Que sont les poussées de croissance et comment affronter le processus ?

· 2 décembre 2018
Les poussées de croissance sont des crises de croissance et constituent un processus tout à fait normal du développement de l'enfant. Découvrez ce qu’elles sont et quel est le meilleur moyen d'affronter ces défis de la maternité.

Lorsque vous tenez votre bébé dans vos bras, vous ressentez une émotion indescriptible que vous souhaitez prolonger dans le temps. Cependant, votre petit grandira et deviendra un enfant en bonne santé.

Durant cette période, vous devrez faire face à certains changements, tels que les poussées de croissance. C’est complètement normal. Cela signifie que votre petit commence à se développer.

Que sont les poussées  de croissance ?

Les crises, les poussés ou les pics de croissance sont considérés comme les moments où la taille augmente. Cela a pour conséquence principale qu’ils ne parviennent plus à se satisfaire de la quantité de production de lait maternel et qu’ils exigent encore plus.

Pendant ces périodes, il est normal qu’ils se sentent mal à l’aise et pleurent beaucoup pour se plaindre de leur sensation d’inconfort.

Ce processus naturel permet à la mère de produire plus de lait maternel et de répondre aux besoins de l’enfant. Gardez à l’esprit que cette production est régulée par les exigences du bébé, tout sera donc naturellement organisé.

Pourquoi se produisent-elles ?

Comme leur nom l’indique, ces étapes de la vie du bébé sont déterminées par la croissance. L’enfant grandit et demande plus de nourriture pour satisfaire l’énergie du développement neurologique, moteur et même psychologique que son corps réclame. De plus, le corps de la mère augmente sa production lorsqu’il est confronté à une telle demande.

À quelle fréquence se produisent les poussées de croissance ?

Chaque petit est unique et a des besoins spécifiques. L’intervalle de temps pendant lequel les poussées de croissance se produisent peut varier.

Celles-ci ont toutefois tendance à être plus fréquentes au cours des premiers mois du bébé. En règle générale, elles peuvent se produire dans les cas suivants :

Entre 15 et 20 jours

À la naissance, les bébés ont généralement des besoins plus ou moins réguliers, avec des habitudes de sommeil prévisibles.

Cependant, lorsque la troisième semaine arrive, ce schéma change et le comportement change. Pendant environ deux ou trois jours, le bébé demandera à être nourri toutes les 30 minutes et sera fâché si on le retire du sein.

poussées de croissance

Entre 6 et 7 semaines

On estime que 40 jours après la naissance du bébé, le lait change de composition pour donner un goût plus salé. Encore une fois, le bébé va traverser une crise. Il deviendra donc tendu et irritable tout en s’adaptant au changement. Cette phase dure généralement jusqu’à 1 semaine.

Troisième mois

C’est à cette période qu’un grand nombre de mères abandonnent l’allaitement en raison du rejet du bébé. Déjà à cet âge, le petit sait comment se nourrir et vide la poitrine rapidement. Cependant, des stimuli externes entraînent des distraction et font que le bébé délaisse le sein de sa mère.

À ce stade, le bébé est en mesure de comprendre que la production de lait se produit quand il le demande. Cela est dû à de divers processus dans le corps de la mère. Cette adaptation peut se prolonger jusqu’à 3 ou 4 semaines.

Sixième mois de la vie

Après les six mois, les crises de croissance sont moins fréquentes, car le bébé commence à consommer des aliments solides. Pour cette raison, les crises sont plus faciles à gérer et la mère parvient à les comprendre sans pour autant désespérer.

« L’enfant grandit et demande plus de nourriture pour satisfaire l’énergie du développement neurologique, moteur et même psychologique que son corps réclame. »

À partir d’un an

Après 12 mois, de nouvelles poussées de croissance voient le jour, ce qui a pour conséquence d’augmenter le nombre de prises de lait par jour. Durant cette période, les prises sont très fréquentes et permettent à l’enfant de rechercher le confort et le réconfort chez la mère.

Que faire face à une crise de croissance ?

Cette situation peut générer de la frustration et un sentiment d’inutilité surtout chez les jeunes mères. Par conséquent, vous devez travailler la partie psychologique et la renforcer avec beaucoup de patience, d’affection et d’amour. Voici néanmoins quelques conseils d’experts pour vous aider à traverser cette période :

  • Donnez à votre bébé le sein qu’il veut quand il en aura besoin. Si votre objectif est d’allaiter exclusivement, évitez de donner le biberon car cela entraverait la production de lait.
  • Consommez un peu plus de nourriture. Vous pouvez donc compter sur les calories et l’énergie nécessaires à la production de lait et pour vous occuper du petit.
poussées de croissance

  • Rappelez-vous que c’est passager. Pensez que c’est une situation qui ne durera que peu de temps.
  • Si l’enfant ne veut pas s’alimenter, ne le forcez pas. Ne le laissez pas non plus pleurer à cause de la faim, car quand il traverse une crise de larmes, il devient difficile de le nourrir correctement.

Enfin, gardez à l’esprit que c’est un processus naturel de croissance, accompagné de pleurs et de stress. C’est la raison pour laquelle il est important de se documenter. Comprendre ce processus peut vous aider à utiliser les bons outils pour agir et à ne pas échouer.

Pour résumer, les poussées de croissance ne sont qu’une indication que le bébé grandit pour devenir un enfant en bonne santé. Être bien préparé et informé peut vous aider à réduire la frustration générée par ce processus naturel de développement.