Quels sont les dangers d'une éducation permissive ?

04 février, 2020
Les extrêmes en éducation sont néfastes. Ni l'excès de permissivité, ni l'autoritarisme ne favorisent une atmosphère familiale saine ou un bon développement des enfants. 

De nos jours, l’éducation des enfants au sein du foyer est un grand dilemme pour les parents. Très souvent, il y a une confusion entre ce qui est nécessaire et ce qui n’est pas indispensable. Et de ce fait, les parents s’interrogent souvent sur le bien-fondé d’une éducation permissive.

Il n’y a aucun doute que l’on souhaite toujours le meilleur pour ses enfants. À partir de là, les parents essaient de trouver un équilibre entre la rigidité et la flexibilité. Or, contrairement à ce que l’on peut penser, il n’est pas nécessaire de devenir permissif pour être complice de ses enfants et maintenir une atmosphère familiale chaleureuse et positive.

Où est la limite ?

Pour être de bons parentsil convient d’éviter à tout prix de tomber dans les extrêmes. Plus nous sommes dans la modération, plus il est facile de prendre des décisions au jour le jour. Rappelons-nous qu’il est possible d’être ferme avec bienveillance, pour enseigner une valeur ou promouvoir de bonnes habitudes de vie. Ce qui est néfaste, c’est la rigidité sans justification, avant tout et pour tout.

Au-delà de la modération, essayons d’apprendre de nos erreurs et de cultiver l’aspect positif des choses, à chaque fois que cela est possible. De même, une fois que les enfants sont en âge de le faire, il est utile de promouvoir le dialogue et de créer une ambiance de travail en équipe qui inspire tout le monde. Le langage est un outil très pratique dont on peut profiter pour guider avec tendresse.

S'interroger
Apprendre à mettre des limites saines est vital pour que les enfants grandissent chaque jour sur des bases réalistes et qu’ils puissent communiquer en toute confiance avec leurs parents.

Une éducation permissive

Une éducation permissive se base sur l’idée qu’il faut intervenir le moins possible dans la vie des enfants. Le principe de cette idée radicale est que l’enfant détient l’autorité pour décider de ce qu’il doit faire, de la façon qu’il le souhaite et au moment où il le veut, sans être guidé ou corrigé. En ce sens, on fait confiance à son propre jugement.

Ce modèle, à première vue attirant, n’encourage pas une réelle autonomie et ne crée pas un environnement familial profondément sain.

Certains parents tendent à croire que la permissivité est la méthode idéale pour éduquer leurs enfants, car, selon eux, n’imposer aucunes limites ou règles à leurs enfants les empêche de faire des colères et de se rebeller. Par ailleurs, on espère que cette méthode favorisera la proximité entre les parents et les enfants.

Cependant, la pratique a démontré que les enfants qui grandissent sans limites ni obligations ne sont pas particulièrement les plus équilibrés. En réalité, ce sont souvent ceux qui souffrent le plus de carences, tant en termes d’éducation que d’émotions.

Malheureusement, la permissivité conduit à un certain type de renoncement, un manque d’affection et d’orientation, très néfastes pour les enfants.

Les dangers d’une éducation permissive

En général, les enfants qui grandissent avec une éducation excessivement permissive tendent à être immatures, intransigeants, inconsidérés, irresponsables, provocateurs et ont une nette tendance à l’égoïsmeVoici les risques que comportent ce type de personnalité :

  • Le dédain pour la norme, l’effort et les valeurs.
  • L’éloignement du noyau familial.
  • L’impossibilité de créer des liens sains dans et en dehors du noyau familial.
  • Une mauvaise perception de la réalité.
L'enfant-roi dans une famille persmissive

Une meilleure alternative

Ainsi que nous l’avons indiqué, il ne s’agit de choisir le blanc ou le noir, la rigidité ou la flexibilité, mais de savoir trouver le juste milieu. Il y a des moments où être un peu autoritaire est nécessaire et d’autres où l’on peut se permettre d’être plus laxiste.

Une éducation qui comporte des limites saines est vitale pour que les enfants grandissent de façon équilibrée et qu’ils puissent être correctement préparés à mener une vie d’adulte. Les limites permettent de savoir gérer la frustration et les émotions et apprennent la nécessité de faire des efforts pour atteindre son objectif. Le manque de limite a un impact sur le développement de l’autonomie et de l’indépendance de l’enfant.

Être compréhensif et juste nous aide non seulement à éduquer nos enfants mais également à être plus proches d’eux. Personne ne connaît la recette d’une bonne éducation, mais il est nécessaire d’essayer d’apprendre en route et de ne pas oublier que tous les enfants ne sont pas pareils, ni la vie toujours facile.

En conclusion, une éducation permissive peut avoir du bon si elle met des limites saines. De cette façon, nous pouvons mettre en pratique une certaine flexibilité dans nos pensées et actions et faire en sorte que les enfants assimilent des choses concrètes de façon plus agréable et pratique.