Qu'est-ce que l'asphyxie positionnelle et comment l'éviter?

Saviez-vous que les jeunes bébés peuvent s'étouffer s'ils restent semi-assis avec une mauvaise posture du cou? Découvrez comment éviter l'asphyxie positionnelle.
Qu'est-ce que l'asphyxie positionnelle et comment l'éviter?

Dernière mise à jour : 02 septembre, 2021

Avez-vous entendu parler de l’asphyxie positionnelle chez les bébés? Si la réponse est non, il est important que vous sachiez de quoi il s’agit.

Durant les premiers mois de la vie, le bébé requiert notre attention en permanence. Même dans les moments de repos, de marche et de transfert. En plus de la surveillance et du confort, assurer un environnement sûr est essentiel pour éviter les blessures graves.

L’asphyxie positionnelle peut survenir dans le siège d’auto, dans une chaise berçante ou dans tout appareil pour bébé, qui positionne sa colonne vertébrale en forme de “C” pendant longtemps. Pour cette raison, il est essentiel d’apprendre à les utiliser correctement.

Qu’est-ce que l’asphyxie positionnelle?

Le nouveau-né naît avec un tonus musculaire assez mou. Ce qui l’empêche de garder son tronc ferme pour rester assis ou changer de position. Par conséquent, il a besoin de l’aide d’un adulte pour réaliser la plupart de ses mouvements.

L’asphyxie positionnelle est la conséquence de l’effondrement de ses voies respiratoires, à la suite d’une flexion inadéquate et soutenue du cou.

Lorsque l’enfant est allongé sur une surface légèrement surélevée, sa colonne vertébrale adopte une posture en forme de C. Cela favorise l’inclinaison vers l’avant du tronc et de la tête. Ce qui exerce une pression sur les structures respiratoires et empêche l’enfant de respirer.

Comme le bébé n’a pas assez de capacité pour s’asseoir, après un certain temps, l’oxygène dans son sang diminue et il peut perdre la vie.

C’est pourquoi, il n’est pas recommandé de laisser l’enfant dans un fauteuil, une chaise ou un appareil similaire pendant des périodes supérieures à 1 heure et demie. De plus, il est fondamental de le surveiller à tout moment et de l’assister chaque fois que nécessaire.

Plus l’âge est jeune, plus le risque d’étouffement est grand. En grandissant, les enfants développent force et tonus musculaire. Après 3 mois, les bébés sont généralement capables de contrôler la position et les mouvements de leur tête. Et à 6 mois, beaucoup sont capables de s’asseoir sans soutien.

Comment éviter l’asphyxie positionnelle?

Un bébé dans un siège auto.

La première chose à considérer pour éviter l’asphyxie positionnelle est d’attribuer aux appareils pour enfants l’usage pour lequel ils ont été conçus. En ce sens, l’utilisation du siège auto pour le repos du bébé est très courante, mais comporte beaucoup de risques.

Nous partagerons maintenant quelques mesures de sécurité que vous devez mettre en œuvre pour prendre soin du bébé pendant qu’il se trouve dans le siège auto:

  • Fixer correctement le bébé au siège: assurez-vous que le harnais est à la bonne taille pour votre petit. Les épaules de l’enfant doivent être en contact avec le siège pour éviter de se pencher en avant.
  • Ne pas le laisser dans le siège plus de 90 minutes: la fonction de cet appareil est uniquement de le transporter d’un lieu à un autre. Par conséquent, il n’est pas recommandé de l’utiliser à l’intérieur de la maison à d’autres fins.
  • Si vous devez le laisser quelques minutes pour faire quelque chose, il est préférable de le placer sur des surfaces planes et sûres, toujours au niveau du sol. Cela encourage le repos en toute sécurité et favorise les mouvements libres pendant les phases d’éveil.
  • Surveiller l’enfant en permanence: le fait que bébé soit confortable et soutenu ne suffit pas à assurer son bien-être. L’enfant doit toujours voyager à portée de vue de l’adulte, qu’il soit endormi ou éveillé.
  • Si vous faites un long voyage, faites des arrêts fréquents: au moins une fois par heure, il est important de s’arrêter et de retirer le bébé de son siège. Vous pouvez profiter de ces pauses pour allaiter ou changer la couche.
  • Ne pas utiliser le siège auto ou le transat pour endormir votre bébé la nuit, car vous ne pouvez pas le surveiller en permanence.

