Qu'est-ce qui peut causer de l'urticaire chez les enfants?

L'urticaire chez les enfants est une affection courante. Nous allons ici vous indiquer ses principales causes pour savoir comment les éviter.
Qu'est-ce qui peut causer de l'urticaire chez les enfants?
Maria del Carmen Hernandez

Rédigé et vérifié par la dermatologue Maria del Carmen Hernandez.

Dernière mise à jour : 18 décembre, 2022

L’urticaire chez les enfants est une affection courante qui se caractérise par la présence de cloques ou de réactions allergiques à certains allergènes. Selon la durée des signes et des symptômes, l’urticaire sera considérée comme aiguë ou chronique. Les lésions peuvent varier par leur emplacement, forme, nombre et taille.

Causes de l’urticaire chez les enfants

Selon une revue publiée dans Current opinion in allergy and clinical immunology, l’urticaire aiguë spontanée est la présentation la plus fréquente chez les enfants.

L’urticaire est le développement de papules, d’angiœdème ou des deux à la fois. Les lésions urticariennes ont trois caractéristiques distinctives :

  • Rougeur.
  • Cloques.
  • Démangeaisons.

Dans l’angiœdème, en particulier dans des zones telles que les muqueuses des paupières et des lèvres, on note un gonflement soudain de la peau.

Bras d'un enfant avec de l'urticaire.

1. Infections virales, bactériennes ou parasitaires

L’infection est une cause prédisposante plus fréquente (plus de 40 %) à l’urticaire chez les enfants et les nourrissons par rapport aux adultes.

Les infections virales et bactériennes aggravent ou provoquent l’urticaire, tandis que les infections parasitaires le font dans une moindre mesure.

Les infections respiratoires telles que la sinusite, l’amygdalite, les abcès dentaires, les infections des voies urinaires, l’hépatite, la mononucléose infectieuse peuvent provoquer des accès d’urticaire.

Une fois l’infection qui a déclenché l’urticaire résolue, toutes les manifestations cutanées disparaîtront progressivement.

2. L’allergie alimentaire, l’une des causes de l’urticaire chez les enfants

L’un des cas caractéristiques de réaction cutanée aux aliments est provoqué lors de l’ingestion de gluten chez les patients atteints de la maladie cœliaque. Les œufs, le lait et les arachides sont les causes les plus courantes d’allergies alimentaires chez les enfants, et on peut également inclure le blé, le soja et les fruits secs.

Certains des éléments déclencheurs sont les suivants :

  • Fruits de mer.
  • Cacahuète.
  • Noix.
  • Additifs alimentaires.
  • Aliments fermentés

Les symptômes ou signes apparaissent quelques minutes ou heures après avoir mangé la nourriture. Cependant, non seulement de l’urticaire se développe, mais des vomissements, des nausées, de la diarrhée ou des démangeaisons peuvent également survenir.

Il n’existe aucun médicament pour prévenir les allergies alimentaires. Cependant, l’exclusion des aliments élimine complètement les symptômes.

3. Médicaments

Tout médicament peut provoquer une réaction chez les enfants. Cependant, ce n’est pas le facteur étiologique le plus fréquent : il n’est que d’environ 2 %.

Les médicaments les plus impliqués dans la génération de poussées allergiques sont les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), les inhibiteurs de l’ECA (IECA), le glyburide, la metformine, la pénicilline et le lorazépam.

D’autres médicaments qui déclenchent généralement des réactions allergiques sont les bêta-lactamines, qui s’administrent en association avec des pénicillines pour les symptômes pharyngés.

Les manifestations cliniques peuvent apparaître de 1 à 2 heures jusqu’à 15 jours après la prise du médicament. La résolution de l’épisode allergique se fait à travers l’administration d’un substitut du médicament, si nécessaire.

4. Piqûres d’insectes

L’urticaire papuleuse est une maladie inflammatoire chronique, c’est-à-dire que c’est la manifestation cutanée des piqûres d’arthropodes chez les enfants.

