Les symptômes du troisième trimestre de grossesse

· 2 février 2019
Maux de tête, douleurs abdominales, baisse de la libido et bien d'autres. Les symptômes du troisième trimestre de grossesse indiquent que l'accouchement approche. Voici quelques conseils pour vous aider à les traverser du mieux possible.

Sept mois se sont écoulés et les gênes persistent. Le chemin a été difficile, mais il reste très peu a parcourir. Les symptômes du troisième trimestre de grossesse indiquent que le bébé veut déjà sortir. L’illusion de le tenir dans les bras est le meilleur antidote pour supporter ce qui reste à venir.

Les douleurs liées à la grossesse varient d’une femme à l’autre. Toutes ne souffrent pas avec la même intensité et la même fréquence. Cependant, à ce stade, il est possible que les malaises que l’on pensait avoir surmontés réapparaissent. Parfois même, il y en a d’autres qui s’ajoutent.

Le poids, le diamètre du ventre, l’alimentation et la santé de la maman, parmi d’autres facteurs, ont une influence. Par conséquent, les symptômes du troisième trimestre de grossesse peuvent comprendre :

  • Reflux
  • Ballonnements
  • Douleurs lombaires
  • Inconfort lors du sommeil
  • Indigestion
  • Et même hémorragies

Par la suite, nous examinons les plus courants.

Reflux et acidité : un malaise commun

Tout commence avec une sensation de brûlure du sternum jusqu’à la gorge. Lors des premiers jours de gestation, ce symptôme survient de manière fréquente. Il se calme ensuite pendant plusieurs semaines et réapparaît dans les derniers mois.

Les obstétriciens relient ce symptôme à l’action de la progestérone. Cette hormone détend le muscle œsophagien et retarde la vidange gastrique. Par conséquent, cela entraîne une inflammation ainsi qu’une irritation.

Ce symptôme ainsi que d’autres sont causés par la croissance du bébé et la pression qu’il exerce sur les organes. Les brûlures dans l’œsophage, par exemple, sont générées par la compression de l’utérus sur l’estomac qui, à son tour, entrave la digestion.

Afin d’éviter le reflux et l’acidité, il est recommandé de manger plus souvent mais en petite quantité (cinq fois au lieu de trois). Il est également suggéré d’éviter les produits épicés, d’augmenter la consommation de liquides et de ne pas s’allonger dans le lit immédiatement après avoir mangé.

« Les douleurs liées à la grossesse varient d’une femme à l’autre, et toutes ne souffrent pas avec la même intensité et la même fréquence »

Ballonnement et fatigue

Le ballonnement est un autre des symptômes du troisième trimestre de grossesse. Les cuisses, les pieds, les chevilles et les doigts de la main commencent à « gonfler ». Pourquoi ? En raison de la rétention d’eau, la pression sanguine et la mauvaise circulation, associées à l’élargissement de l’utérus.

Cette gêne s’accompagne d’une fatigue dans les jambes, qui survient généralement après être restée des heures debout ou assise.

C’est pourquoi, il est important de marcher, de manger des fruits, de surélever les jambes de temps en temps et de boire de l’eau. Par ailleurs, il est conseillé d’éviter les vêtements serrés et de se faire masser régulièrement.

Parmi les symptômes du troisième trimestre de grossesse, on trouve, entre autres, les reflux gastriques et les maux de tête.

Les douleurs lombaires

La plus grande souffrance du huitième mois de grossesse est la douleur lombaire. Elle est centrée sur le dos, au milieu du tronc ainsi qu’à son extrémité. Celle-ci est plus forte quand la femme marche ou se tient debout.

De nombreuses femmes enceintes ne supportent pas les douleurs lombaires et doivent se déplacer en chaises roulantes. En effet, elles sont causées par l’effort réalisé par la colonne vertébrale pour supporter l’utérus.

Afin d’empêcher cette douleur, il faut prendre soin des postures. Voici quelques conseils à prendre en compte :

  • S’appuyer sur quelque chose en position debout et placer des coussins sur la chaise pour maintenir la colonne vertébrale droite.
  • S’asseoir avec les fesses collées au fond du siège est le meilleur moyen de contrer cette douleur.
  • Au moment de se pencher, il faut plier les genoux.
  • Les talons hauts ou plus petits doivent rester dans l’armoire. Car ils ne sont pas compatibles avec les capacités physiques de la femme enceinte.
  • Pour dormir, il est important d’utiliser un matelas orthopédique dur. La position adéquate pour le sommeil est sur le côté (le gauche de préférence).
  • Les cours de natation ou de Pilates aident à soulager les douleurs aiguës.

« Le gonflement des mains et des pieds est dû à la rétention d’eau, la pression sanguine et la mauvaise circulation, associées à l’élargissement de l’utérus »

Indigestion, insomnie… courantes mais contrôlables

Comme nous l’avons vu, il existe des hormones qui, durant la grossesse, détendent le système digestif et empêchent les repas d’être digérés normalement. En conséquence, de nombreuses femmes enceintes souffrent d’indigestion, de gaz et de sensation de satiété.

La meilleure façon d’éviter ce genre de symptômes est de préparer des menus légers, de manger lentement et de ne pas parler en mâchant. Dîner deux heures avant de se coucher et dormir semi-assise sont d’autres habitudes qui peuvent faire la différence.

Pour parvenir à dormir, il est conseillé de se mettre sur le côté gauche. En effet, le sang arrive mieux au cœur de la maman et du foetus. De même, il est préférable d’utiliser des coussins sous le ventre et entre les cuisses pour empêcher la pression artérielle de grimper. Au début, cette position est légèrement inconfortable mais on peut s’y habituer.

Dormir sur le côté gauche est conseillé pour réduire les symptômes du troisième trimestre de grossesse.

Et encore d’autres symptômes du troisième trimestre de grossesse !

Énormément de choses se passent depuis le test de grossesse positif. La femme est face à un va-et-vient d’émotions et de transformations qui, comme nous l’avons mentionné, indiquent des malaises spécifiques.

En plus de ce qui précède, le troisième trimestre de grossesse peut donner lieu à des maux de têtedes douleurs intercostales, des difficultés à respirer, des mouvements involontaires ou des picotements dans les jambes (syndrome des jambes sans repos).

De même, la baisse de la libido ainsi que les hémorroïdes sont des symptômes assez courants.

La grossesse peut ressembler à un chemin sinueux ou tortueux mais ce n’est pas le cas. Tous ces symptômes du troisième trimestre de grossesse sont gérables et peuvent se soulager facilement. 

En effet, ce sont des habitudes saines qui permettent d’y faire face de la manière la plus efficace. N’ayez crainte, la récompense arrive !