Autres considérations à prendre en compte

Sur le marché, il existe des centaines d’alternatives pour placer ou transporter les plus petits. Mais lorsque vous optez pour l’une d’entre elles, vous devez vérifier leurs caractéristiques:

  • Vérifier le type et la taille du siège auto: assurez-vous que le siège est adapté à l’âge et au poids de l’enfant.
  • Installer correctement le fauteuil dans votre voiture, en fonction de l’élément de fixation (isofix, loquet ou par ceinture). C’est l’un des déterminants de la sécurité de l’appareil qui empêche l’enfant de se déplacer brusquement à l’intérieur de la voiture.
  • Utiliser des réducteurs ou des adaptateurs homologués pour maintenir la tête de bébé alignée: certains sièges sont équipés de ces accessoires. Sinon, recherchez des oreillers spécialement conditionnés.
  • Installer toujours le bébé à l’envers: assurez-vous que le siège permet de le placer dans cette position.
Un bébé dans un siège auto.

L’asphyxie positionnelle est tout à fait évitable!

Bien que l’asphyxie positionnelle soit une issue malheureuse, elle est tout à fait évitable. Pour cela, vous devez essayer de prendre les précautions nécessaires lorsque vous laissez l’enfant dans un appareil pour bébés.

N’oubliez pas que les sièges auto ne doivent être utilisés que comme élément de transport sûr.

Cela pourrait vous intéresser ...
Que faire si mon enfant avale un objet ?
Être parentsLisez-le dans Être parents
Que faire si mon enfant avale un objet ?

Mon enfant avale un objet, que dois-je faire ? Quelles sont les différentes actions à réaliser si mon enfant avale un objet ? Et que puis-je mettre...



  • Miranda, María Antonia Rivera, Nadia Teresa Lara Latamblé, and Tania Baró Bouly. Asfixia al nacer: factores de riesgo materno y su repercusión en la mortalidad neonatal. Revista Información Científica 96.6 (2017): 1143-1152. Disponible en: http://scielo.sld.cu/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1028-99332018000501020
  • Merchant JR, Worwa C, Porter S, Coleman JM, deRegnier RA. Respiratory instability of term and near-term healthy newborn infants in car safety seats. Pediatrics. 2001 Sep;108(3):647-52. doi: 10.1542/peds.108.3.647. PMID: 11533331. Disponible en: https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/11533331/
  • Comité Nacional de Prevenciones y Lesiones. Consenso sobre mobiliario infantil seguro. Sociedad Argentina de Pediatría, 2016. [Acceso:24 de mayo de 2017]. Disponible en: www.sap.org.ar/uploads/consensos/consenso-sobremobiliario-infantil-seguro-nbsp2016.pdf.
  • Munkel Ramírez, Laura, Rodrigo Durón González, and Pamela Bolaños Morera. Síndrome de muerte súbita del lactante. Medicina Legal de Costa Rica 35.1 (2018): 65-74. Disponible en: https://www.scielo.sa.cr/scielo.php?script=sci_abstract&pid=S1409-00152018000100065&lng=en&nrm=iso&tlng=es
  • Kornhauser Cerar L, Scirica CV, Stucin Gantar I, Osredkar D, Neubauer D, Kinane TB. Una comparación de los patrones respiratorios en bebés sanos colocados en asientos y camas de seguridad para automóviles. Pediatría. 2009 Sep;124(3):e396-402. doi: 10.1542/peds.2009-0160. Epub 2009 24 de agosto. PMID: 19706572.