une certaine surveillance, afin qu’il puisse les manipuler et les consommer à sa guise. Ainsi, l’enfant se familiarise avec ces derniers et avec leurs caractéristiques organoleptiques, ce qui empêchera de futurs rejets.

D’un point de vue nutritionnel, cela n’apporte pas beaucoup d’avantages sur le moment. Cela dit, il est primordial de pouvoir maintenir une alimentation variée au fil des années : par conséquent, si le mécanisme a un impact positif sur l’adhérence, ce sera positif. Par exemple, les aliments végétaux génèrent souvent un rejet chez les enfants. Or, ils contiennent des antioxydants qui ont été associés à un risque moindre de maladie, comme le confirme une étude publiée dans le European Journal of Medicinal Chemistry.

Lorsque vous offrez le sein au bébé, il est préférable de le nourrir à la demande. Le petit régule son alimentation en fonction de son appétit.

3. Quelle quantité de nourriture faut-il donner au bébé ?

Quand on a recours à l’allaitement maternel exclusif, les tétées doivent se faire à la demande du bébé, à moins qu’il ne soit en surpoids ou qu’un problème l’en empêche. Une fois qu’il a 6 mois et que l’on commence à inclure des aliments solides, on peut mettre en place 3 ou 4 repas principaux, mais il faudra continuer à allaiter à la demande à tout moment de la journée. En effet, les aliments ne pourront pas pleinement combler les besoins des plus petits à ce moment.

Bien évidemment, il ne faut pas forcer l’enfant à manger. Les mécanismes de l’appétit et de la satiété doivent marquer le rythme de l’alimentation. Dans le cas où le petit ne parvient pas à grandir et à prendre du poids, une attention particulière doit être portée sur ce point.

Au sujet des questions fréquemment posées sur l’alimentation des bébés

Comme vous avez pu le voir, il existe une série de doutes fréquents liés à l’alimentation des bébés que vous devez connaître. À cette période, il est essentiel d’optimiser l’alimentation pour consolider la croissance adéquate de l’enfant et éviter les pathologies dans le futur. Il faudra non seulement se concentrer sur le régime alimentaire mais il sera également important de transmettre de bonnes habitudes générales. Le fait que le bébé dorme suffisamment fera une différence.

Enfin, n’oubliez pas que si vous proposez des aliments entiers au bébé, il faut éviter ceux qui peuvent provoquer l’étouffement. Il faut toujours les préparer en premier et choisir ceux qui ont une texture plus adaptée. La surveillance sera également essentielle pour éviter des frayeurs inutiles. Il est préférable de commencer par des fruits, puis de passer à d’autres produits.

Cela pourrait vous intéresser ...
Commencer avec les aliments solides dans l’alimentation de mon bébé
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Commencer avec les aliments solides dans l’alimentation de mon bébé

Après les premiers mois d'allaitement, l'alimentation du bébé change et vous pouvez commencer à lui donner des aliments solides. Comment s'y prendr...



  • Binns C, Lee M, Low WY. The Long-Term Public Health Benefits of Breastfeeding. Asia Pac J Public Health. 2016;28(1):7-14. doi:10.1177/1010539515624964
  • Neha K, Haider MR, Pathak A, Yar MS. Medicinal prospects of antioxidants: A review. Eur J Med Chem. 2019;178:687-704. doi:10.1016/j.ejmech.2019.06.010

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.