Qu'est-ce que le signe de Chadwick ?

19 mars, 2021
Le signe de Chadwick est considéré comme l'un des symptômes les plus courants en cas de grossesse. Cependant, il peut aussi apparaître lors du cycle menstruel.

L’absence ou le retard des règles est souvent l’un des premiers signes de grossesse. Cependant, ce n’est pas un facteur déterminant. En effet, de nombreuses femmes ont souvent des cycles menstruels irréguliers ou retardés. Le signe de Chadwick fait partie d’une longue liste de symptômes qu’on observe en cas de grossesse. Mais qu’est-ce que le signe de Chadwick ?

Qu’est ce que le signe de Chadwick ?

Le signe de Chadwick est également connu sous le nom de signe de Jacquemier. Il s’agit d’une décoloration violette ou bleu foncé de la muqueuse vaginale et du col de l’utérus qui apparaît généralement au cours de la quatrième semaine de grossesse. Il s’agit d’un effet normal de la congestion veineuse locale. Elle se produit à la suite d’une augmentation de la progestérone.

Ce changement s’observe à travers le spéculum lors d’un examen gynécologique. Cependant, il faut garder à l’esprit que son apparition ne garantit pas pour autant la grossesse. Dans les jours précédant les menstruations, on observe également des changements de couleur de la zone vaginale.

Bien qu’il soit on considère le signe de Chadwick comme l’un des principaux symptômes d’une éventuelle grossesse. Il doit néanmoins être associé à d’autres signes pour confirmer la grossesse. En ce sens, certaines femmes ne présentent les symptômes de la grossesse qu’après 2 semaines . Dans la plupart des cas, ils apparaissent entre 4 et 6 semaines de grossesse.

Le signe de Chadwick pendant la grossesse

Le signe de Chadwick est le plus susceptible de persister tout au long de la grossesse. Cependant seul un gynécologue peut le vérifier lors d’un examen gynécologique.

En général, ce symptôme disparaît à la fin de la grossesse sans qu’il soit nécessaire de recourir à un quelconque traitement. Il s’agit en effet d’un processus naturel du fonctionnement physiologique de l’organisme lui-même.

Une femme en consultation.

Les autres signes associés

En plus des malaises courants que connaissent les futures mères et du signe de Chadwick dont nous parlions jusqu’à présent, certains autres signes gynécologiques apparaissent également pendant la phase de grossesse. En voici quelques-uns répertoriés :

  • Tout d’abord, le signe de Noble-Budin. Il est perçu au toucher vaginal. Il consiste en un aplatissement du fornix vaginal, qui adopte alors une forme sphérique.
  • Ensuite, le signe de Pinard. C’est le signe par lequel on recueille les mouvements du fœtus et qui permet de diagnostiquer l’existence d’une grossesse.
  • Le signe de Piskacek. Il s’agit de l’élargissement asymétrique du corps de l’utérus.
  • Le signe d’Osiander. Il consiste en une pulsation vaginale qui peut signifier un signe précoce de grossesse.
  • Puis, le signe de Braga. Il s’agit d’un changement de consistance et de couleur du col de l’utérus.
  • Le signe de Dickinson. La taille de l’utérus augmente principalement dans son diamètre antéropostérieur. Il devient alors sphérique.
  • Enfin, le signe du pêcheur. Il désigne la transmission de légers mouvements du cordon au fond de l’utérus.

“Il s’agit d’une décoloration violette ou bleu foncé de la muqueuse vaginale et du col de l’utérus qui apparaît généralement au cours de la quatrième semaine de grossesse.”

Les autres symptômes pouvant indiquer une grossesse

En cas de doute sur la grossesse, une femme commence à ressentir divers symptômes à mesure que son état progresse et que le fœtus commence à se développer. Le signe de Chadwick est l’un d’entre eux. Il est donc important de savoir quels autres symptômes peuvent être observés.

Il est important de noter que dans de nombreux cas, les femmes présentent des symptômes différents. Voici les principaux d’entre eux à présent :

  • Tout d’abord, l’absence de cycle menstruel.
  • Ensuite, des vomissements, des étourdissements et des vertiges.
  • Une sensation de somnolence.
  • Une altération de l’odorat et de la digestion.
  • Des douleurs dans l’abdomen.
  • Des petits saignements vaginaux.
  • Des douleurs aux seins, un modification de leur apparence et une augmentation du volume des seins.
  • Une sensation constante de fatigue.
  • Des altérations de l’humeur
  • Enfin, une augmentation de l’envie d’uriner.
Une femme enceinte présente un test de grossesse.

Quand faire un test de grossesse ?

Bien qu’il existe sur le marché plusieurs tests de grossesse qui garantissent des résultats précis, les spécialistes recommandent de faire un test de grossesse lorsque vous avez au moins 7 jours de retard.

À ce moment-là, l’hormone hCG aura déjà été sécrétée ce qui permettra d’obtenir un résultat plus fiable. Si vous effectuez le test plus tôt, les chances d’obtenir un résultat négatif restent plus élevées.

Lorsque vous présentez divers symptômes et que vous soupçonnez une grossesse, il est important de faire un test de grossesse, puis de consulter un spécialiste. De nombreux signes peuvent être confondus avec un autre type de trouble. La confirmation par un expert reste toujours la chose la plus valable.