Les puces et les moustiques sont les insectes les plus fréquemment associés à ce type de pathologie. L’urticaire papuleuse apparaît généralement dans les premières années de la vie et s’améliore vers l’âge de 7 ans.

La pathologie se caractérise par une réaction d’hypersensibilité et la présence de différentes lésions cutanées :

  • Papules
  • Vésicules.
  • Plaques.
  • Cloques.
  • Croûtes.

En raison des piqûres d’insectes constantes, l’enfant peut développer des lésions résiduelles hyperpigmentées ou hypopigmentées, ou même des démangeaisons intenses, des infections graves et des cicatrices.

Il peut y avoir des réactions allergiques aux piqûres d’insectes qui aboutissent à des cas graves, ce qui nécessitera l’intervention de personnel spécialisé dans les établissements médicaux. Cela peut déboucher sur des cadres d’anaphylaxie sévère.

Enfant avec de l'urticaire qui pleure.

5. Les températures extrêmes, une autre cause possible

Aussi appelée urticaire cholinergique, il s’agit d’une urticaire physique qui présente des plaques associées à la chaleur. Elle est due à l’augmentation de la température corporelle centrale à cause des facteurs suivants :

  • Consommation d’aliments épicés.
  • Après l’exercice.
  • Exposition au stress.

Les manifestations cliniques les plus prédominantes sont les papules ou plaques qui entraînent un prurit intense ; elles sont nombreuses et petites (de 1 à 5 millimètres). Ces lésions peuvent persister de quelques minutes à quelques heures. Cependant, les éruptions cutanées de ce type d’urticaire sont généralement de courte durée, contrairement aux autres.

L’urticaire au froid est généralement idiopathique mais peut survenir chez les enfants porteurs d’anticorps dépendants du froid tels que les cryoglobulines ou les agglutinines froides.

La prévention de l’urticaire

L’urticaire est une éruption cutanée aiguë ou chronique qui peut être très irritante. L’angiœdème peut accompagner l’urticaire et, dans de rares cas, peut être fatal.

Dans le traitement des enfants atteints d’urticaire, s’il existe un facteur étiologique ou déclencheur détectable, il doit être évité et le patient ou les membres de sa famille doivent être avertis de l’existence possible d’une urticaire physique. Des diagnostics différentiels doivent aussi être envisagés, comme la dermatite de contact, la dermatite atopique ou l’eczéma.

Cela pourrait vous intéresser ...
Urticaire chronique chez les enfants
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Urticaire chronique chez les enfants

Voici ce que vous devez savoir au sujet de l'urticaire chronique chez les enfants ainsi que la manière d'agir pour traiter de manière appropriée ce...



  • Marrouche N, Grattan C. Childhood urticaria. Curr Opin Allergy Clin Immunol. 2012 Oct;12(5):485-90. doi: 10.1097/ACI.0b013e3283574cb3. PMID: 22825024.
  • Sackesen C, Sekerel BE, Orhan F, Kocabas CN, Tuncer A, Adalioglu G. The etiology of different forms of urticaria in childhood. Pediatr Dermatol. 2004 Mar-Apr;21(2):102-8. doi: 10.1111/j.0736-8046.2004.21202.x. PMID: 15078346.
  • Imbalzano E, Casciaro M, Quartuccio S, Minciullo PL, Cascio A, Calapai G, Gangemi S. Association between urticaria and virus infections: A systematic review. Allergy Asthma Proc. 2016 Jan-Feb;37(1):18-22. doi: 10.2500/aap.2016.37.3915. Epub 2015 Dec 3. PMID: 26637522.
  • Haussmann J, Sekar A. Chronic urticaria: a cutaneous manifestation of celiac disease. Can J Gastroenterol. 2006 Apr;20(4):291-3. doi: 10.1155/2006/871987. PMID: 16609761; PMCID: PMC2659909.
  • Volonakis M, Katsarou-Katsari A, Stratigos J. Etiologic factors in childhood chronic urticaria. Ann Allergy. 1992 Jul;69(1):61-5. PMID: 1626761.
  • Sibbald RG. Physical urticaria. Dermatol Clin. 1985 Jan;3(1):57-69. PMID: 4092383.

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.