Qu’est ce que la diastasis de la symphyse pubienne?

26 février 2019
On estime que 80 % des femmes enceintes ressentent une gêne liée à la diastasis pubienne. Bien que cela ne soit pas alarmant, les symptômes sont généralement aigus et exaspérants pour le patient. Apprenez ce que c'est et comment soulager l'inconfort.

La grossesse est une étape de la vie d’une femme pleine d’émotions, de sentiments et d’altérations physiques multiples qui peuvent être inconfortables.

Chaque trimestre s’accompagne de signes divers et variés qui inquiètent la femme enceinte, bien qu’ils soient complètement normaux. En fin de grossesse, il est courant de ressentir une gêne au niveau de la symphyse pubienne.

Découvrez ci-dessous comment se définit la douleur causée par un dysfonctionnement de la symphyse, et ce que vous pouvez y faire.

Définition de la symphyse pubienne

On appelle symphyse pubienne la jonction entre les deux parties de l’os pubien, cette jonction se fait grâce à un cartilage. En général, cette union est très résistante et est calcifiée. Cependant, les hormones sécrétées pendant la grossesse, telles que la relaxine, rendent cette jointure flexible pour donner plus d’espace au bébé.

symphyse pubienne

Cette action naturelle du corps, combinée à la force exercée par la croissance du fœtus, provoque une douleur très aiguë chez la mère. C’est alors que peut se produire un dysfonctionnement de la symphyse pubienne.

Qu’est ce que c’est la diastasis de la symphyse pubienne associée à la grossesse ?

Le dysfonctionnement de la symphyse pubienne est l’une des douleurs les plus fréquentes chez une femme enceinte au cours des derniers mois de grossesse. Il est connu sous le nom de diastasis de la symphyse pubienne ou diastasis de la symphyse pelvienne.

Il se manifeste à la fois dans la partie antérieure et postérieure du pubis. L’inconfort peut apparaître de manière soudaine, aiguë, ponctuelle ou bien de façon modérée et progressive.

En général, c’est une douleur qui peut disparaître en quelques minutes. Cependant, cela peut dans certains cas durer plusieurs jours, jusqu’à créer une situation très inconfortable.

Bien que cette affection soit ressentie spécifiquement dans l’aine et le bassin, elle irradie vers la hanche, le dos et les parties interne et externe des cuisses. Cela s’empire avec certaines postures et, dans la plupart des cas, la nuit.

Comment traiter les douleurs de la diastasis de la symphyse pubienne ?

L’inconfort au niveau de la symphyse pubienne vient des altérations hormonales et à la pression du bébé en croissance. Pour cette raison, il s’agit d’une condition qui disparaît à l’accouchement, bien que cela prenne parfois quelques mois. Cependant, il est possible de soulager cette douleur avec certaines recommandations.

Prendre soin de la posture

C’est sans aucun doute le meilleur moyen d’éviter les dysfonctionnements de la symphyse pubienne. Dans la position debout ou assise, veillez à vous maintenir la plus droite possible, avec les jambes alignées aux hanches.

Lorsque vous dormez, placez un coussin sous les genoux de manière à garder l’alignement avec le bassin. Lorsque vous vous levez, faites-le lentement et doucement.

symphyse pubienne

D’autre part, essayez d’éviter de porter des objets lourds ou de faire des exercices qui augmentent la pression dans cette partie du corps. L’idéal est de toujours prendre soin de la posture et de garder les jambes alignées symétriquement.

Pratiquez de l’exercice à faible impact

Être assise ou couchée toute la journée peut aggraver la situation. Par conséquent, effectuez des exercices avec lesquels vous vous sentez à l’aise. Un exemple peut être la natation, car sous l’eau, le poids du corps est réduit.

De cette façon, vous arriverez à faire des activités qui aideront à renforcer la région pelvienne et abdominale. Les étirements sont également très utiles, cela vous permettra de mieux dormir et de récupérer rapidement après l’accouchement.

Chaussures et gaines spéciales

Demandez à votre médecin des informations sur des gaines spéciales qui  réduisent la pression sur l’os pelvien. Celles-ci servent à donner une plus grande stabilité.

De plus, cela servira à réduire la douleur provoquée par le dysfonctionnement de la symphyse pubienne. En outre, évitez les talons, de rester debout longtemps, de croiser les jambes longtemps et de porter du poids.

Traitements sans médicament

La médication est la dernière alternative recommandée par le médecin. Par conséquent, essayez d’appliquer de la chaleur ou du froid sur la zone touchée et déterminez celle avec laquelle vous vous sentez le mieux.

Un bain d’eau tiède aidera à vous détendre et vous permettra de vous reposer. Dans les cas les plus graves, essayez la physiothérapie et le massage localisé.

En résumé, les altérations des hormones, ainsi que la pression de l’utérus, peuvent affecter la symphyse pubienne pendant la grossesse. C’est un trouble très commun que vous pouvez soulager en suivant les recommandations des experts. Si cela ne s’améliore pas, il vous faudra consulter votre médecin.

  • Ball, D. D. (2008). Biomecánica de la pelvis. Mediagraphic.
  • Freire Vila, E., De La Iglesia López, A., Del Corral Lorenzo, C., & Canedo Carballeira, M. E. (2010). Dolor pélvico en la embarazada. Disfunción de la sínfisis púbica. Revisión de la literatura. Revista de La Sociedad Espanola Del Dolor. https://doi.org/10.1016/j.resed.2010.08.001
  • Robledo Acinas, MM; Sánchez Sánchez, J. (2013). Determinacion de la edad por el estudio de la sinfisis púbica, carilla auricular y acetábulo en el coxal. Gac. Int. Cienc. Forense