Que sont les banques de lait ?

31 juillet 2019
Actuellement, il existe différentes alternatives lorsqu'il n'est pas possible pour la mère d'allaiter son bébé naturellement. L'une d'entre elles sont les banques de lait, des institutions qui travaillent avec toutes les garanties pour une alimentation saine et sûre pour les petits.

La meilleure chose pour un nouveau-né est que sa mère lui donne du lait maternel. Par le passé, les nourrices pouvaient prendre la place de la mère et nourrir le bébé. Les banques de lait existent depuis le début du 20e siècle.

Aujourd’hui, on connaît presque tout sur les innombrables bienfaits du lait maternel pour le nouveau-né dans ses premières années. Par conséquent, lorsque l’allaitement maternel n’est pas possible, les banques de lait maternel sont la meilleure alternative. Ces institutions garantissent une alimentation saine, en particulier pour les prématurés.

Que sont les banques de lait ?

Les banques de lait sont des établissements sanitaires pour la collecte, le traitement, le stockage et la distribution du lait humain pasteurisé. Le terme « banque de lait » peut aussi désigner le stockage qu’une mère fait de son propre lait. Ceci peut être utile si la mère est absente pendant une longue période ou si elle doit quitter son bébé pour une raison quelconque.

En général, les banques de lait publiques sont destinées aux bébés qui ne peuvent pas être allaités par leur propre mère. En outre, ils partagent certaines caractéristiques :

  • Le lait est donné par des mères qui allaitent et qui sont en bonne santé.
  • Une série de tests est effectuée pour s’assurer que le lait est sain et propre à la consommation.
  • C’est un service gratuit pour les familles qui en ont besoin, sur indication médicale.
Le fonctionnement des banques de lait

Comment fonctionnent les banques de lait ?

Le travail des banques de lait commence par la sélection des donneurs. Pour ce faire, les mères doivent d’abord être interrogées par le personnel de la banque de stockage. Il est nécessaire de connaître leurs habitudes, les médicaments qu’elles prennent ou si elles souffrent d’une maladie qui pourrait être transmise par le lait.

Elles doivent ensuite subir des analyses sanguines pour écarter la possibilité de contracter des maladies infectieuses comme le VIH, l’hépatite B ou C ou la syphilis. Une fois sélectionnée, la femme doit autoriser le don.

Après cela, la femme sélectionnée se verra remettre un tire-lait et des contenants de stockage. Une fois extrait, le lait est congelé et doit être livré en moins de quinze jours.

Le lait est ensuite testé ; certains échantillons peuvent être jetés après des études microbiologiques. Comme le contenu nutritionnel du lait maternel est très variable, le lait de différentes mères sera mélangé et pasteurisé.

Enfin, le liquide est emballé, étiqueté et conservé au congélateur jusqu’au moment du don. Il est généralement classé en fonction de l’âge des nourrissons.

« Les banques de lait sont des établissements sanitaires qui permettent la collecte, le traitement, le stockage et la distribution du lait humain pasteurisé. »

Les banques de lait dans le monde

La première banque de lait a été créée à Vienne (Autriche) en 1900. L’initiative a été reproduite à Boston (États-Unis), en 1910, à Buenos Aires (Argentine), en 1921, et à Rio de Janeiro (Brésil), en 1943.

Aujourd’hui, il existe des banques de lait dans pratiquement toutes les parties du monde. De fait, leur mise en œuvre est de plus en plus répandue : en Europe, il y en a plus de 200.

Non seulement ces institutions donnent du lait humain, mais elles font aussi la promotion de l’allaitement maternel comme une pratique saine. Elles informent les mères et les encouragent à devenir donneuses. En outre, les statistiques montrent que l’allaitement maternel augmente dans les régions où il existe des banques de lait.

Depuis 1998, le Brésil a mis en oeuvre le Réseau brésilien des banques de lait humain (Red BLH-BR). Il a son siège social à Rio de Janeiro et est le plus grand réseau de banques de lait au monde.

Les banques de lait et le tire-lait

C’est une question de politique publique

Les politiques publiques qui encouragent l’allaitement maternel visent clairement à réduire la mortalité infantile. Parmi ces initiatives publiques figure la création de banques de lait humain. L’Organisation mondiale de la santé a souligné en 2001 que cette stratégie était l’une des meilleures pour réduire la mortalité infantile.

En 2010, le 19 mai a été proclamé Journée mondiale du don de lait maternel. Il s’agit d’une initiative du Programme ibéro-américain de banques de lait humain et de l’Organisation panaméricaine de la santé. Ainsi, chaque année, cette date est donc utilisée pour promouvoir l’importance de l’allaitement maternel pour tous les bébés.